Le stockage de demain : le DVD protéiné

Stocker jusqu'à 50 téraoctets sur un disque de la taille d'un DVD : ce sera possible grâce... aux protéines !

%IMAGE%

On entre dans une nouvelle ère. Alors, pour mieux comprendre l'étendue de cette révolution dans le stockage de données,

Stocker jusqu'à 50 téraoctets sur un disque de la taille d'un DVD : ce sera possible grâce... aux protéines !

stockage-dvd-proteine

On entre dans une nouvelle ère. Alors, pour mieux comprendre l'étendue de cette révolution dans le stockage de données, quelques équivalences sont nécessaires : 50 téraoctets correspondent à environ 10 000 DVD actuels ou mille disques Blu-ray (50 Go).

A l'origine de ce projet, un chercheur indien dont le nom est aussi long que ses ambitions : Monsieur Renugopalakrishnan. Nous l'appelerons Monsieur R. car nous ne disposons pas encore de possibilités de stockage aussi importantes que celles qu'il annonce.

Monsieur R. utilise cette bactérie découverte dans les marais salants, appelée bactériorhodopsine. En modifiant génétiquement cette bactérie, il l'a transformé en protéine sensible à la lumière. Ces protéines réagissant aux variations de luminosité, ces minuscules entités pourraient stocker des données (composées de 0 et 1 pour rappel).

Restent quelques problèmes à règler comme la durée de vie du stockage (de quelques heures à quelques jours), sa conservation, la vitesse de lecture et d'écriture. Malgré cela, cette trouvaille est prise très au sérieux.



Publié Le 13/07/2006 à 10:05 par



Ajouter un commentaire…

*