Abonnement forcé chez Neuf Telecom : Free réagit

"Free : La liberté n'a pas de prix". Le slogan de l'opérateur prend toute son ampleur dans la récente affaire des abonnements forcés de Neuf Telecom. L'opérateur Free répond donc indirectement à son concurrent en mettant en place un numéro

"Free : La liberté n'a pas de prix". Le slogan de l'opérateur prend toute son ampleur dans la récente affaire des abonnements forcés de Neuf Telecom. L'opérateur Free répond donc indirectement à son concurrent en mettant en place un numéro gratuit pour prévenir les utilisateurs de ces pratiques abusives de plus en plus courantes.

adsl-slamming-free-neuf-telecom

Le rappel des faits
Le mois dernier à Nancy se tenait une foire durant laquelle des employés de l'opérateur Neuf Telecom ont abonné environ 450 personnes sans leur consentement explicite. Ces "abonnés malgré-eux" avaient simplement laissé leurs noms et adresses lors d'un jeu-concours. Sans le savoir, la signature qu'ils ont laissé pour participer à ce jeu organisé par l'opérateur les engageait pour un abonnement ADSL auprès de ce dernier. Les employés au coeur de ce scandale ont été licenciés par Neuf Telecom et un numéro (le 0805 770 165) a été mis en place par l'opérateur qui annonce d'ores et déjà le remboursement total des victimes de cette arnaque.


Le slamming
Le procédé utilisé par Neuf Telecom est malheureusement courant. Il est connu sous le nom de "slamming" ou "écrasement de ligne". Free définit le slamming ainsi :
Cela consiste en le fait qu'un autre prestataire ADSL passe une commande de câblage sur une ligne déjà détenue par un opérateur Haut Débit, entraînant ainsi la coupure de l'accès.
La victime doit alors contacter les différents acteurs pour retrouver son abonnement initial. Il s'agit de France Telecom qui gère les lignes, l'ancien opérateur de l'abonné et bien entendu l’opérateur slammeur.


Free met aussi en place un numéro
Free réagit d'autant plus à cette affaire que son mode d'abonnement en ligne ne permet pas cette pratique. Pas de démarchage sauvage ni de jeu-concours, si vous souhaitez vous abonner à cet opérateur, il faut - paradoxalement - s'abonner sur leur site Internet. En réponse à ce slamming en constante augmentation, Free met en place un numéro gratuit (le 0 805 92 55 55) pour ses abonnés qui en seraient victimes. Un formulaire téléchargeable est également à leur disposition. L'opérateur indique aussi qu'il est prêt à introduire une action en justice à l'encontre de l'opérateur slammeur pour contester les conditions dans lesquelles le changement de fournisseur d'accès a été opéré sur la connexion haut débit.



Publié Le 04/08/2006 à 13:57 par



Ajouter un commentaire…

*