L'ANFR va auditer le réseau de Free Mobile

Eric Besson a commandé à l'ANFR un audit du réseau de Free Mobile.

Suite à la demande de Eric Besson, le ministre de l’Economie numérique, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) va procéder à la vérification de « la couverture effective des réseaux de l’opérateur » Free Mobile.

Audit réseau Free Mobile : après l’ARCEP, l’ANFR

Il y a 40 jours, Xavier Niel a présenté les offres du nouvel opérateur de téléphonie mobile. Et pas une semaine qui nous sépare de ce lancement à grand bruit n’aura été épargné par une nouvelle polémique.

anfr

Retards dans la portabilité du numéro des abonnés, lancement difficile pour la boutique de téléphones de Free Mobile (l’iPhone 4S pourtant annoncé pour le 27 janvier n’est toujours pas disponible, retard pour les offres à crédits), problème sur certaines cartes SIM,… si certains soucis sont clairement de la responsabilité de Free Mobile, d’autres ne le sont pas.

Et il est aujourd’hui un problème pour lequel la responsabilité n’est pas encore identifiée, la couverture du réseau de Free Mobile.

A l’origine, l’ARCEP a donné l’autorisation à Free Mobile de lancer son réseau pour cause de couverture suffisante. C’est ainsi que le gendarme des Telecoms français déclarait à la mi-décembre : « Le taux de couverture 3G atteint par Free Mobile étant supérieur à 25% de la population, la société peut bénéficier dès à présent, conformément aux termes des autorisations délivrées aux opérateurs mobiles 3G, de l’itinérance sur le réseau d’un opérateur mobile tiers, afin de pouvoir fournir ses services mobiles sur l’ensemble du territoire dès son ouverture commerciale. »

xavier-niel

Mais les opérateurs concurrents ne sont visiblement pas du même avis, à l’image de Orange qui accuse Free Mobile de ne pas utiliser pleinement les capacités de son propre réseau. Parce que l’opérateur historique et Free Mobile sont liés par un accord d’itinérance, Orange pense que le nouveau trublion de la téléphonie s’appuie essentiellement sur son réseau. Pour illustrer ce problème, Orange évoque même un incident “très grave” survenu le 7 février dernier, privant certains abonnés Orange de réseau durant plusieurs heures.

Pour calmer la colère de ces opérateurs, Eric Besson a d’abord commandé un audit de la qualité du réseau de Free Mobile auprès de l’ARCEP, et vient de rééditer cette requête auprès de l’Agence nationale des fréquences (ANFR). Dans sa lettre, le Ministre « demande de bien vouloir effectuer les mesures nécessaires pour vérifier la couverture effective des réseaux de l’opérateur Free Mobile sur le territoire métropolitain. Ces mesures devront porter sur les stations dont l’opérateur aura déclaré la mise en service auprès de la Commission sites et servitudes (COMSIS) ». (Source : La Tribune)

Les conclusions de l’ANFR sont attendues dans 10 jours au plus tard. Et l’on saura enfin si ces problèmes de couverture sont réels, ou s’ils sont un argument de la concurrence pour discréditer le nouvel entrant.

Publié Le 20/02/2012 à 10:49 par



Ajouter un commentaire…

*