-
0
0

Pauvres...

cet1PEC cet1PEC
21 946 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 28/08/2010 à 16:28


lucke disait :


j'attend que vous m'expliquiez comment nourrir qq centaine de milliers de personnes alors que que pour nourrir vos familles dans la déche il n'y a que les restos du coeur .

C'est le fond du problème.

lucke encore disait :


et arrêtez avec vos cliché de voleur , mal habillé etc....

Ca c'est le fond du problème de ceux qui parlent des pauvres sans rien en connaître.

lucke toujours disait :


pour moi le seul pb est de comment les nourrir ect . qu'il soient rouge , jaune , noir ou blanc , j'en ai rien à cirer .



La question c'était posée quand les pieds-noirs sont rentré en masse, avec ou sans valise. Y avait pas encore de Resto du Coeur mais déjà la Croix Rouge, le Secours Popu, la Soupe Populaire, le Secours Protestant peut-être et quelques autres.
"Comment nourrir qq centaine de milliers de personnes" ce n'est rien quand on a une volonté politique oui mais voilà, électoralement ça paie pas.
Alors qu'ils crèvent.

Pourtant ce serait un bon truc que de passer accord avec nos paysans qui crèvent eux aussi la dalle (symboliquement sinon, ils seraient déjà morts) : vous fournissez directement la Banque Alimentaire et la Préfecture vous paie.
Et ça ferait faire du sport à nos jeunes petits cons issus de l'ENA que d'aller faire leur stage en bottes de caoutchouc dans les cours de ferme, pointer les cageots de patates et payer, délivrer reçus.

Mais ce détail réglé, suffit pas d'avoir l'estomac plein pour passer tranquillement la nuit dehors. Faut du logement. Et nos brillantes zélites sont pas foutues de faire pousser du HLM, de la Cité d'Urgence, de l'Hébergement de Secours alors qu'il en manque depuis 20 ou 30 ans pour les gents présents ! Alors les gens à venir...
Faire les beaux à la télé, les jolis sur l'Hippodrome de Chantilly, les grouppies des sportifs gagnants, ça ils savent. Dans la série M'as-tu-vu, faites leurs confiance, c'est plus solides et constants que les séries américaines.

Passe les 20 ou 30 ans de retards en construction logements... mais être nourris, logés, ça ne suffit pas. Ca évite de mourir et de faire sale dans le paysage, c'est tout. Il y a aussi des cons chez le petit peuple.

Va donc recevoir "qq centaine de milliers de personnes" du genre pas françaises... et tu as tous les gagne-petits, les minus, les minables, qui vont protester du privilège fait aux étrangers... Ceux qui rament comme des malades pour des salaires de merde vont nous faire une crise d'en voir d'autres nourris et logés du simple fait d'être simplement "arrivés" par voie d'exils !
Détails sans intérêts autre qu'électoral.

Donc, être nourris, logés, ça ne suffit pas. Faut bosser. Là encore il y a des gens qui vont répéter "ils nous bouffes notre pain". Comme quoi on peut être un honnête travailleur, camarade syndiqué... et con comme un manche à balai. Car la vrai question n'est pas de savoir s'ils vont travailler pour gagner leur croûte (bien sûr !), mais à quoi ! Car les analphabètes, les professionnellement incultes, les illettrés, les sans qualifications ou les qualifiés seulement pour le tiers-monde, les français-langue-étrangère, une fois en France, ils vont pas finir de crever la faim !
Donc faut les former. Pas seulement à un métier qui se pratique ici, chez nous, mais aussi à un savoir vivre ici, chez nous, à un savoir être citoyen.
Genre on ne massacre pas sa fille parce qu'elle sort au pied de son HLM en jean pour fumer une cloppe. Un exemple. Comme ça, au hasard.

Je constate qu'il y a des gens qui ont 40 ans de présence en France mais quand on parle 2 heures avec eux, ça ne saute pas aux yeux. Certes, certains sont peut-être trop cons pour chercher à savoir dans quel film ils tournent, ils figurent, mais ceux qui rêvaient que 40 ans de présence suffirait angéliquement pour que tout s'arrange spontanément feraient mieux de traverser le Sahara à pied. Angéliquement.

Une fois réglé la question des patates, reste à traiter le reste... 15 à 20 ans de boulot quoi.

Un détail me fait sourire... au Japon, parait-il (mais c'est au Japon, hein, bon), quand le gouvernement au pouvoir lançait une opération sociale, il le faisait en ayant travaillé avec l'opposition. Une coopération, un projet commun, je ne parle pas de ces bouffonneries du mercredi à l'Assemblée Nationale, ce cirque scolaire en classes de quartiers défavorisés, ce foutoir de potaches, ces débats de piliers de bar.
Pourquoi ? Parce que -eux- ont compris qu'une opération sociale c'est un investissement sur le long terme, faut 10, 15, 20 ans pour ça fasse effet. En France, ça, on ne le sait pas encore. Chaque Ministre veut chier une loi, une réforme, un dispositif, une mesure qui porte son nom et qui sait seulement le nombre de tout ces trucs qui encombrent nos archives et textes sans qu'on sache si ce fut utile, qui a pu les appliquer, s'ils ont reçus leur décret d'application, si seulement ils avaient un financement, s'ils ont été suivis, observés...

Alors, une fois les patates épluchées... du moins ceux qui savent que les patates ça s'épluche, ça peut ou ça doit s'éplucher... reste à trouver le reste [8D]
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
riviera.beach riviera.beach
17 401 contributions
Membre depuis le 09/02/2002
Envoyé le 28/08/2010 à 21:43 Modifié par riviera.beach


[Alors, une fois les patates épluchées... du moins ceux qui savent que les patates ça s'épluche, ça peut ou ça doit s'éplucher... reste à trouver le reste]
A l'armée on était souvent de corvée de pluches...Puis la meule râpait les dites patates...(douces) oh! l'amidon pour contrer le bromure, à la maison, le couteau ou la rasette.
Il n\'est de si belles roses Qui ne deviennent gratte-culs
lucke lucke
1 076 contributions
Membre depuis le 10/04/2008
Envoyé le 28/08/2010 à 22:26



Puis la meule râpait les dites patates..


pas que les patates qu'elle a dut raper la meule ..... [:o]
pas eu le temps de bien tout lire cet1pec , mais à première vue , un peu tiré par les cheveux ta solution ..:)
........................<<br /><br /> picasaweb.google.com/augustin7530/PotagerEtc
cet1PEC cet1PEC
21 946 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 29/08/2010 à 09:32



... à première vue , un peu tiré par les cheveux ta solution ..:)

Boaf, faute des historiques "Produits d'interventions" européens...
De toute façon ça ne peut être qu'une solution à crédit si on ne veut pas que le pauvre crève de faim faute de pouvoir payer sa bouffe, avant de pouvoir payer sa bouffe !
Le système libéral c'est ça, laisser le pauvre crever la gueule ouverte mais accorder du crédit à celui qui peut ramener plus de pognon.
Donc faire pour les pauvres (qlq soient leurs couleurs) ce que l'on fait pour les gosses afin qu'ils puissent grandir.

Après la découverte des patates, faut découvrir comment les bouffer... crues, cuites, grillées, séchées ?

Après les patates, apprendre le reste... [:D]
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
lucke lucke
1 076 contributions
Membre depuis le 10/04/2008
Envoyé le 29/08/2010 à 10:09



faut découvrir comment les bouffer...


la question ne se pose pas , en frites ..... [:D]
........................<<br /><br /> picasaweb.google.com/augustin7530/PotagerEtc
cet1PEC cet1PEC
21 946 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 29/08/2010 à 10:54


Ah ! Tu vois ! La question se pose !
La friture... huile de vidange ou ou huile de graissage ?
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
NIDU NIDU
2 129 contributions
Membre depuis le 05/09/2001
Envoyé le 29/08/2010 à 18:18


Petit à coté.
à la guerre 14/18 des unités ont été approvisionnées avec de nouilles. Malheureusement pour certaines, cuistots et encadrement ne connaissaient pas le produit n'ont pas su les préparer.
@jj@
cet1PEC cet1PEC
21 946 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 30/08/2010 à 08:01


En 14/18, les soldats bretons demandaient "bara, gwin", les petits malins se foutaient de leur gueule en disant "ils baragouinent", non, ils demandaient seulement du pain et du vin. C'était pourtant pas sorcier ! Tout le monde savait ça !
En Bretagne...

Ceux qui ne connaissent rien de la connaissance des autres partagent au moins avec ces autres un monde d'ignorances implicites !
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
NIDU NIDU
2 129 contributions
Membre depuis le 05/09/2001
Envoyé le 30/08/2010 à 10:15



Gilles Ménage écrit dans son Dictionnaire étymologique de la langue françoise (1750) à l'article Baragouin :

J'ai cru autrefois qu'il venait du mot bas-breton bara qui signifie du pain ; de celui de guin qui signifie du vin. Mais je ne doute plus que baragouin n'ai été fait de barbaracuinus, diminutif de barbaracus.

Le terme barbare vient du latin barbarus, lui-même emprunté au grec. Il est formé à partir d'une onomatopée qui évoque le bredouillement. Il désignait ceux qui ne parlaient pas le grec, l'étranger qui a un langage grossier (toute langue paraît grossière à celui qui ne la comprend pas). La forme en -acus est un augmentatif et en -inus, un diminutif.

En breton, baragouiner se dit gregachiñ, littéralement : parler grec (greg).

gregach : grec, baragouin.

Ce qui semble incompréhensible n'est cependant pas forcément barbare !



Cet1PEC, j'ai voulu en savoir plus, voici ce que j'ai trouvé.
@jj@
cet1PEC cet1PEC
21 946 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 30/08/2010 à 10:56



(toute langue paraît grossière à celui qui ne la comprend pas)

J'aime... quoique j'aime encore plus la musicalité ou la prouesse de certaines langues !

En tout cas merci d'avoir élargi ma culture ! [:D]
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
compte désactivé

Bonjour,

reste à trouver le reste

Avez vous des idées ? voici une adresse à qui les transmettre : www.assemblee-nationale.fr/13/qui/circonscriptions/

Concernant les logements hlm, depuis 20 ans la droite politique a tout réquisitionné les terrains, se servant au passage, pour permettre à la famiglia de construire du batiment de luxe et en plus fixe les prix du neuf comme du vieux à des prix prohibitifs de façon a ce que ceux qui "investissent soient toujours les mêmes à faire de bonnes affaires (ils n'achètent pas on leur donne) pendant que les autres empruntent toujours plus pour acheter toujours plus cher... le prix de l'immobilier est honteux. Quantils racontent que ça ce vend plus ce moi-ci que l'autre c'est pour inciter... car aujourd'hui ça leur reste sur les bras. On est pas fou en France, on s'endette pas au profit des cochons à n'importe quel prix.

Bref, pour en revenir aux hlm, il y a des appartements libres, sauf qu'ils ne sont pas là où les demandeurs aimeraient demeurer... big problème.


Il y a 2 sem., 6 heures, 6 min.
lucke disait :

j'attend que vous m'expliquiez comment nourrir qq centaine de milliers de personnes alors que que pour nourrir vos familles dans la déche il n'y a que les restos du coeur .

C'est le fond du problème.

lucke encore disait :

et arrêtez avec vos cliché de voleur , mal habillé etc....

Ca c'est le fond du problème de ceux qui parlent des pauvres sans rien en connaître.

lucke toujours disait :

pour moi le seul pb est de comment les nourrir ect . qu'il soient rouge , jaune , noir ou blanc , j'en ai rien à cirer.

Oui mais luke est souvent à coté du sujet. En France nos familles ne sont plus dans la dêche car la gauche a fait beaucoup pour les pauvres dans leurs rares années de règne :

- rmi
- allocations logement
- allocations en attendant la retraite.
- les clochards du bois de vincennes et d'ailleurs y ont droit également (peut-être pas l'allocation logement mais c'est pas sûr)
- l'accès au soins
etc
- tout cela par la solidarité nationale.
- la droite est en train de casser tout ça par des mesures de remplacement renouvelables ou pas.

- il n'y a donc pas que les restau du coeur de luke le chevalier blanc des bobos.

Quant aux roms ils sont très aidés par toutes les associations religieuses ou pas, nourriture, vêtements, médecine...
reste encore Florence, \"qui n\'a pas l\'air\" d\'etre une espionne L\'homme est naturellement un animal politique - Aristote -
mic69300 mic69300
6 857 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 12/09/2010 à 15:44


Bjr

''ceux qui investissent soient toujours les mêmes à faire de bonnes affaires (ils n'achètent pas on leur donne) pendant que les autres empruntent toujours plus pour acheter toujours plus cher... le prix de l'immobilier est honteux''

Que d'amalgame ! Que d'erreurs !

- ils [les investisseurs] n'achètent pas, on leur donne [:D]
Dites-moi vite comment faire que je m'inscrive !
- les autres [les autres Français] empruntent toujours plus pour acheter toujours plus cher. [:D]Les investisseurs n'empruntent-ils pas ?
- prix de l'immobilier est honteux
Comment un prix peut-il être "honteux" ? il est élevé, normal ou bas. Que vient faire dans l'établissement d'un prix une notion de morale ?

cet1PEC cet1PEC
21 946 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 12/09/2010 à 15:48



= ils [les investisseurs] n'achètent pas, on leur donne
= Dites-moi vite comment faire que je m'inscrive !

A moi aussi parce que je me suis inscrit par pur opportunisme à l'UMP, hé bin, ça suffit pas !
Vouai ! Même en te déclarant cireur de pompes à Zarko, ça ne suffit pas ! [:o)]
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
MISS114 MISS114
23 162 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 12/09/2010 à 15:51 Modifié par Modération


Le RMI et l’allocation de parent isolé (API) ont été depuis remplacés par le RSA [8D]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_de_solidarit%C3%A9_active
cet1PEC cet1PEC
21 946 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 12/09/2010 à 15:52



= Après la découverte des patates, faut découvrir comment les bouffer... crues, cuites, grillées, séchées ?

Après les patates, apprendre le reste...

= Avez vous des idées ?

Oui, commencer par le début de l'apprentissage et pour beaucoup la recherche du reste est encore loin !
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
compte désactivé

Bonjour,
Oui Miss, mais je parlais des créations de gauche. Les petits suppléments de la droite ou RSA sont un piège à c... : cela leur permet de retirer des avantages fiscaux aux bénéficiaires [:D] [:D] (entendu dans l'hémicycle)
reste encore Florence, \"qui n\'a pas l\'air\" d\'etre une espionne L\'homme est naturellement un animal politique - Aristote -
compte désactivé


''ceux qui investissent soient toujours les mêmes à faire de bonnes affaires (ils n'achètent pas on leur donne) pendant que les autres empruntent toujours plus pour acheter toujours plus cher... le prix de l'immobilier est honteux''


Que d'amalgame ! Que d'erreurs !


- ils [les investisseurs] n'achètent pas, on leur donne
Dites-moi vite comment faire que je m'inscrive !

gagné : ils volent (de voleur), s'approprient/détournent le patrimoine des français moyens (qu'ils sont également au départ) et construisent et revendent à des prix honteux (car personne ne peut arrêter ce casse par la loi la loi c'est eux)


- les autres [les autres Français] empruntent toujours plus pour acheter toujours plus cher. Les investisseurs n'empruntent-ils pas ?

bien sûr que non ils n'empruntent pas ! Mic69 et ses réfèrences aux gentils philantropes anglo-saxon n'a til pas retenu le mode d'emploi [:D]
Par contre les banquiers te permettent un endettement sur 35 pour arriver au prix de vente : honteux ! les charognards [:D]


- prix de l'immobilier est honteux
Comment un prix peut-il être "honteux" ? il est élevé, normal ou bas. Que vient faire dans l'établissement d'un prix une notion de morale ?

mdr
en effet, il est impossible de moraliser le capitaliste pratiquant.
reste encore Florence, \"qui n\'a pas l\'air\" d\'etre une espionne L\'homme est naturellement un animal politique - Aristote -
mic69300 mic69300
6 857 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 13/09/2010 à 06:14 Modifié par mic69300


Bjr

"ils {les investisseurs] s'approprient, détournent le patrimoine des français moyens"
" bien sûr que non ils n'empruntent pas"

Cela mérite des explications détaillées [:D]
J'aimerais tant devenir investisseur [:)(]

Moraliser le capitalisme ? Une incongruité, comme vouloir empêcher le Rhône de couler vers la Méditerranée !

compte désactivé

Plutot que d'en écrire des tartines (au brie) [:D] [:D]
et puisque on ne sait pas lire entre les lignes...
nous avons l'exemple du caissier/épicier woerth dans l'immobilier facile, et son remplaçant, ami de 30 ans déjà épinglé, et professant également dans l'immobilier, tous cumulant des fonctions d'élus etc

LE MARCHAND DE BIENS ET DEPUTE DORD BON DEBUT !!

actualites.forum.orange.fr/messages/index/51350/actualite-politique-le-marchand-de-biens-et-depute-dord-bon-debut-.html

www.lexpress.fr/actualite/politique/dominique-dord-nouveau-tresorier-de-l-ump_915925.html

toutes les occurrences sont intéressantes ou pas banales, surtout les comments
http://www.google.fr/#hl=fr&source=hp&q=deput%C3%A9+dord+immobilier&btnG=Recherche+Google&rlz=1W1GGLL_fr&aq=f&aqi=&aql=&oq=deput%C3%A9+dord+immobilier&gs_rfai=&fp=1&cad=b
reste encore Florence, \"qui n\'a pas l\'air\" d\'etre une espionne L\'homme est naturellement un animal politique - Aristote -
cet1PEC cet1PEC
21 946 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 16/09/2010 à 07:50



Moraliser le capitalisme ? Une incongruité, comme vouloir empêcher le Rhône de couler vers la Méditerranée !

ou de vouloir dynamiser, responsabiliser et démocratiser le communisme [:D]
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
compte désactivé


ou de vouloir dynamiser, responsabiliser et démocratiser le communisme

Sont-ce des caractéristiques inscrites sur les visages des personnes ?
Est-il question du communisme soviétique ou du communisme français ? très différents, trop souvent confondus.
Confusion aussi avec le communisme chinois
etc...
Et puis le communisme d'aujourd'hui chez nous il est bien plus beau et jeune et porteur d'avenir [:D]
reste encore Florence, \"qui n\'a pas l\'air\" d\'etre une espionne L\'homme est naturellement un animal politique - Aristote -
compte désactivé


Moraliser le capitalisme ? Une incongruité, comme vouloir empêcher le Rhône de couler vers la Méditerranée !

ah mais je suis d'accord. Cependant le capitalisme étant nuisible il faut le neutraliser. Concernant le Rhone il est impossible de neutraliser le pcb qu'il charrie vers la mer, plus facile de neutraliser le capitalisme tout aussi nocif et d'ailleurs à l'origine du pcb comme de toutes les autres pollutions.

neutraliser le capitalisme... et la crise financière est neutralisée ! c'est pas plus compliqué.
à méditer
reste encore Florence, \"qui n\'a pas l\'air\" d\'etre une espionne L\'homme est naturellement un animal politique - Aristote -
cet1PEC cet1PEC
21 946 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 17/09/2010 à 07:52


tirer de l'énergie de la matière non plus [:D]
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
mic69300 mic69300
6 857 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 17/09/2010 à 12:32


Bjr
Oublions les termes de capitalisme et de morale.

Parlons d'économie de marché et de sa régulation.
Cela sera + clair et + acceptable pour tous.




cet1PEC cet1PEC
21 946 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 17/09/2010 à 12:56


Ce qui est clair c'est que les marchés n'ont pas retenus la leçon de la dernière crise...
les Etats sont pris en otage par leur "découverts" énormes et les adversaires du système spéculatif sont nuls à chier.
Enfin pas tous mais les autres ne sont pas très bruyants! Faut dire qu'ils ne sont pas facile à lire ou à comprendre aussi [:D]
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
compte désactivé

Le secret des grandes fortunes sans cause apparente est un crime oublié, parce qu’il a été proprement fait. Honoré de Balzac
(impossible de poster ceci dans le topic citations alors ici c'est bien aussi)
reste encore Florence, \"qui n\'a pas l\'air\" d\'etre une espionne L\'homme est naturellement un animal politique - Aristote -
compte désactivé


Oublions les termes de capitalisme et de morale.

Parlons d'économie de marché et de sa régulation.
Cela sera + clair et + acceptable pour tous.

ha bon plus le droit de parler du capitalisme ?
quant à l'économie il n'y en a plus et le peu de marché qu'il reste est entre les mains du capitalisme alors on fait comment pour en sortir... du capitalisme déphasé ?

Les "politiciens" mafieux ou droite on dérégulé. Maintenant les mêmes vont reréguler, en nous sacrifiant. Sans qu'on dise rien ?
Pourtant s'ils nous permettaient, en abdiquant maintenant, de créer banque et entreprises l'économie repartirait. Mais ils veulent rester, alors que la solution c'est qu'ils se barrent gouvernants, banquiers patrons voyoux (pas les entrepreneurs, les voyoux).

On les laisse entre eux avec leurs soldes débiteurs et discrètement on récupère nos salaires et épargne (en numéraire) et hop il n'y a plus qu'a prévenir les entreprises qu'elles versent les salaires sur la nouvelle banque... Ils ne le "permettront" jamais ! en restant solidaires d'eux malgré soi, on va droit dans le mur.

On est les futurs pauvres de la planète.
reste encore Florence, \"qui n\'a pas l\'air\" d\'etre une espionne L\'homme est naturellement un animal politique - Aristote -
cet1PEC cet1PEC
21 946 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 21/09/2010 à 08:38



Les "politiciens" mafieux ou droite on dérégulé.

Hum, je crois surtout qu'ils ont déconné. Incompétents sur tout (et surtout en économie), champion en baratin...



On est les futurs pauvres de la planète.


ou bien
On est les futurs pauvres (...) de la planète.
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
mic69300 mic69300
6 857 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 23/09/2010 à 00:00


Bsoir

ha bon plus le droit de parler du capitalisme ?
quant à l'économie il n'y en a plus et le peu de marché qu'il reste est entre les mains du capitalisme


Le marché est omniprésent, dans le monde entier (à l'exception de la Corée du Nord, de Cuba...)
Le troc (ou le SEL) n'est pas à la hauteur de l'enjeu.

La critique de l'économie de marché capitaliste est aisée.

Encore faut-il proposer un nouveau système pour le remplacer ? L'ex-Urss et la Chine de Mao s'y sont essayés pendant des décennies.
Avec le succès que l'on sait [:D]

Lsq.j'achète mon pain à la boulangerie, que je bois un petit noir au zinc voisin, que je fais mon marché du dimanche parmi les producteurs de fruits et légumes de ma région, que je me procure mon journal quotidien....
je n'ai pas l'impression de rencontrer des "capitalistes ploutocrates" [:D], mais plutôt des travailleurs qui bossent dur pour gagner leur vie....

Et tous représentent des marchés concurrentiels...
J'ai en effet la possibilité de choisir mon boulanger, mon charcutier, mon bistrot, mon paysan producteur de légumes...

En d'autres termes, j'arbitre chaque jour, à chaque instant, entre tel ou tel produit, entre tel ou tel marchand...je le fais en répondant à des incitations et, en ayant une connaissance la plus parfaite possible des opportunités qui me sont présentées régulièrement.

C'est tout cela le marché. Et sans marché, le monde irait bien mal [:D]

compte désactivé

Les petits commerces et les "marchés" je ne vois pas trop le rapport.

L'agriculture paysanne qui disparait au profit de l'industrie c'est du marché capitaliste ; l'agriculture naturelle qui disparait au profit de l'ogm ou des produits phytosanitaires, ça c'est un marché entre les mains du capitalisme et de la recherche associée, et ce sont des marchés pollueurs, qui ne sont plus qu'une mauvaise offre qui n'ont rien à voir avec la demande. Quand vous dites pouvoir choisir entre un boulanger et un autre ou un boucher ou un autre, ya pas foto, on achète chez l'un et chez l'autre des produits avariés issus de l'industrie sale. On est consommateur pour enrichir un capitalisme destructeur de la planète.

Il faut supprimer l'industrie quand elle concerne les besoins premiers. Et redonner la possibilité d'entreprendre à tous, alors qu'aujourd'hui peu de capitalistes détiennent tous les domaines. Avec des machines, pas avec des hommes.

Prenons l'exemple de la société jacquet, qui fabrique de la viennoiserie de mauvaise qualité, à bas cout mais beaucoup. Elle a fait construire des machines ou lignes de production qui produisent très très vite des pains ou croissants et brioches, à partir d'une poudre préfabriquée ; le peu d'ouvriers qui travaillent sur ces machines sont obligés de travailler très très vite, à la vitesse de la machine... l'esclavage ou 16 heures dans 8 ! un jour on reprendra une vitesse de croisière, et pour cela il faudra bien "tuer" le capitalisme.

Je ne parle pas des arrangements entre pole emploi et les grosses boites (ordres qui viennent de sarko team mafieu) qui sont un étrange marché de viande humaine ou l'argent ne circule plus vers les salariés, où les contrats de travail sont d'un mois, voire moins tellement il y a de main d'oeuvre disponible aux portes. Toute cette viande, le jour où elle va comprendre qu'une autre solution est possible, elle va se mettre très en colère

reste encore Florence, \"qui n\'a pas l\'air\" d\'etre une espionne L\'homme est naturellement un animal politique - Aristote -
compte désactivé


Le marché est omniprésent, dans le monde entier (à l'exception de la Corée du Nord, de Cuba...)
Le troc (ou le SEL) n'est pas à la hauteur de l'enjeu.

Je ne comprends pas ces allusions à la décroissance. Mais il faut vous réveiller, car en France et en Europe il n'y aura plus jamais d'industrie lourde. Il n'est même pas question de compète entre les salaires, ça c'est une excuse pour expliquer le départ des industriels mafieux ailleurs. Mais ils ne faut pas qu'ils reviennent surtout pas (quoique on les attend et on a tellement de solutions pour les faire couler quand ils ne le sont pas déjà). Il sont partis, à nous de refaire l'économie. On arrête de produire et vendre de la croissanterie de merde pour de la vraie boulangerie non industrielle. On arrête de produire de la farine ogm etc...

On achètera toujours le coton en Afrique mais ce ne sont pas les chinois qui fabriqueront nos vêtement car en France on est capable de fabriquer des vêtements en coton.La richesse produite sera redistribuée directement aux ouvriers qui réinvestiront pour eux, localement, avec discernement... tout est à réorganiser mais c'est très facile, il suffit de virer les malpropres qui nous barrent toutes les routes. Ils ont tout pris, le pouvoir politique à leur solde. On est vraiment coincé pour faire avancer la société.
reste encore Florence, \"qui n\'a pas l\'air\" d\'etre une espionne L\'homme est naturellement un animal politique - Aristote -
cet1PEC cet1PEC
21 946 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 23/09/2010 à 09:08



Le marché est omniprésent, dans le monde entier (à l'exception de la Corée du Nord, de Cuba...)

Quoique.... quand on veut vraiment s'en soustraire on est bien obligé d'y faire face quand même... en Corée grâce à l'esclavage, à Cuba grâce à sa taille ! A Cuba ils ont dû se faire fabriquer des vélos en bois... ils produisent quantité de bons médecins qui n'ont que le jus de tabac pour soigner...
En Coréee, comment ont-ils acheté les matières nucléaires de base pour leur projet de bombe nucléaire ? En vendant du riz ?
Les parenthèses ne sont vraiment pas étanches !
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
mic69300 mic69300
6 857 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 23/09/2010 à 13:11 Modifié par mic69300


Bjr

"Les petits commerces et les "marchés" je ne vois pas trop le rapport."

Dans une économie libérale, tout échange marchand de biens ou de services, passe par le Marché qui répond à des critères précis.

- Le marché est concurrentiel
- C'est le lieu - informel - où s'exercent les arbitrages (choix) des agents économiques
- Le marché délivre des incitations (prix, délais...)
- Le marché fournit aux agents économiques des informations les + parfaites possibles.


Lsq.j'achète du pain, des fruits et légumes, lrsq. je vais au bistrot, chez le marchand de journaux, dans une grande surface, au cinéma, lsq.je m'adresse à un artisan...ce sont des marchés au même titre que lsq. une entreprise négocie l'achat de matières premières (charbon, minerais..., de produits pétroliers, d'acier, de coton, de ciment, de blé, de café....

Tous ces marchés - pour être concurrentiels - respectent les mêmes critères: l'agent économique a la possibilité d'arbitrer, il est soumis à des incitations et il a une "parfaite" connaissance du marché.

Au bistrot, j'arbitre entre un petit noir ou un petit blanc.
Je sais que son petit blanc vient d'un vigneron bio et qu'il est meilleur - à mon goût - que son café industriel robusta.
D'autant que son petit prix est incitatif

Le même raisonnement s'applique à tous les marchés * et à tous les agents écomomiques.

Voilà l'intérêt des devis (artisans), des agences de notation, des sites comparatifs...ils fournissent des incitations et des informations qui permettront des arbitrages (choix).

Bien sûr, tout le monde à conscience du décalage, du dérapage entre ce schéma bien léché et la réalité.

En raison d'entente (pour maintenir des prix élevés et des parts de marché), de manipulations fiscales (filiales off shore),de modifications de statuts...

Mais des correctifs - nombreux et suivis - doivent être apportés aux règles qui régissent une économie libérale.

Avec deux écueils: un trop grand libéralisme (laisser-faire) et à l'opposé, des restrictions drastiques allant jusqu'à un contrôle des changes.

Pour l'heure, nul n'a inventé le nouveau système économique qui pourrait remplacer - en mieux - le système existant.


* Un marché pose problème: celui ultra-rapide des changes (4 000 milliards $ échangés chaque jour dans le monde, dont < 200 milliards correspondent à des transactions de biens ou de services).

Tobin en son temps (il y a 40 ans) avait proposé de le taxer. Les banquiers - influents auprès des gouvernements - avaient renaclé, arguant des difficultés techniques dans l'application de cette taxe (un peu comme si on voulait taxer les échanges ultra-rapides de balles lors d'un match de tennis). Un jour peut-être, de nouveaux instruments le permettront-ils ?


compte désactivé


"Les petits commerces et les "marchés" je ne vois pas trop le rapport."

La prochaine fois je tournerai différemment ma question afin d'éviter les redites.
reste encore Florence, \"qui n\'a pas l\'air\" d\'etre une espionne L\'homme est naturellement un animal politique - Aristote -
compte désactivé


Pour l'heure, nul n'a inventé le nouveau système économique qui pourrait remplacer - en mieux - le système existant

Qu'est-il besoin d'inventer ? pourquoi ? le bon sens existe et yaka.
En même temps on ne fera pas l'impasse de supprimer les institutions qui ont permis tant d'abus depuis des générations, de la part de HF occupant des fonctions "au dessus de tout soupçon"

Mais pas d'inquiétudes, grace aux archives notariales, du fisc, des banques, des entreprises, nous devrions pouvoir retracer toutes les grosses fortunes et les moindres et dire leur légitimité ou pas. Si pas les papiers ce sera réputé fortune malhonnête. Tous les biens immobiliers seront répertoriés et si aucun propriétaire ne se fait connaitre, sera rendu à la nation.
C'est là qu'on devrait trouver un grand nombre d'illuminés. mais ils ne se feront pas connaître mais pas grave, l'essentiel étant de rétablir l'ordre des choses.

Il y a tant de solutions pour faire repartir l'économie, mais comment faire si les crabes bouffent tous les actifs pour payer leur dette ?!

La seul limite à un autre système, ce sont les limites des matières premières, certaines. Je ne pense pas au pétrole qui lui est illimité.

reste encore Florence, \"qui n\'a pas l\'air\" d\'etre une espionne L\'homme est naturellement un animal politique - Aristote -
mic69300 mic69300
6 857 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 24/09/2010 à 23:04


Bsoir

Le cadre économique - l'économie de marché - dans lequel vit aujourd'hui la quasi-totalité de la planéte est réformable, pas remplaçable.

L'économie de marché est la moins pire des solutions. Bien sûr, même encadré et surveillé, le libre échange a des failles dans lesquelles s'engouffrent les plus futés pour leur seul profit.

Un peu à l'image de ces logiciels que nous concoctent avec soin les grands fabricants mondiaux et qui comportent tjours, après une décennie d'exploitation et de correctifs, des failles par lesquelles s'infiltrent de petits malins pour leur seul profit.

Certaines réflexions de responsables politiques m'attristent.
P.ex: augmentons les salaires et bloquons les loyers.
Ces 2 propositions paraissent aller de soi dans les circonstances actuelles.

Il faut se souvenir que l'argent n'est pas une création ex-nihilo (comme une musique ou une chanson). Il ne tombe pas du ciel.

Dans le secteur public, la hausse des salaires - aussi minime soit-elle- entraîne ipso facto une hausse des prélèvements obligatoires pour l'ensemble des Français (je dis bien prélèvements et non impôt)

Le secteur privé serait amené à suivre le secteur public, mais avec une limite, celle de l'employabilité des futurs embauchés. Ce qui était acceptable jusqu'à présent en terme de coût salarial, le serait-il en cas de hausse des salaires ?

Certains économistes considèrent que l'instauration d'un salaire minimum garanti - moralement légitime - n'est pas favorable à l'emploi. Il élimine du secteur marchand une frange de population qui sera pris en charge - légitimement - par la communauté nationale (RSA...)

Quant au bloquage des loyers [cela a été fait dans qq.grandes villes US], le résultat a été mauvais.

Certes, les locataires en place ont été contents mais ce blocage limité géographiquement à certaines zones, a attiré (effet d'aubaine) une foule de candidats-locataires venus d'ailleurs, entraînant une forte demande, dépassant l'offre de logements.

Donc, une pénurie régulée par des files d'attente.
Les investisseurs privés qui finançaient la construction immobilière, ont pris peur du blocage des loyers et se sont retirés momentanément du secteur immobilier.

La filière "construction immobilière" s'est retrouvée privée de financement. Les équipes de chantier se sont dispersées.
Au bout de deux ans, il n'y avait plus aucun programme de constructions neuves, alors que la demande restait vive en raison des loyers bloqués.

Le blocage des loyers a été levé. Il a fallu alors relancer les investisseurs et redynamiser la construction immobilière (embauche de nouveaux ouvriers du bâtiment). Ce qui prend un certain temps....

Mais les candidats-locataires déçus par la levée du blocage des loyers, ont reflué et sont partis sous d'autres cieux....prenant de court un secteur "construction" qui se reconstituait.

Comme quoi, les meilleures intentions aboutissent parfois
à des calamités économiques.




Discussion trop ancienne

Cette discussion a été automatiquement fermée car elle n'a plus reçue de nouveau message depuis trop longtemps.

Nous vous suggérons de créer un nouveau message

« Retour sur la liste des messages de ce forum