Pour remplacer Google Reader, il y a aussi AOL Reader

Google Reader est sur la fin et les solutions de remplacement ne manquent pas. Qui de Feedly, Digg, AOL et peut-être Facebook, va offrir la meilleur alternative ?

Les alternatives au lecteur de flux RSS de Google se font de plus en plus nombreuses. AOL s’ajoute donc à cette liste de solutions de remplacement en dévoilant un outil qui ne devrait pas dépayser l’utilisateur de Reader.

aol reader

Aol fait son copier-coller

Voilà une forte ressemblance dont on ne se plaindra pas tant l’outil original était bon. En même temps, difficile de faire preuve d’une grande créativité lorsqu’il s’agit d’agréger des éléments d’informations tout en offrant une rapidité de service.

La société américaine lance aujourd’hui son AOL Reader. Les utilisateurs qui souhaitent tester ce nouvel agrégateur doivent se connecter via un compte AOL ou une connexion à un compte social tel que Facebook, Twitter ou Google.

Une fois connectés, ils seront invités à faire migrer leurs données de Google Reader vers ce nouveau service. Pour cela, l’outil TakeOut se chargera d’exporter les données de Reader dans un fichier au format OPML.

Les captures d‘écran dévoilées par la page de garde révèlent les caractéristiques principales de cet outil :

  • disponible en version web, tablette et smartphone
  • un affichage personnalisable des informations
  • un système de classement par tags
  • une API dédiée pour exploiter ces données dans d’autres environnements
  • le minimaliste de l’interface
  • un système de partage
  • des notifications
  • un moteur de recherche

La firme a d’ores et déjà lancé son buzz sur Twitter :


Qui remplacera vraiment Google Reader ?

Toutes ces fonctionnalités ne seront pas de trop pour que AOL espère séduire les orphelins de Google Reader. Et pour cause, le groupe web américain se retrouve face à quelques poids-lourds qui ont, eux aussi, quelques arguments à faire valoir.

Digg et Feedly ont déjà beaucoup fait parler d’eux ces dernières semaines. Mais il est aussi fort possible que Facebook prenne part à ce bal des remplaçants. Des traces de code assez explicites auraient été repérés ces derniers jours et cela s’inscrirait assez justement dans la stratégie actuelle du réseau social.

Nous y verrons un peu plus clair dans quelques semaines, lorsque toutes ces solutions auront été lancées, testées, commentées, approuvées ou rejetées par les utilisateurs.

Publié Le 24/06/2013 à 10:50 par



Ajouter un commentaire…

*