Sparrow tombe dans l'escarcelle de Google

Google vient de racheter le client de messagerie Sparrow. Si la start-up et les investisseurs semblent ravis, la colère monte du côté des utilisateurs.

25 millions de dollars : c’est la somme que Google aurait posé sur la table pour acquérir la start-up française. Un rachat qui enchante visiblement l‘équipe de Sparrow, mais qui est considéré comme un acte de haute-trahison par certains utilisateurs du client.

Sparrow racheté par Google : la grogne

« Nous rejoignons l‘équipe Gmail pour nous inscrire dans une vision plus large » : c’est en ces termes que l‘équipe de Sparrow a annoncé le rachat de la société par le géant américain.

sparrow-rachat-google

Pour rappel, Sparrow est un client de messagerie pour les utilisateurs de Mac OS et iPhone. Très léger et supportant bon nombre de fonctionnalités du webmail Gmail (raccourcis clavier, libellés, système de favoris…), Sparrow a su séduire un public important. Et pour soutenir le développement de ce client, certains n’ont pas hésiter à acquérir la version payante de Sparrow pour Mac OS, ou pour disposer de la version pour iPhone – alors que Apple Mail est fourni gratuitement avec Mac OS.

Mais l’expérience de ces sociétés rachetées par Google a de quoi inquiéter les « fidèles » de Sparrow. D’abord parce que bon nombre d’entre elles cessent de fonctionner au bout de quelques temps et sont intégrées dans l‘écosystème de Google. Et dans le cas où la survie du service est assurée comme cela semble être le cas ici, seules des mises à jour de stabilité et de sécurité sont assurées. Comprenez que plus aucune nouvelle fonctionnalité ne sera ajoutée.

De quoi provoquer la colère des utilisateurs qui attendaient une version de Sparrow pour iPad ou encore le Push sur iPhone (que Apple a longtemps refusé). Une version Windows faisait également partie des projets de Sparrow, mais il aurait été abandonné suite à cette acquisition. Certains vont même jusqu‘à exiger un remboursement de leur achat.

Même si l’annonce d’un tel rachat et les conséquences qui s’en suivent peuvent être désagréables, une licence d’utilisation n’est en rien une action de la start-up. Les utilisateurs, aussi fidèles soient-ils, n’ont malheureusement heureusement – pas leur mot à dire sur les choix stratégiques de la start-up. Sparrow – bien que maintenant inactif – reste – et restera un moment – l’un des meilleurs logiciels de mail sur Mac.

Publié Le 23/07/2012 à 11:54 par



Ajouter un commentaire…

*