-
5
7

Trafic routier sur Google Maps : comment ça marche ?

Qui n'a jamais consulté l'info trafic sur son smartphone ? Avant le départ ou en plein embouteillage, ce type de données peut valoir son pesant d'or. Mais au fait, comment fonctionne ce système sous Google Maps ?

Habitants de grandes agglomérations ou vacanciers en transit, vous avez certainement déjà consulté l’info trafic sur votre smartphone. Cette information est d’autant plus précieuse à l’aube d’un départ ou lorsque le seul panorama que vous admirez est celui du pare-choc arrière de la voiture qui vous précède.

Mais vous êtes-vous déjà posé la question du fonctionnement du service d’info-trafic de Google Maps ? Sans mauvais jeu de mots, cela peut valoir le détour…

Comment Google Maps calcule le trafic routier ?

embouteillages_google_maps

Google Maps n’a visiblement pas voulu compter sur le savoir-faire de sociétés spécialisées dans l’informations trafic. En effet, le service de cartographie en ligne utilise les données des utilisateurs de smartphones. Prenons un exemple concret…

Vous êtes bloqué(e) dans les embouteillages et vous consultez l‘état de la circulation sur le Google Maps de votre téléphone mobile. Sans le savoir, vous venez de communiquer pléthore d’informations à Google. Parmi celles-là, il y a d’abord votre position, mais également l‘évolution de celle-ci. C’est ainsi que votre vitesse est évaluée et transmise instantanément aux serveurs de Google. Les données deviennent d’autant plus fiables qu’un grand nombre d’utilisateurs transmettent leurs données. C’est à partir de toutes ces données que Google Maps établit qu’une route est fluide, chargée ou saturée.

Google précise que le nom et le numéro de téléphone de l’utilisateur restent confidentiels.

Et la palme du plus gros embouteillage de l’histoire est décernée à…

Publié le Le 03/10/2011 à 00:50

Ajouter un commentaire…

*