iPad vs. Windows 8 : Microsoft dégaine sa publicité comparative

Alors que la tablette Surface Pro est disponible en France depuis quelques jours, Microsoft présente une série de publicités comparatives dont la cible est l'iPad. L'argumentaire peut prêter à débat.

Voilà une publicité comparative qui risque de durcir les rapports entre fanboys Apple et Microsoft. La firme de Redmond vient de publier un spot publicitaire comparatif opposant un iPad à une tablette équipée de Windows 8.

« Parlons moins, faisons plus »

Tel est le slogan de cette réclame dont la cible est clairement l’iPad. Microsoft y présente 4 grandes critiques à l’encontre de l’iPad, et tout autant de grandes qualités pour la tablette sous Windows 8.

ipad vs windows

Vignettes dynamiques sur la page d’accueil

Microsoft débute les hostilités avec un comparatif de l‘écran d’accueil de chacune des tablettes. On y voit les vignettes animées et affichant des informations en temps réel sous Windows 8, et de petites icônes statiques sur l’iPad.

La critique est facile et pas forcément pertinente, ces options d’affichage pouvant faire l’objet de préférence de la part des utilisateurs. Il n’est pas certain que cet argument soit le plus percutant.

L’affichage simultané de plusieurs applications

La tablette d’Apple ne peut afficher qu’une seule application à l‘écran et donc ne permettre qu’une seule action à la fois. À l’inverse de l’OS de Microsoft qui propose le mode partagé.

Sur ce point, il paraît assez difficile de contredire Microsoft et il est clair que la nouveauté est intéressante. Comme cela est illustré dans la vidéo, pouvoir envoyer un message tout en visionnant une vidéo serait aussi confortable sous iOS.

Une suite bureautique digne de ce nom

Le matraquage se poursuit avec le support de Microsoft Office dans l’environnement Windows 8, quand l’iPad se contente d’outils présentés comme basiques et élémentaires. La firme américaine réduit ensuite l’iPad à un terminal seulement capable de jouer (mal) du piano.

Il ne tient qu‘à Microsoft de corriger cette regrettable absence et de proposer son application sur l’AppStore. De plus, c’est sous-estimer les utilisateurs que de les cantonner à ces 2 seules alternatives. Les suites bureautiques en ligne existent également, de même que des applications tout à fait performantes d‘éditeurs tiers dans le magasin d’applis d’Apple. Et il n’est pas certain non plus que le réflexe soit de prendre sa tablette quand il s’agit de travailler sur des feuilles de calcul.

L’argument du prix

Pour conclure, quoi de mieux que d’afficher les tarifs de chacune des tablettes et de tourner ça à l’avantage de Windows 8 ? D’aucuns souligneront que la firme de Redmond s’est bien gardée de proposer une tablette Surface estampillée Microsoft, bien plus onéreuse que l’iPad.

On vous laisse découvrir l’argumentaire en images…

Mais pourquoi est-il si méchant ?

En matière de communication, Microsoft se fait plutôt rare dans un registre aussi cynique. Reste que tous les moyens sont bons pour entamer le leadership de Apple. Au premier trimestre de cette année 2013, Apple a écoulé 19,5 millions d’iPad quand Microsoft et Asus comptent 3,6 millions d’unités vendues (source : IDC).

Ceci explique certainement cela, et Microsoft ne semble pas décidé à changer de ton. En témoigne cet autre spot récemment publié…

Publié Le 24/05/2013 à 12:22 par



Ajouter un commentaire…

*