72
10
3

7 conseils pour décrocher de Facebook

Marre de vous connecter sans arrêt à Facebook et d'être devenu(e) dépendant de ce réseau social ? Voici quelques conseils pour vous aider à décrocher.

La semaine dernière, nous vous rapportions une information selon laquelle 4% des membres de Facebook étaient de véritables accrocs au réseau social. Malgré des problèmes de confidentialité manifestes pour cet outil en ligne, plus d’1 milliard d’utilisateurs actifs s’y rendent, faisant de Facebook le 3ème pays au monde derrière l’Inde et la Chine.

facebook dependance

Parce que l’addiction à ce réseau est un véritable problème pour certains membres, voici 7 conseils à suivre. De quoi revenir un peu à la réalité et mettre un terme à une phobie sociale pour certains cas graves.

Facebook : une addiction ?

Vous avez une envie irrépressible de vous connecter et ressentez comme un soulagement une fois sur votre Journal ou sur celui de l’un de vos amis ? Votre premier réflexe au réveil est de consulter votre flux d’actualité ?

Sans vouloir vous affoler ni vous inviter à la consultation médicale, il se peut que vous soyez dépendant de Facebook. Pour en avoir le cœur net, faites ce quiz en 10 questions.

Voilà quelques conseils pour limiter la casse…

1. Trouvez un substitut à Facebook

Quand l’envie vous prend de vous rendre sur Facebook, optez pour une autre activité. Si vous êtes mordu à Facebook, c’est que vous avez une envie de contact. Pourquoi ne pas passer un coup de fil à l’un de vos amis ? Ou pourquoi ne pas en appeler un autre pour faire un jogging, aller au cinéma… bref, tentez de remplacer votre désir socio-numérique par un acte concret et bien ancré dans la réalité.

2. Évitez les tentations

Plus d’un membre Facebook sur 2 s’y rend depuis un terminal mobile. Pourquoi ne supprimer l’application Facebook qui se trouve sur votre smartphone ? En toute logique, vous vous demandez ce que vous allez bien pouvoir faire durant vos trajets ou lorsque vous patientez dans une file d’attente. Et bien, justifiez votre très grand nombre d’amis et votre caractère hautement sociable sur Facebook en tapant la discussion avec un voisin.

Si cette solution ne vous emballe pas plus que ça et que vous souhaitez rester branché votre terminal, optez pour la lecture d’un livre électronique ou d’un magazine en ligne. En outre, les quelques centaines de milliers d’applications disponibles sur votre AppStore, Windows Store ou Google Play vont rapidement vous montrer qu’il n’y a pas que Facebook dans la vie.

3. Arrêtez les notifications

En cliquant sur ce lien, vous allez accéder au centre de notifications de votre compte Facebook. Décochez ces cases sans modération pour éviter d‘être appelé(e) à vous connecter sur Facebook sans arrêt.

notifications facebook

Ouf, ce terrorisme numérique va enfin prendre fin !

4. On prend conscience du gâchis

Pas encore convaincu par ces mesures ? Peut-être qu’une prise de conscience va vous aider à assumer ces nouveaux réflexes et réglages.

Partons du constat qu’un accroc à Facebook se connecte en moyenne à 11 reprises chaque jour sur Facebook et qu’il y passe 3 heures. En imaginant que vous n‘êtes pas ce mordu mais que vous y restiez connecté la moitié, imaginez tout ce que vous pouvez faire durant ce temps :

  • vous prendre un bon bain
  • vous regarder 2 épisodes de 24
  • vous regarder un bon film
  • vous faire une belle recette
  • vous faire une toile
  • aller à la patinoire

Bref, des choses sympas que vous ne devrez pas vous sentir obligé de raconter sur votre Facebook à la fin.

5. Un créneau de connexion, un seul !

Ne soyez pas trop dur avec vous même et permettez-vous une petite fenêtre de connexion dans la journée. Pourquoi pas 20 petites minutes en fin de journée. Vous verrez que c’est largement assez pour voir les nouveautés de vos amis et répondre à des messages. Pour le reste, vous pouvez aussi appeler vos amis. Les nouvelles offres de téléphonie mobile illimitée vont vous aider à prendre ce nouveau réflexe.

6. Des programmes pour vous aider à décrocher

Malgré votre bonne volonté, vous ne parvenez pas à vous réguler dans votre utilisation et passez toujours beaucoup trop de temps sur Facebook, sachez que votre machine peut vous aider. Cela peut passer par un système de contrôle parental que vous vous appliquer à vous-même, une interdiction d’accès au site depuis le pare-feu, ou une extension que vous installez sur votre navigateur.

7. Optez pour la claque !

Parce que la pédagogie n’a pas d’effet sur votre dépendance, il vous reste la sanction. C’est qu’expérimente actuellement un certain Maneesj Sethi qui emploie une personne pour le gifler à chaque fois qu’il se connecte sur Facebook.

À utiliser en dernier recours.

Publié le Le 22/10/2012 à 12:37

Ajouter un commentaire…

*