Fatigué ? Déprimé ? Votre smartphone est peut-être responsable

Et si vous débranchiez un peu ?

Hier soir, vous lisiez les derniers rebondissements de l’affaire Copé-Fillon sur l‘écran de votre smartphone ou regardiez un épisode de Homeland sur votre tablette. Voilà une pratique qu’il faudra bientôt abolir si la fatigue et la déprime que vous pensiez passagères sont devenues chroniques.

ipod bed

En effet, une étude signée OnlinePsychologyDegree.net et relayée chez Gizmodo explique que la consultation de nos joujous électroniques juste avant de s’endormir est néfaste pour le sommeil.

La mélatonine, hormone chargée de réguler le sommeil, travaille moins bien suite à l’exposition prolongée d’un sujet à la lumière de son terminal. On vous laisse imaginer les conséquences de ce sommeil détérioré.

Mais au cas où la fatigue ait atteint vos capacités d’imagination, sachez que cela peut conduire à des somnolences lors de situations professionnelles ou potentiellement dangereuses (voiture…). En outre, cela augmente sensiblement le risque de problèmes cardiaques. Fatigue, irritabilité voire dépression du sujet peuvent être des conséquences de ce stress hormonal.

Sans compter que si vous êtes aussi victime de la dépression Facebook, votre psychologue va pouvoir se payer ses prochaines vacances au soleil avec vos prochaines séances.

Quelques chiffres qui tendent à prouver que le sommeil s’est certainement dégradé ces dernières années :

  • près de 9 Américains sur 10 gardent leur smartphone à portée de main dans leur lit (les sujets interrogés sont âgés de 18 à 29 ans)
  • en cas de réveil nocturne, 1 personne interrogée sur 2 consulte son smartphone

Au fait, saviez-vous que l’addiction au portable avait un nom ?

Faites le quiz pour savoir si vous êtes nomophobe…

Publié Le 22/11/2012 à 08:09 par



Ajouter un commentaire…

*