-
27
0

Le pari d'une société sans email interne

Parce qu'il coute trop de temps et donc d'argent, l'e-mail interne disparaîtra bientôt des ordinateurs des salariés de la société Atos. Et si le progrès consistait à supprimer l'e-mail - en tout cas en interne ?

L’e-mail bientôt banni des postes de Atos

C’est certain, la messagerie présente un grand nombre d’avantages pour les salariés. Avec un tel outil, ils peuvent communiquer avec des collègues et clients plus ou moins proches géographiquement, transmettre des documents… bref, on ne vous refera pas ici le listing des avantages d’une messagerie électronique.

Pourtant, ces avantages ne semblent pas recevoir les faveurs de Thierry Breton, grand patron de la société Atos. À tel point qu’il mène actuellement une politique d‘éradication des emails internes sur les postes de ses salariés. Et quand on sait qu’ils sont près de 75.000 dans la société Atos, la tâche est longue.

fin email

Thierry Breton envisage pourtant de faire disparaître totalement ce moyen de communication interne de sa société d’ici l’année 2014. Car selon lui :

  • les coûts de la messagerie à l‘échelle d’une société de 74.000 personnes sont trop importants
  • un responsable passe beaucoup trop de temps à écrire et répondre aux e-mails (le temps moyen est estimé entre 5 et 20 heures par semaine)

La direction d’Atos semble vouloir jouer la carte de l’immédiateté avec un système de messagerie instantanée, l’utilisation des réseaux sociaux, des réunions virtuelles et physiques entre collaborateurs.

Initiative plutôt surprenante de la part de l’ancien patron de… France Telecom/Orange.

Progrès ou régression ?

On peut s’interroger sur l’efficacité d’une telle méthode qui n’a pas de précédent (à ma connaissance). En effet, un email peut être traité plus tard ou même ignoré. Mais qu’en est-il d’une demande de chat ? Espérons pour Atos que le système remplaçant la messagerie sera bien pensé – au risque d’avoir un remède pire que le mal.

Publié le Le 01/08/2012 à 16:14

Ajouter un commentaire…

*