Les Google Glass sont interdites dans certains endroits. Lesquels ?

Alors que Google peaufine sa paire de lunettes connectées, certains établissements et législateurs se penchent déjà sur la question d'une interdiction pure et simple.

J’ai voulu récapituler ici ces lieux où les Google Glass sont interdites d’entrée et ces situations où leur utilisation est proscrite… ou en passe de l‘être.

Les conducteurs privés de Google Glass ?

Au royaume-Uni. « Il est capital que les automobilistes puissent accorder toute leur attention à la conduite et que celle-ci ne soit pas détournée ». C’est en ces termes qu’un porte-parole du Ministère des Transports britanniques s’est exprimé sur ce sujet.

Si une loi qui explicite clairement cette interdiction n’est pas encore en vigueur, le département a d’ores et déjà engagé des discussions avec la police britannique pour dissuader les conducteurs réfractaires.

Par exemple, voilà un conducteur ultra-connecté qui pourrait aisément remplir les caisses du Royaume-Uni :

L’information a été rapportée en juillet 2013 par The Telegraph. Une nouvelle d’autant plus interéssante qu’au même moment, Mercedes-Benz teste une intégration des Google Glass.

Aux États-Unis. Au printemps 2013, un projet de loi a été déposé en Virginie-Occidentale (États-Unis). Il visait à faire interdire le port de ces lunettes au volant.

À l’automne de la même année, Cécilia Abadie, bêta-testeuse de la monture, a posté sur son compte Google+ une photo d’une amende pour port illégal de Google Glass au volant.


Elle est la première conductrice verbalisée pour ce motif. Le flou juridique règne, comme en témoigne son commentaire : « Est-ce que les #GoogleGlass sont illégales au volant ou ce policier est-il dans l’erreur ? »

Pas de Google Glass dans les casinos

google glass interdiction

Imaginez-vous un instant vous retrouver à une table de blackjack face à un joueur équipé d’un mini-ordinateur sur son nez.

Certains y verront une tricherie potentielle, et il semble que certaines directions de casinos fassent partie de ceux-là.

Les villes et États américains qui ont d’ores et déjà mis en place cette interdiction sont :

  • Las Vegas
  • Pennsylvanie
  • Ohio
  • Connecticut

Rien ne va plus !

Les clubs de strip-tease n’en veulent pas

sergeybrin

La nouvelle n’a rien d‘étonnant quand on sait que ces établissements ne sont pas réputés pour leur ouverture à tous les publics. Selon Forbes, ces derniers ne veulent pas entendre parler de ces lunettes connectées pour des raisons qu’on peut facilement imaginer :

  • pour que les spectacles vendus par ces clubs ne se retrouvent pas en ligne gratuitement
  • pour que les « voyeurs et prédateurs » n’entrent pas virtuellement dans ces lieux
  • pour que l’identité des danseuses ne se retrouvent pas sur la place publique

Des interdictions qui vont – presque – dans le sens de la volonté de Google d’interdire le porno pour les applications des Glass.

Dans certains bars et restaurants

The 5 Point Café est un bar de la ville de Seattle. Il a été l’un des premiers à mettre en place cette interdiction. Réelle volonté de préserver la confidentialité de ses clients ou formidable opportunité marketing pour faire parler d’eux ? Toujours est-il qu’il faudra les ranger avant de rentrer dans cet établissement.

Si malgré tout ça, vous souhaitez vous protéger des indiscretions de ces montures high-tech, sachez que des chercheurs japonais élaborent un système anti-Glass.

Article mis à jour le 20 mars 2014.

Publié Le 15/11/2013 à 09:23 par



Ajouter un commentaire…

*