Google Chrome : le navigateur internet (présentation et statistiques)

Retrouvez les principales informations relatives à Google Chrome : des origines aux statistiques du jour, en passant par les principales fonctions et les dernières nouveautés.

Lancement de Google Chrome

En septembre 2008, Google lance Chrome, un navigateur qui s’inscrit notamment dans le projet Open Source Chromium. L’interface du logiciel est minimaliste, les fonctions basiques, mais sa rapidité est clairement un atout. Il faut au moins ça pour s’inviter sur un marché où la concurrence est bien en place depuis de longues années.

chrome en construction

À l’origine, on peut télécharger le navigateur pour Windows. Aujourd’hui, il est aussi disponible sur les autres OS, de même que sur smartphones et tablettes. Et les fonctionnalités foisonnent sur chacune de ces versions.

Dans la foulée, il a donné lieu à un système d’exploitation baptisé Google Chrome OS et qui équipe les ordinateurs portables commercialisés par la firme américaine (les « Chromebook », ça ne s’invente pas).

Que peut-on faire avec ?

Pour vous faire un rapide tour du propriétaire, sachez que vous pourrez :

personnalisation chrome

  • surfer : rapidement, en mode sécurisé et en mode navigation privée
  • synchroniser vos données d’un Chrome à un autre (du PC vers la tablette par exemple)
  • personnaliser votre navigateur d’un point de vue fonctionnel avec les extensions et les applications
  • le personnaliser esthétiquement avec les thèmes
  • vous offrir de nombreuses possibilités de recherche avec l’omnibar et avec des modules de recherche
  • découvrir quelques expériences web plutôt innovantes avec Chrome Experiments, lesquelles s’appuient sur les dernières technologies ouvertes à l’instar de HTML5, Canvas, SVG ou WebGL.

Les dernières nouveautés

Les mises à jour de Chrome se succèdent à un rythme soutenu (environ toutes les 6 semaines) et apportent les traditionnels correctifs et nouveautés. Nous vous invitons à découvrir la liste des dernières nouveautés de Chrome.

La porte d’entrée du Web… et de l’empire Google

Avec des revenus essentiellement basés sur la publicité, le géant de la recherche se devait de s’implanter durablement sur ce marché des navigateurs. Il aurait été dommage qu’il reste plus longtemps à la merci de changements de ses concurrents qui n’auraient pas été dans le sens de son modèle économique.

Un autre avantage que tire forcément Google du succès de son navigateur, c’est la possibilité d’offrir un environnement idéal à ses propres produits. Par exemple, certains de ses services bénéficient de fonctions sous Chrome, mais pas sous les autres navigateurs. C’est notamment le cas de la fonctionnalité de traduction de Google+, ou encore de ce nouveau type d’onglet pour YouTube qui indique à l’utilisateur d’où provient le son.

Pas de doute, l’intégration des outils Google est optimale sous ce navigateur. Et c’est l’un des arguments majeurs pour séduire l’internaute.

Évolution des parts de marché de Google Chrome

Parmi les principaux outils pour analyser les parts de marché des navigateurs, on trouve Net Market Share et Statcounter, 2 acteurs majeurs de la statistique.

Parce que les critères utilisés sont bien différents (notamment celui de la pondération géographique), les écarts affichés sont bien souvent énormes. Mais tout cela donne quand même une idée de l’adoption de Chrome depuis son lancement.

Parts de marché des navigateurs données Net Market Share données Statcounter
Google Chrome 23,54% 48,15%
Internet Explorer 58,18% 19,28%
Firefox 11,90% 16,96%
Safari 5,03% 10,28%
Opera - % 1,58%
Autres navigateurs 1,04% 3,75%

Mise à jour le 26 février 2015.

Publié le Le 14/08/2013 à 12:59 par



Ajouter un commentaire…

*