Google Photos : test du stockage gratuit et illimité

Google Photos a été présenté le 28 mai 2015 lors de la Google I/O. Présentation des points forts de ce nouveau système d'hébergement de photos en ligne.

Cela fait maintenant quelques temps que je m’interroge sur la manière de conserver mes photos personnelles. Et quelques freins m’empêchent encore de sauter le pas.

Si je pense disque dur, je me dis que mes données ne sont pas à l’abri d’un incendie ou d’un quelconque cambriolage. Et si je pense Cloud, des mots comme surveillance, piratage ou plantage font très vite leur apparition dans mon esprit.

Logo de Google Photos

Toujours est-il qu’après quelques tergiversations… je n’ai pas pris une seule décision et mes diverses photothèques sont toujours éclatées sur différentes machines, que ce soit sur le logiciel Picasa ou ailleurs.

Hasard du calendrier, Google Photos vient de faire son apparition. Je ne sais pas si j’en ferai encore mon principal outil de stockage de photos, mais l’outil a quelques arguments intéressants dont j’ai voulu vous faire part ici…

Un stockage gratuit et illimité pour les photos chez Google

Depuis quelques temps, je regarde les différentes solutions de stockage en ligne. Qu’il s’agisse de Dropbox et son forfait 1 To à 100 euros l’année ou de iCloud et ses tarifs déraisonnables (quasiment le double de Dropbox), je ne peux m’empêcher de penser que le stockage payant sera un jour totalement obsolète.

Et il semble bien que Google s’inscrive parfaitement dans cette logique avec une solution de stockage gratuite et illimitée des photos et vidéos personnelles.

Stockage gratuit et illimité pour Google Photos

En même temps, confier ses données personnelles à une société privée n’est-il pas déjà un excellent moyen de payer le service ?

Un joli coup pour Google qui met clairement la pression sur la concurrence. Personnellement, j’avais presque envisager de payer un abonnement iCloud pour sa simplicité… j’ai visiblement bien fait d’attendre.

Une limite toutefois pour les photographes avertis et gros consommateurs de Go. Le stockage est gratuit et illimité pour les photos de 16 mégapixels et les vidéos en 1080p… pas plus.

Une organisation automatique des photos

Personnellement, je suis assez fainéant en ce qui concerne ma gestion de photos. Organiser mes clichés en albums est une pratique qui m’ennuie au plus haut point et Google Photos a bien compris que je n’étais pas le seul.

S’il est bien entendu possible de créer diverses collections comme des albums, des films ou des histoires, une simple pression sur le champ de recherche de Google Photos nous affiche des filtres automatiques très pratiques.

Un classement par lieux, mais aussi par thèmes ou par types est également au programme. Grâce à un système d’identification automatique des éléments présents sur les images, l’outil génère d’autres albums.

Recherche dans Google Photos

Une recherche avec la requête « voitures » nous affichera par exemple tous les clichés contenant des véhicules. Il y a bien sûr quelques images qui n’ont rien à faire là, mais cela fonctionne globalement très bien.

Testez avec d’autres requêtes, c’est assez bluffant…

Exemple de requête sur Google Photos

L’automatisme peut également vous servir pour exclure des visages de personnes que vous ne souhaitez pas voir.

Des options pratiques

Comme la plupart des services de stockage en ligne de photos du moment, celui-ci existe sur différents supports :

Cette disponibilité multi-platefomes est d’autant plus appréciable qu’elle intervient le jour même du lancement de Google Photos.

Au-delà de ça, je note que l’utilisation est pratique notamment sur mobile. J’apprécie tout particulièrement le système de sélection rapide de clichés (on laisse le doigt quelques secondes sur une image de son choix et on balaye avec son doigt les photos que l’on veut sélectionner).

Autre utilisation appréciable, la retouche de photographies sans qu’il soit nécessaire de maîtriser des outils professionnels. Depuis que Google a racheté Picnik, diverses fonctions et filtres ont fait leur apparition dans Google+ Photos (toujours accessible par ailleurs) et Picasa.

On les retrouve tout naturellement dans l’interface de Google Photos…

Retouche d'images en ligne

On notera aussi les options de partage d’albums rapides, la non-obligation d’utiliser Google+ pour utiliser Photos, ou encore l’ajout rapide de clichés depuis son navigateur (via drag and drop…).

Importation rapide de clichés dans Google Photos

Conclusion

Est-ce que je vais pour autant adopter ce service ? Une chose est sûre, il ne m’en coûtera pas grand chose si ce n’est une installation de l’application sur mon smartphone et une activation de la sauvegarde automatique de mes clichés.

Je n’ai qu’à laisser la synchronisation se faire et attendre qu’un meilleur service de stockage en ligne de photos fasse éventuellement son apparition.

Publié le Le 29/05/2015 à 11:07 par



Ajouter un commentaire…

*