13
15
28

Voilà comment Google remplace Google Reader ?

Google Reader est sur la fin et les alternatives ne manquent pas. Hasard du calendrier - ou pas, Google+ offre aux éditeurs de sites web un bouton permettant aux internautes de s'abonner à leurs mises à jour.

Si vous utilisez le lecteur de flux RSS de Google, vous n’avez pas pu passer à côté de la nouvelle. Le 1er juillet de cette année sonne la fermeture du service. Les commentaires n’ont pas manqué, les propositions de concurrents pour remplacer l’outil non plus. Reste que suivre l’information d’un site web via un outil estampillé Google peut s’avérer plus compliqué. Du moins, c‘était le cas jusqu‘à aujourd’hui.

Google Reader plus

Et pour cause, Google+ propose aux éditeurs de placer un bouton pour suivre l’actualité d’un site. Ces derniers devront se rendre sur cette page pour générer puis copier-coller le code sur leurs pages web. Les utilisateurs utilisant le réseau social n’auront qu‘à cliquer sur celui-ci pour s’abonner aux « flux » du site et le placer dans un de leurs cercles.

En ce qui concerne la personnalisation du bouton pour les éditeurs, les options sont les suivantes :

  • choix du compte
  • taille du bouton
  • mention du nombre d’abonnés sur la page
  • langue

Pas grand chose diront certains, mais l’essentiel pour l’intégrer dans ses pages et s’inscrire dans la logique de développement de Google+.

Bien entendu, on est encore loin de la solution idéale pour lire des fils d’actualités à rallonge. Quelques options d’affichage supplémentaires sur Google+ seraient donc les bienvenues.

Comment Google+ s’invite sur les pages web ?

Jusqu‘à présent, la firme américaine ne permettait aux membres du réseau social que de suivre les articles publiés à l’unité par les éditeurs web. Pour cela, ils doivent s’abonner à leur flux social via un badge apposé sur leur site ou en effectuant une recherche sur le réseau. Autre possibilité s’ils se rendent sur un article, ils peuvent le partager – toujours à l’unité – avec les cercles de leur réseau.

Avec l’introduction de ce nouveau type d’abonnements, Google offre bel et bien un remplaçant à Google Reader (en termes fonctionnel du moins) et donne dans le même temps un nouveau coup de pouce à son réseau social.

Selon le dernier relevé en date du cabinet d’analyses GlobalWebIndex, Google+ est derrière Facebook avec 359 millions d’utilisateurs actifs par mois.

Publié le Le 01/07/2013 à 12:39

Ajouter un commentaire…

*