Windows 8 pour tablettes : nouvelles pratiques anti-concurrentielles ?

Nouvelle forme de monopole d'Internet Explorer en vue sur la version tablette de Windows 8 ? C'est la question qu'on peut légitimement se poser étant données les nouvelles dispositions techniques de Microsoft.

On le croyait bien loin ce temps où les navigateurs tiers ne pouvaient être installés librement sur un système d’exploitation. Pourtant, il semble que Microsoft veuille récidiver sur la version tablette de Windows 8 avec des conditions très restrictives pour les navigateurs tiers.

Microsoft et son navigateur imposé : bis repetita

Ceux qui s’intéressent un minimum au marché des navigateurs le savent, le leadership de Internet Explorer sur les ordinateurs tournant sous Windows s’expliquent en grande partie par l’installation par défaut du fureteur de Microsoft. Fort heureusement, depuis la mise en place du Ballot Screen en Europe, les utilisateurs ont le choix entre les différents navigateurs lors du premier démarrage de leur machine, et cela a logiquement bousculé les parts de marché des navigateurs.

Sous une autre forme beaucoup plus technique, Microsoft va brider les navigateurs concurrents sur la version tablette de Windows 8. La firme américaine prétexte des soucis de compatibilité et de sécurité, mais les navigateurs tiers y voient clairement des pratiques anti-concurrentielles.

windows 8 rt

Précisons que ce problème ne concerne que la version tablette (dite RT) de Windows 8. Pour bien comprendre les enjeux, il faut savoir Windows 8 RT proposera 2 interfaces :

  • une interface classique (comme celle dont vous disposez aujourd’hui avec votre bureau, vos icônes…)
  • une interface dite Metro avec des vignettes correspondant à des applications

Microsoft étant le seul éditeur habilité à développer et installer des logiciels dans l’interface classique de Windows 8 RT, les navigateurs internet tiers tels que Firefox, Chrome, Opera ou Safari (pour ne citer qu’eux) ne pourront pas y prendre leurs quartiers. Par contre, ils pourront être installés sur l’interface Metro, mais celle-ci bride clairement les capacités techniques des navigateurs.

De cette manière, il faut comprendre que la concurrence ne pourra disposer que d’une version bridée sur la version tablette de Windows 8. De quoi ravivez de douloureux souvenirs de pratiques anti-concurrentielles de la part de Microsoft.

Quand la Fondation Mozilla menace de porter plainte si les règles du jeu ne changent pas, Google trouve cela dommageable pour la libre concurrence. Si Microsoft persiste dans ce choix, il gagnera ce temps précieux où les premiers utilisateurs de Windows 8 prendront leurs repères et configureront leur tablette Windows 8… avec les outils disponibles.

Publié Le 11/05/2012 à 10:32 par



Ajouter un commentaire…

*