Surveiller son enfant sur Mac

Vous voulez avoir la main sur le temps de connexion ou la nature des activités numériques de votre chérubin ? Le système d’exploitation d'Apple vous propose un outil tout à fait efficace. Guide d’utilisation pour les parents débutants et dépassés…

Nous avons réalisé ce guide à partir de Mac OS X 10.9.2. Nous vous accompagnons ici dans la mise en place d'une supervision parentale efficace en mettant en évidence les fonctions à ne pas manquer.

Note à l'adresse des parents

Icône de l'outil de contrôle parental sous Mac OS X

Vous vous apprêtez à mettre en place un contrôle parental sur le compte de votre enfant. S la manœuvre et la gestion que nous abordons ici n'ont rien de compliqué, il faut savoir que cela ne vous garantit en rien que votre chère tête blonde n'outre-passera pas ces limites.

Et cela pour au moins 2 raisons :

  • si votre bambin connaît votre mot de passe de compte Mac (c'est ça qui permet d'imposer et donc de lever les restrictions)
  • s'il passe par un navigateur web qui lui permet d'accéder à bien des fonctions que vous allez lui limitez ici (et que vous ne mettez pas de restriction sur ce logiciel tiers)

Et parce que votre progéniture finira bien par trouver une troisième voie, nous vous suggérons d'entamer dès maintenant un dialogue avec lui sur les dangers d'Internet et sur les règles de politesse en ligne. Pas en lui faisant peur (il ira de toute façon là où vous ne voulez pas qu'il aille, c'est un enfant et vous un parent) mais en le sensibilisant, en échangeant sur ses envies, ses craintes et la cyber-réalité.

Parmi les principaux dangers du Web, on retiendra surtout :

  • l’accès à des contenus haineux ou violents
  • les jeux de hasard
  • la cyber-intimidation sur Internet et sur les mobiles
  • l’accès à des images pornographiques et pedo-pornographiques
  • le cyber-harcèlement allant parfois jusqu‘à l’incitation au suicide

Pour info, Facebook n’est pas autorisé avant 13 ans. En janvier 2013, une étude menée par TrendMicro auprès de parents américains indiquait que pour 79% des personnes interrogées, Facebook est un outil dangereux pour leurs enfants. Un porte-parole de la société indiquait alors : « si les jeunes sont sans pitié entre eux dans le monde réel, ce sentiment est exacerbé sur le Net où les inhibitions sont levées ».

Ceci étant dit, passons à la pratique…

Activer le contrôle parental

Pour ça, vous devez suivre les étapes décrites dans ce mémo. En fait, vous allez créer un nouveau compte utilisateur qui ne sera pas « Standard » mais Géré avec contrôles parentaux.

Vous devez vous assurer avant que vous disposez bien d’un compte Administrateur et que vous en avez un plein accès (avec un mot de passe de compte bien en tête par exemple).

Chargement du diaporama en cours…

Il vous est bien entendu possible d’appliquer des contrôles parentaux sur un compte existant. Pour ça, il vous faudra vous rendre sur le compte en question puis cocher la case Activer le contrôle parental placée en bas de zone :

Vue sur compte contrôlé

Dans tous les cas, il vous faudra maintenant définir les paramètres de cette supervision numérique.

Parce que iTunes est installé par défaut, il sera aussi judicieux de désactiver l'iTunes Store dans les Préférences du logiciel. Pour cela, allez dans la rubrique intitulée Parental. Vous y trouverez une liste de rubriques à désactiver. Parmi celles-là, cochez iTunes Store pour que cette section n’apparaisse plus dans l’interface de votre logiciel.

Configurer les limitations

Depuis cette même fenêtre de compte utilisateur (visible ci-dessus), vous allez cliquer sur l’option Ouvrir les contrôles parentaux. Vous serez immédiatement invité(e) à saisir votre mot de passe de compte administrateur, le minimum syndical pour garantir la sécurité de ce dispositif.

Vous accédez d’abord à la liste de tous les comptes surveillés, visible à gauche de cette nouvelle fenêtre. Cela tombe sous le sens, une sélection préalable du compte est nécessaire avant d’appliquer ces réglages, et chaque compte dispose de ses propres paramètres.

Section de contrôle parental sous Mac OS X

La première chose à faire pour éviter toute déconvenue dans votre dispositif est de vous rendre dans la rubrique Autre et de décocher l`’option Désactiver le changement de mot de passe. Ce serait dommage que votre enfant vous empêche d’accéder à son compte et de voir s’il n’a pas trouvé une parade à votre supervision parentale (autre navigateur que Safari, autre OS…) C’est que c’est malin ces petites bêtes !

Cette section se compose de 5 rubriques. Nous avons sélectionné pour vous les réglages qui nous semblent les plus intéressants à mettre en place :

Limiter l’usage des programmes (rubrique Applications)

Il n’est pas certain que votre enfant ait véritablement besoin d’avoir accès aux Trousseaux d’Accès, à l’Assistant Boot Camp ou au Terminal. Vous avez la possibilité de déterminer les logiciels qu’il pourra ou non lancer en cochant l’option Limiter les applications puis en faisant votre choix directement dans l’arborescence proposée ou à l’aide du moteur de recherche.

Contrôles des applications et des logiciels

Si vous définissez avec lui les programmes auxquels il peut avoir accès depuis le Dock, n’oubliez pas de cocher l’option du bas Empêcher la modification du Dock.

Dans le cas où votre enfant clique sur un programme non autorisé, il verra s’afficher ce message :

Usage de programme interdit

Un clic sur les boutons d’autorisation l’inviteront à saisir le mot de passe administrateur du compte superviseur. La boucle est bouclé, et le contrôle parental bien en place.

Donner accès à certains sites web… et pas d’autres (rubrique Web)

Prenez un temps avec lui pour définir et visiter ensemble les sites web sur lesquels il pourra surfer. Veillez – vous parents – à ce que ces adresses web soient bien adaptées à son âge et proposent une modération digne de ce nom sur les forums éventuels.

Vous disposez de 3 niveaux de restrictions web. Dans l’ordre d’affichage, on a :

  • aucune restriction : votre enfant peut aller partout où il veut sur le web
  • pornographie interdite : c’est un système automatique qui gère ce filtrage et vous pouvez le peaufiner en utilisant le bouton Personnaliser
  • restrictif : vous avez défini avec votre enfant ces sites web autorisés et c’est là vous établirez la liste. Quelques suggestions sont déjà faites, à vous de personnaliser tout ça. Si votre enfant va sur un site non autorisé, voilà ce qu’il verra :

Interdiction de surfer sur le web

Si vous autorisez l’accès à Wikipedia à votre enfant,vous avez la possibilité d’empêcher l’accès à des pages contenant des mots grossiers et autres inconvenances. Pour ça, allez dans la rubrique Autre de votre Contrôle parental (Préférences Système) puis cocher la case Masquer les grossièretés dans le dictionnaire.

Limiter les contacts (rubrique Personnes)

Il n’est pas forcément question d’ériger des barricades numériques autour de la chair de votre chair, mais d’empêcher des communications avec des personnes totalement inconnues… du moins le temps qu’il se fasse une petite culture et qu’il accuse une pratique de l’Internet – et de ses éventuels méfaits.

Vous pourrez mettre en place une restriction des contacts en cochant l’option Limiter Mail aux contacts autorisés et en ajoutant manuellement les personnes auxquelles votre enfant pourra écrire. Pour éviter la saisie fastidieuse d’adresses, une passerelle avec le répertoire du Mac a été faite.

Parce que vous n’êtes pas fermé(e) au dialogue et à l’allongement éventuel de cette liste, cochez la case Envoyez les demandes à pour que votre enfant puisse vous faire la demande de nouveaux contacts.

Filtrer les e-mails

Si un contact ne figure pas dans la liste des personnes autorisées, voilà ce que votre progéniture verra s’afficher lors de l’envoi :

Expédition limitée

Si votre enfant utilise un logiciel de communication tel que Skype, sachez que vous avez la possibilité de Désactiver la caméra intégrée en vous rendant dans la rubrique Autres.

Déterminer des plages d’utilisation (Horaires)

On termine avec un point sensible qui oppose bien souvent les parents à leurs enfants : le temps. Plutôt que de passer par la case « négociation des 5 minutes en plus », mettez-vous dès maintenant en accord pour déterminer la durée d’utilisation et les moments autorisés.

Une fois établis, inscrivez-les dans la rubrique Horaires :

Définir des limites de temps d'utilisation du Mac

Supprimer le contrôle parental

Si vous estimez que votre enfant n’a plus besoin de vos limitations et que vous lui faites suffisamment confiance, vous pourrez toujours désactiver le dispositif.

Pour ça, affichez la liste des personnes contrôlées puis sélectionnez le compte de votre choix. Là, cliquez sur la petite roue crantée qui s’affiche en bas et choisissez Désactiver le contrôle parental pour XXX :

Désactiver le contrôle parental

Conclusion

Si cet outil est plutôt bien fait et facile à mettre en route, il convient de ne pas lui faire une confiance aveugle. Parce que les limites en matière de sécurité en informatique sont chaque jour repoussées, il conviendra d’associer la supervision au dialogue avec votre enfant.

Le but du jeu, c’est quand même qu’il soit suffisamment mûr pour ne plus avoir de contrôle parental sur son compte, n’est-ce pas ? Et ça, ça ne passera que par une cyber-éducation que vous allez allez lui donner… ou qu’il se fera tout seul.

D’ailleurs, pour voir si votre enfant grandit bien dans ce domaine, vous pouvez voir tout ce qu'il fait sur son ordinateur en cliquant sur le bouton Historiques qui s’affiche en bas de la fenêtre de contrôle parental.

Voir l'activité de son enfant sur l'ordinateur

C’est redoutable, on peut y voir les moindres de ses faits et gestes dans sa session.

Quelques compléments de lecture intéressants :

Publié Le 03/03/2014 à 10:19 par



Ajouter un commentaire…

*