Justice : quand une ex-actrice porno fait plier Google

Difficile reconversion professionnelle pour cette ex-actrice de films pornographiques qui pâtissait d'une bien mauvaise presse sur Google.

Comment une ancienne actrice de films pornographiques a réussi à faire plier le moteur de recherche Google ?

Google et le droit à l’oubli

Si vous pensez qu’une information publiée sur Internet finira irrémédiablement par se perdre et disparaître dans les méandres du Web, vous devriez revoir rapidement votre jugement. En témoigne cette difficile expérience vécue par une ancienne actrice de films pornographiques qui ne parvenait pas à se défaire de vilaines cyber-traces.

google porno

C’est lorsqu’elle devenue secrétaire juridique que cette ex-actrice a contacté les producteurs des films dans lesquels elle a tourné, puis Google pour qu’il supprime son nom des resultats du moteur. Ce dernier a alors rejeté sa requête, ce qui a conduit la femme à déposer plainte.

Le Tribunal de Grande Instance de Paris vient de condamner Google à 2000 euros de dommages et intérêts pour avoir refusé d’effacer de ses résultats le nom et prénom de la plaignante. Il est certain qu’une telle activité professionnelle ne jouait pas forcément en la faveur de l’intéressée dans le cadre d’une reconversion.

Google a écopé d’une amende de 2000 euros de dommages et intérêts à verser à l’intéressée et l’obligation de supprimer ces liens avec une pénalité de 1000 euros par jour de retard.

Publié Le 31/03/2012 à 09:20 par



Ajouter un commentaire…

*