Waze en proie aux ambitions sociales et publicitaires de Facebook et Google

Forte de sa communauté de plus de 40 millions de membres, l'application Waze intéresserait grandement les géants du secteur. Quels sont les intérêts d'une telle acquisition pour Facebook et Google ?

Le GPS social développé par Waze intéresse les géants du Web. L’acquisition de l’application mobile se chiffrerait autour du milliard de dollars, Facebook et Google feraient actuellement monter les enchères.

C’est quoi Waze ?

waze facebook google

Disponible sur l’AppStore et sur le Google Play, cette application gratuite a déjà séduit plus de 40 millions d’utilisateurs à travers le monde. Éditée par la société israélienne éponyme, l’appli permet à ses utilisateurs d’optimiser leur trajet en fonction de la circulation.

L’info trafic est générée par les « Wazers » eux-mêmes qui partagent automatiquement leur information avec la communauté. Les plus actifs peuvent également partager des événements particuliers tels que les accidents, les voies en travaux, les routes fermées…

Le programme s’est aussi doté de services pratiques tels que la géolocalisation des stations à essence les moins chères et les plus proches, la situation géographique de ses amis Facebook, et bien entendu le guidage vocal.

Utilisateurs de Google Maps sur mobile, vous aurez certainement reconnu quelques caractéristiques de votre application. Observateurs plus ou moins avisés de Facebook, vous aurez certainement reconnu les jolis leviers de croissance de Facebook.

Facebook et Google négocient

La start-up suscite depuis quelques temps les convoitises de mastondontes du secteur. Reste que Facebook se serait montré particulièrement intéressé par cette acquisition. Un vif intérêt qui n’aurait pas échappé à Google qui se serait aussi lancé dans la course à ce rachat. L’information est rapportée par Bloomberg.

La pertinence d’un tel rachat par Google

  • avoir dans son giron un concurrent à son propre son système de cartographie
  • intégrer les fonctions sociales de Waze à Google Maps et – pourquoi pas – orienter ensuite les utilisateurs vers Google+
  • collecter de nouvelles données personnelles sur les utilisateurs afin de les monétiser

Et pour Facebook ?

  • une telle acquisition s’inscrirait parfaitement dans la stratégie mobile du réseau social
  • s’inviter et se positionner comme un acteur majeur de la cartographie sur mobile
  • récolter un grand nombre de données personnelles à des fins de monétisation

Publié Le 24/05/2013 à 14:55 par



Ajouter un commentaire…

*