Les membres d'Instagram souffrent-ils de problèmes alimentaires ?

Vous publiez très souvent des photos de vos plats ? Vous effectuez régulièrement les requêtes food ou instafood pour y découvrir des assiettes bien présentées ? Cette enquête vous concerne peut-être…

Selon Valerie Taylor de l’Université de Toronto, publier des photos de ses plats pourrait être symptomatique d’une maladie psychologique. Rassurez-vous de suite, publier de temps en temps une photo de sa nourriture ne fera pas de vous une personne déréglée d’un point de vue alimentaire. Car la psychiatre du Women’s College Hospital évoque des cas de « communication obsessive ».

nourriture instagram

Soyons honnêtes, les conclusions de cette étude ne vont pas révolutionner le monde médical car il tombe sous le sens qu’une pratique, qu’elle soit réalisée en excès ou à défaut, peut être symptomatique d’un problème. Et il apparaît comme logique qu’un ami qui publie systématiquement un cliché de son repas sur les réseaux sociaux est obsédé par la nourriture.

À en croire cette enquête et quelques statistiques sur Instagram, les membres de ce réseau social pourraient être en proie à quelques soucis alimentaires.

Filet mignon dans le Top 10 des photos les plus clichés

Nous sommes très nombreux à avoir déjà vu dans notre fil d’actualités des clichés de nourriture. Ce type de photographies est d’ailleurs régulièrement cité dans le top des photos les plus publiées sur Instagram. Dans l’ordre, on trouve généralement :

  • 1. les photos de pieds sur la plage
  • 2. les nuages et/ou le ciel
  • 3. la photo d’un plat bien présenté
  • 4. les photos d’ongles décorés
  • 5. les captures d‘écran d‘échanges de SMS
  • 6. les textes de citations
  • 7. les photos de gratte-ciel prises depuis la terre ferme
  • 8. le café, le croissant ou le pain au chocolat
  • 9. la photo de l’aile de l’avion prise en plein vol et publiée à l’arrivée
  • 10. l’auto-portait

Comme vous le voyez, la nourriture figure en bonne place dans ce classement. La profusion de ce type de clichés est d’ailleurs qualifiée de « food porn » par certains. Un terme et des dérivés que l’on retrouve dans le classement des tags les plus employés sur Instagram, selon le service Webstagram.

  • le hastag « food » arrive aujourd’hui en 34ème place du Top 100 de la section Hot de Webstagram
  • le hastag « instafood » pointe à la 86ème place

Reste que l’on peut juste aimer les petits plats bien présentés et communiquer à outrance sur ces œuvres éphémères. Pas certain que cela doive impérativement vous faire passer par la case psychiatre.

  • Sources : 1, 2, 3

Publié Le 13/05/2013 à 10:12 par



Ajouter un commentaire…

*