Afrique : 4 logiciels sur 5 seraient illégaux

Selon les principaux éditeurs mondiaux, 80% des logiciels qui sont utilisés sur le continent africain seraient des contrefaçons. Un état de fait qui nuirait à la création d’emplois et de revenus pour l’Afrique et l’occident.

%IMAGE%

Alors que

Selon les principaux éditeurs mondiaux, 80% des logiciels qui sont utilisés sur le continent africain seraient des contrefaçons. Un état de fait qui nuirait à la création d’emplois et de revenus pour l’Afrique et l’occident.

afrique-piratage

Alors que les grands éditeurs de logiciels mènent une rude bataille aux copies pirates à travers le monde, ceux-là rapportent que le continent africain serait le mauvais élève, estimant les pertes à 12,4 milliards de dollars.

Selon Abed Hlatshwayo, le responsable antipiratage chez Microsoft pour l’Afrique de l’Est et du Sud :
Nous devons changer cet état de fait, de sorte que nous puissions tous contribuer à la croissance de nos économies au travers d’un cadre légitime de protection des droits de propriété intellectuelle, en fournissant plus d'éducation, et encourageant une meilleure gestion dans le milieu des entreprises.
Pour expliquer ce chiffre important de copies illicites en Afrique, il faut considérer les dons de matériel informatique de l’occident au continent africain. Il semblerait aussi que la réduction drastique des copies illicites pourrait entraîner une dynamisation de l’économie locale avec la création de milliers d’emploi et une augmentation de revenus.



Publié Le 18/10/2006 à 14:47 par



Ajouter un commentaire…

*