-
7
5

Test et prise en main de Digg Reader

Digg Reader a été lancé suite à la disparition de Google Reader. Est-ce une bonne alternative ? Les fonctionnalités sont-elles suffisantes pour y faire une veille digne de ce nom ?

Trouvez ici la présentation de l’agrégateur de flux RSS. Principales fonctionnalités illustrées, points forts et points faibles.

Digg Reader, une alternative à Google Reader

Il fut un temps où l’un des premiers réflexes des internautes pour gérer ses flux RSS se résumait à Google Reader. Un outil particulièrement bien fait mais que le géant américain a décidé de fermer à l’été 2013. Les pétitions n’y ont rien fait et les utilisateurs ont bien dû se résoudre à lui chercher une alternative.

Digg Reader fait partie de ces dignes remplaçants. On apprécie notamment sa simplicité d’utilisation, sa rapidité et la sobriété de son interface.

logo digg reader

Pour ceux qui ignoreraient encore à quoi peut servir un lecteur de flux RSS, sachez qu’il va vous permettre de suivre l’activité de vos sites web préférés dans une même interface. Pour faire simple, dès qu’un site web publie un article, il produit dans le même temps une notification RSS. C’est cette notification qui va se retrouver dans votre lecteur, en l’occurrence Digg Reader.

Cette fonctionnalité de base, tous les outils l’offrent. Mais quelques détails vont faire la différence. En voici quelques-uns.

À lire aussi : Google+, l’autre alternative à Google Reader

Les fonctionnalités essentielles de Digg Reader

Si nous n’avions que quelques lignes pour présenter cet outil, les voici :

  • possibilité de se connecter avec son compte Google
  • importation/exportation des flux (tout ça n’a rien d’un détail quand on vient de Google Reader)
  • connexion avec les comptes sociaux Facebook et Twitter
  • mise en attente de lecture via Instapaper, Pocket et Readability
  • personnalisation de l’affichage général des l’éléments (lus/non lus)
  • paramètres de confidentialité pour ses éléments

Pour le reste, nous avons préféré vous le présenter en images…

Lire et partager vos flux RSS

Concernant la lecture de vos flux, vous pouvez soit opter pour un mode compact (indispensable si vous êtes un gros consommateur de flux RSS)…

vue compacte

Pour disposer d’un résumé de l’article et accéder aux boutons sociaux, on peut aussi opter pour le mode de lecture étendue. Le changement d’affichage s’opère en haut à droite sous l’option All items.

Les points rouges (de 1 à 3) qui s’affichent – parfois – à côté des articles sont le témoin de la popularité d’un élément. Un moyen rapide pour les éditeurs de voir ce qui plaît ou ne plaît pas. Peu d’informations par contre sur la manière dont ce calcul est effectué : partage diggs ? nombre de lectures des abonnés au flux correspondant ?…

partage élément

Les boutons sociaux boutons sociaux digg reader qui s’affichent alors vont permettre de « pousser » les contenus dans des répertoires de stockage :

  • le premier est un « digg », comprenez un élément que vous considérer de bonne qualité et que vous partagez avec votre réseau sur Digg (rappelons que Digg est avant tout une plateforme de votes sur des articles du web)
  • le second est un élément sauvegardé

Ces 2 types d’éléments sont ensuite accessibles depuis les zones éponymes de la barre latérale :

diggs et éléments sauvegardés

Voilà déjà 2 niveaux de classement de vos flux.

Rechercher de l’information

Autre pratique courante à laquelle vous allez vous adonner avec cet agrégateur, la recherche de sources d’informations. Si vous recherchez un site et son activité RSS, tapez simplement son nom dans le champ prévu à cet effet.

Abonnez-vous ensuite via le bouton Add relatif à la source voulue :

ajout nouveau flux

Mais n’oublions que le service bat sous pavillon Digg et que les possibilités de trouver des sources d’informations ne manquent pas. Commencez par cliquer sur l’option Browse catégories.

Gérer les flux

Comme vous le voyez dans la colonne centrale de la capture qui suit, les sources sont regroupées en grandes thématiques. Chacune d’elle propose de nombreux titres connus et reconnus, et de grande qualité (en anglais).

gestion des contenus

Une fois un flux RSS ajouté, celui-ci apparaît dans la colonne de gauche.

plusieurs flux dans dossier

Libre à vous de le placer dans un dossier existant ou nouveau. Par la suite, il vous sera même possible de modifier l’ordre d’affichage de vos dossiers dans cette même zone. Un glisser-déposer fait amplement l’affaire pour mettre un peu d’ordre là-dedans.

L’ajout d’un nouveau dossier se passe en bas à droite via le bouton Add puis New Folder.

Les extensions et sur mobiles

extension digg reader

Un service en ligne ne suffit plus aujourd’hui. C’est pourquoi l’éditeur y est forcément allé de ses applications mobiles et les développeurs impatients y sont allés de leurs extensions.

Fouinez un peu sur les différentes plateformes de programmes complémentaires, vous y trouverez forcément votre bonheur. En voilà au moins 3 qui nous semblent essentielles :

Verdict

C’est clair, fiable et simple, on aime et on l’utilise quotidiennement. Les déçus de la disparition de Google Reader apprécieront certainement que les raccourcis clavier de Digg Reader soient quasiment les mêmes.

On regrettera toutefois l’absence de quelques fonctions pourtant bien pratiques dans le cadre d’une gestion de RSS :

  • pas de possibilité de marquer comme non lu un élément
  • uniquement en anglais (même si on a vite fait le tout des options de l’outil)
  • un moteur de recherche d‘éléments (ce que propose pourtant Feedly)
  • une page d’accueil avec les remontées les plus populaires par exemple
  • un niveau supplémentaire de classement (avec tags)
  • et comme le précise à juste titre un internaute dans les commentaires, un système de statistiques pour nettoyer efficacement des flux sans activité

Digg Reader est encore assez jeune et ses évolutions sont à suivre de près. À cette heure, son concurrent Feedly nous semble plus complet.

Publié le Le 06/12/2013 à 10:08

Ajouter un commentaire…

*