Free Mobile : 5,2 millions d’abonnés captés en 1 an

En 1 an, Free Mobile a déjà capté 8% du marché de la téléphonie mobile en France. 67% des nouveaux abonnés mobiles ont signé chez Free au cours du dernier trimestre. La branche haut débit affiche aussi de bons résultats.

Pour ce premier relevé officiel de l’année 2013, Free Mobile annonce avoir capté 8% du marché de la téléphonie mobile en France. Ce sont donc pas moins de 5,2 millions d’abonnés qui ont rejoint ce nouvel opérateur.

free mobile

Les résultats sur le mobile

Au cours du quatrième trimestre, la branche mobile de Free a recruté 800.000 nouveaux abonnés, soit 67% des nouveaux souscripteurs d’offres mobiles sur le marché français. En matière de revenus, ce sont 843,9 millions d’euros de chiffres d’affaires qui ont été générés. 719,5 l’ont été grâce aux offres mobiles proposées, et 124,4 sont dus aux ventes de terminaux.

La base d’abonnés se répartie de manière à peu près équitable entre les 2 forfaits. À savoir le forfait à 2 euros pour 2 heures de communications (0 euro pour les freenautes) et le forfait à 19,99 pour des communications illimitées (15,99 euros pour les freenautes).

Et le haut débit ?

L’excellente santé de la branche mobile de Free pèse bien entendu de manière positive sur les résultats d’Iliad. C’est ainsi que le chiffre d’affaires consolidé affiche une hausse de 63,7%. Une croissance que le groupe doit également à ses résultats dans le haut débit. Au 31 décembre 2012, le nombre total d’abonnés au haut débit de Free s‘élevait à 5 364 000 (4 849 000 un an plus tôt) soit une croissance annuelle de 515 000 abonnés (1 nouvel abonné français sur 2 sur la période).

Obstacles et perspectives

L’année ne fut toutefois pas de tout repos pour le nouvel acteur de la téléphonie mobile. Free Mobile a dû faire avec une concurrence plus agressive, un litige avec Bouygues Telecom qui aura coûté à Free 25 millions d’euros de dommages et intérêts, des attaques récurrentes sur la qualité de son réseau, et un déploiement de ses antennes à travers la France pour s‘émanciper de son contrat d’itinérance signé avec Orange.

À moyen terme, Free Mobile s’est fixé une part de marché de 15%. Il semble que plus de la moitié du chemin soit déjà fait en à peine 1 an. À long terme, le groupe vise les 25%.

Chargement du diaporama en cours…

Publié Le 28/02/2013 à 14:22 par



Ajouter un commentaire…

*