0
4
0

OpenOffice : la suite bureautique à télécharger sur Windows, Mac et Linux

La suite bureautique OpenOffice est très populaire auprès des particuliers, des entreprises et des administrations. Présentation de cette « boîte à outils » et de ses principaux composants. Lequel choisir entre Microsoft Office et OpenOffice ?

Le premier (mauvais) réflexe pour bon nombre d’utilisateurs venant d’acquérir un ordinateur est de se précipiter vers des solutions bureautiques très onéreuses. Pourtant, si vous souhaitez dépenser votre l’argent dans autre chose que des logiciels, nous vous conseillons vivement de vous intéresser à OpenOffice.

Il s’agit d’une suite bureautique gratuite regroupant un traitement de texte, un tableur, un logiciel de présentation, un autre permettant de créer des bases de données, un outil de dessin vectoriel et une application pour la composition de formules mathématiques. Si les 3 derniers ont peu de chances d’intéresser l’utilisateur de tous les jours, ce ne sera sans doute pas pareil pour les 3 premiers.

Cette suite de logiciels est disponible sur les principaux systèmes d’exploitation de bureau, à savoir Windows, Mac OS X et Linux. Depuis sa création en 1990, OpenOffice n’a eu de cesse de s’améliorer et de se positionner comme un concurrent tout à fait sérieux à l’incontournable Office de Microsoft.

openoffice cd

Et les compatibilités croissantes entre les suites bureautiques ont contribué au succès de cette alternative gratuite. Pour preuve, l’adoption de OpenOffice dans de nombreuses sociétés et administrations à travers le monde. Vos besoins de simple particulier devraient donc pouvoir être satisfaits.

Contexte, chiffres et définitions

Avant toute chose, définissons quelques termes indissociables de cette suite bureautique, et découvrons ensemble quelques chiffres sur ce projet qui a vu le jour en 1990 et qui a connu bien des rebondissements dont 1 scission majeure de sa communauté d’utilisateurs. Une rupture qui n’a d’ailleurs rien d’anodin puisque elle peut avoir des conséquences directes sur l’adoption de cette suite par les utilisateurs.

Un logiciel OpenSource qui évolue grâce à sa communauté

OpenSource, voilà un terme dont vous avez peut-être déjà entendu parler et qui prend tout son sens lorsqu’on évoque OpenOffice. OpenSource pourrait être traduit par « code source libre ». Comprenez que le code d’un logiciel OpenSource est théoriquement accessible à tous et peut faire l’objet de modifications et d’améliorations par la communauté. C’est ainsi que l’avenir d’un logiciel comme OpenOffice dépend en grand partie des bonnes âmes qui y consacrent du temps et du développement.

Sans rentrer dans les détails, il faut savoir que la communauté de OpenOffice s’est scindée depuis le rachat de la marque OpenOffice par Oracle. Une partie a préféré avoir les mains libres et a créé une autre suite bureautique baptisée LibreOffice. Elle est gérée par The Document Foundation. L’utilisateur lambda n’y verra pas de grandes différences par rapport à OpenOffice, même si la communauté de LibreOffice est à cette heure beaucoup plus active que la fondation Apache en charge du développement de OpenOffice.

Vous savez maintenant pourquoi OpenOffice s’appelle maintenant Apache OpenOffice. Notons tout de même quelques grosses améliorations à venir comme l’intégration de la suite dans le Cloud.

Quelques chiffres sur son utilisation

openoffice

Si vous avez besoin de quelques références d’utilisateurs prestigieux pour vous rassurer quant à la qualité de OpenOffice, voilà un peu de matière :

  • PSA Peugeot Citroën
  • le ministère de la Défense à Singapour
  • le ministère des Finances en France
  • la gendarmerie nationale en France
  • les douanes françaises
  • le service informatique de la région Bruxelles-Capitale
  • un très grand nombre d’hôpitaux dans le monde

La liste est longue, et l’argument du gratuit a clairement plus de poids en ces temps de restrictions budgétaires.

À l’heure où nous rédigeons ces lignes, nous ne disposons pas de statistiques récentes sur l’utilisation globale de OpenOffice. Nous savons toutefois que la suite bureautique a été téléchargée plus de 100 millions de fois à la fin de l’année 2009. Concernant sa dernière version en date estampillée 3.4 publiée en mai 2012, on sait qu’elle é été téléchargée plus de 20 millions de fois.

Elle se place en deuxième position des suites bureautiques malgré :

  • l’arrivée de suites bureautiques en ligne telles que Zoho ou Google Documents/Google Drive
  • une grosse activité de la communauté LibreOffice
  • l’installation par défaut de LibreOffice sur de nombreuses distributions Linux

Malgré la concurrence, OpenOffice reste un logiciel qui présente de nombreux avantages. Parmi ceux-là, il y a bien sûr la qualité, la gratuité et l’absence de publicité.

Pour illustrer cet argument de la gratuité, vous allez voir que ce témoignage recueilli chez nos confrères de 01net est relativement efficace :

« Je suis DSI dans un hôpital public et j’ai installé Openoffice sur tous les postes de l‘établissement (400 postes) et ce depuis plus de 6 ans. Résultat des courses, entre 200000 et 250000 Euros d‘économies. (…) Et en plus j’ai installé plus de 50 logiciels libres de toute sorte (Firefox, Thunderbird, VLC, Apache, Mysql, Squid, Squidguard, Mysar, nagios, GLPI, OpenInventory, etc….). Et mon budget d’investissement 2011 —> moins de 10000 Euros et pour 2012 —> Zéro. Qui dit mieux ? Vive le libre !!!! »

Microsoft Office / OpenOffice : lequel choisir ?

Ces dernières années, les 2 suites bureautiques étaient très proches en termes de fonctionnalités. La différence se creuse un peu plus à l’heure où Microsoft annonce la version 13 de sa suite bureautique, laquelle fait la part belle au Cloud Computing et aux réseaux sociaux.

Si le travail collaboratif, la sauvegarde en ligne, et le partage sur Facebook et compagnie vous importent peu, il ne sera peut-être pas utile de mettre la main au portefeuille pour une suite bureautique comme Microsoft Office.

microsoft office openoffice

Par contre, au cas où vous appréciez vraiment les synergies avec d’autres outils et environnements estampillés Microsoft (Windows 8, SkyDrive, Skype…), la suite bureautique de Microsoft a quelques arguments intéressants à faire valoir.

Soulignons une fois de plus l‘éternelle carence de OpenOffice par rapport à Microsoft Office, à savoir le client de messagerie. Si les utilisateurs de Microsoft Office pourront profiter des belles fonctionnalités de Outlook (messagerie, système de tâches et de notes, calendrier, rappels…) en parfaite adéquation avec les autres outils d’Office, les utilisateurs de OpenOffice devront faire un peu de bricolage en optant pour un client comme Thunderbird.

Un client de messagerie qui vient d’ailleurs de voir son développement confié à la communauté par la Fondation Mozilla. Bref, il est clair que pour le moment, vous trouverez un peu plus de dynamisme et de nouveautés du côté de Microsoft que OpenOffice. C’est à vous de voir, selon vos besoins.

N’oubliez pas non plus que la communauté de LibreOffice est un peu plus active si vous êtes en attente de nouveautés régulières pour votre suite bureautique.

Pour l’utilisateur ordinaire que vous êtes peut-être, sachez que vous ne verrez pas de grandes différences. Toutefois, si vous utilisiez Microsoft Office au préalable et que vous envisagez de migrer vers OpenOffice, il vous faudra tout de même apprendre à la maîtriser comme n’importe quel autre logiciel. Ça tombe bien, on y arrive justement…

Un écran d’accueil qui en dit long

Le premier écran que vous apercevrez lors du premier lancement de OpenOffice (ainsi que les suivants) vous montre l‘étendue des possibilités offertes par cette suite bureautique gratuite.

openoffice ecran accueil

On compte donc 6 logiciels qui composent cette suite bureautique :

  • le traitement de texte Texte : l‘équivalent de Word chez Microsoft Office. Vous pourrez y taper des lettres, des CV, gérer des styles, intégrer des tableaux, insérer liens et d’autres médias, exporter vos documents…
  • le tableur Classeur : l‘équivalent de Excel chez Office. Vous y retrouverez des petites cellules à mettre en forme et à faire interagir entre elles avec les fonctions,
  • l’outil de présentations Présentation : l‘équivalent de PowerPoint. Vous pourrez mener à bien toutes vos présentations avec les diapositives de ce logiciel. Les options d’insertion et de mise en forme ne manquent pas,
  • Dessin : c’est un logiciel qui vous permettra de créer des dessins vectoriels un peu comme peuvent le faire Microsoft Visio et Microsoft Publisher,
  • l’application de base de données Base de données : l‘équivalent de Microsoft Office Access et qui vous permettra de stocker, d’organiser et de gérer un grand nombre de données,
  • l‘éditeur de formules mathématiques Formule : des synergies ont lieu avec les autres documents et vous pourrez y insérer toutes ces jolies formules.

Les boutons du bas de l‘écran nous renseignent également sur d’autres possibilités, et notamment sur le support des extensions. Ces petits programmes, à l’instar de ce qu’on peut trouver sur des navigateurs comme Google Chrome ou Firefox, ou encore sur un client de messagerie tel que Thunderbird, offriront des fonctionnalités supplémentaires à OpenOffice.

Publié le Le 17/12/2012 à 09:26

Ajouter un commentaire…

*