Choisir son navigateur web : mode d'emploi

Sur le marché des navigateurs web, on dénombre pas moins de 5 logiciels principaux. Nous allons passer en revue chacun d'entre eux afin de vous aider à choisir le vôtre…

Quel navigateur web choisir ?

Internet Explorer, Mozilla Firefox, SafariGoogle Chrome, Opera : voici les principaux navigateurs Internet qui vous permettent de vous rendre sur le web et de surfer à volonté. Si certains d'entre eux sont installés par défaut sur l'ordinateur qu'on achète, d'autres peuvent être installés par l'utilisateur lui-même. Dans ce dossier, nous allons dresser un portrait de chacun de ces fureteurs afin de vous aider à choisir le vôtre.

Avantages et inconvénients seront mentionnés pour ces 5 navigateurs. Sachez toutefois que l'on peut installer autant de navigateurs que l'on veut sur son ordinateur, cela ne posera aucun problème ni aucun conflit sur votre système. Un point commun à tous ces navigateurs plus ou moins connus et plus ou moins utilisés à travers le monde : la gratuité. Les différences que l'on rencontre d'un fureteur à un autre relèvent plus de critères tels que la vitesse de lancement et de chargement des pages, les fonctionnalités de base, les fonctionnalités additives (également appelées extensions ou modules complémentaires), le support des langages les plus récents… A vous de voir ce qui est important pour vous…

Internet Explorer : le navigateur de Microsoft

C'est le navigateur le plus utilisé car il est pré-installé sur l'ensemble des ordinateurs qui fonctionnent sous Windows. C'est d'ailleurs la raison de son succès car il est clairement à la traîne par rapport à la concurrence. Les extensions proposées sur Internet Explorer sont limitées par rapport à un écosystème d'extensions Firefox impressionnant, il est beaucoup moins rapide qu'un Safari, Google Chrome ou même un Opera. On aime par contre son interface claire et dépouillée, et le fait que cela fonctionne sans aucune intervention de la part des utilisateurs.

Simple mais lent et peu personnalisable

Les débutants y trouveront leur compte et pourront se contenter d'Internet Explorer longtemps. Seulement, il les fera passer à côté de belles options, et notamment de la personnalisation du navigateur. Internet Explorer est en retard sur les standards du web, ce qui agace fortement la concurrence qui aimerait tirer le web vers le haut. Le navigateur de Microsoft traîne la patte et perd du coup de nombreux utilisateurs. Notons enfin que Microsoft est contraint par la Commission Européenne de laisser le choix du navigateur aux utilisateurs. Windows 7 marque ce tournant qui devrait faire perdre encore plus d'utilisateurs à Microsoft.

Internet Explorer : le navigateur de Microsoft

 

  • On aime : facile à utiliser, interface claire, prise en main rapide et aisée, synergies avec d'autres services web de Microsoft (voir ci-dessus)
  • On aime pas : absence d'une vraie personnalisation, très peu de programmes complémentaires, lent, à la traîne sur les nouveaux standards du web, souvent la cible d'attaques de pirates car très populaire, les mises à jour - de sécurité - mettent trop de temps à être publiées (1 fois par mois), le cauchemar des webmasters

Firefox : le navigateur de la Fondation Mozilla

Voici LE concurrent de Internet Explorer en terme de part de marché. Il se classe bon deuxième avec une large avance sur ses suiveurs. Mozilla Firefox a la particularité d'offrir une très grande personnalisation à l'utilisateur du navigateur. Un nombre impressionnant d'extensions est effectivement créée par une large communauté de développeurs, et est offert gracieusement aux utilisateurs du navigateur. En étant tout à fait objectif, Mozilla Firefox est plus rapide que Internet Explorer mais ne coiffe pas du tout au poteau ses autres concurrents, bien au contraire. 

Personnalisation à volonté pour Mozilla Firefox mais trop gourmand en mémoire vive

Les extensions proposées sont très variées et vous permettent d'écouter de la musique, de suivre l'actualité, d'enregistrer des vidéos en ligne, de faire apparaître dans votre interface des informations tout à fait personnelles comme un agenda, vos nouveaux mails, de changer de thème graphique en 2 clics, de suivre l'activité sur vos réseaux sociaux préférés… bref, les options de personnalisation sont impressionnantes et c'est là le principal atout de ce navigateur.

Firefox : le navigateur de la Fondation Mozilla

  • On aime : le plus grand écosystème d'extensions pour personnaliser son ordinateur, rapidement corrigé quand problème de sécurité, interface allégée au fil du temps, rapidité accrue au fil des versions, très grosse communauté d'utilisateurs, la barre intelligente qui permet de faire des recherches dans sa barre d'adresse, support de langages récents.
  • On aime pas : beaucoup trop gourmand en mémoire vive et peut avoir tendance à ralentir l'ordinateur, pas aussi rapide que l'éditeur veut le prétendre.

Google Chrome : le navigateur de Google 

Pas encore tout à fait abouti, le navigateur de Google a fait sensation en étant lancé en septembre 2008. Extrêmement rapide, il a des arguments de poids à faire valoir par rapport à la concurrence. À peine âgé d'un an, le navigateur de Google inspirait déjà ses principaux concurrents sur certaines fonctionnalités. On apprécie tout particulièrement son ergonomie qui n'est pas sans nous rappeler la sobriété du célèbre moteur de recherche. De plus, Google a eu la bonne idée de fusionner la barre d'adresses et le champ de recherche, un gain de place évident. 

Sans doute le navigateur le plus rapide (basé sur le moteur de Safari) mais peu personnalisable

Il n'est malheureusement disponible que pour le système d'exploitation Windows. Autre point qui a défrayé la chronique lors de son lancement : la confidentialité des données. Internet Explorer s'est d'ailleurs empressé d'offrir le mode de navigation privée pour contraindre Google Chrome à le proposer aussi. On regrette que les extensions ne soient pas présentes sur Google Chrome mais le géant américain a d'ores et déjà annoncé qu'il n'en proposerait que quelques-unes, triées sur le volet et qui ne ralentiront aucunement le fureteur. 

Avec une très faible de marché, Google Chrome a précisé qu'il n'avait pas la prétention de concurrencer les leaders du secteur mais souhaitait surtout faire avancer le web en proposant le support de nouveaux langages. Rappelons que Google dispose d'un très grand nombre de services en ligne qu'il aimerait voir adopter par un grand nombre d'utilisateurs. Google Chrome est surtout une arme pour promouvoir le tout-en-ligne dans lequel Google excelle. 

Google Chrome : le navigateur de Google

  • On aime : interface très légère, un des navigateurs les plus rapides, développement très rapide, barre d'adresses multifonctions pour rechercher en local ou sur le web, démarrage très rapide, support de langages récents, très bonne synergie avec les services de Google, possibilité de créer des applications web autonomes, basé sur le moteur de Safari.
  • On aime pas : un produit Google de trop (après le webmail, l'agenda, le carnet d'adresses… on a peut-être pas envie de tout confier à Google non plus), pas d'extensions, pas encore disponible sous Mac OS ou Linux.

Opera : le navigateur de Opera Software

Plutôt discret, le navigateur Opera est un peu une force tranquille. S'il ne fait pas beaucoup parler de lui car sa communauté d'utilisateurs est bien moindre que celle de ses principaux concurrents, il reste un navigateur très rapide et tout à fait stable. Sa dernière mise à jour majeure (Opera 10) a d'ailleurs mis à disposition la fonction Turbo qui permet de charger les pages web à une vitesse impressionnante.

Très innovant mais un peu trop marginal

Là aussi, Opera a inspiré certains de ses concurrents à l'instar de Safari et Google Chrome qui ont clairement copié la fonction Speed Dial, la présentation des onglets sous forme de vignettes pour page d'accueil. Reste à savoir si ses concurrents s'inspireront de Opera Unite qui a pour fonction de transformer votre ordinateur en véritable serveur. Opera n'a pas une place de leader mais est clairement un navigateur innovant et qu'il convient de découvrir au moins une fois. La personnalisation n'est le fort de Opera même si de nombreux widgets sont à disposition. 

Opera : le navigateur de Opera Software

  • On aime : grande rapidité avec Opera Turbo, très innovant, nombreuses fonctionnalités qui dispensent de l'installation d'extensions, prise en charge des langages récents, mail intégré, lecteur de flux intégré…
  • On aime pas : petite communauté donc faible engouement des développeurs, absence de prise en compte lors de développements par les webmasters, personnalisation bien moindre que sous Mozilla Firefox.

Safari : le navigateur de Apple

Très rapide mais peu personnalisable

C'est le navigateur installé par défaut sur tous les ordinateurs tournant sous un environnement Mac OS. Avec cette version 4, Safari a frappé un grand coup puisqu'il a su mettre en pratique son savoir-faire tout en s'inspirant des innovations de certains de ses concurrents. Disponible sous Mac OS X (et iPhone) mais également sous Windows, Safari est rapide et on apprécie tout particulièrement son esthétisme. Un esthétisme que l'on retrouve notamment dans le Top Sites (vignettes page d'accueil inspirées de Opera) et la présentation de résultats de recherche de type Cover Flow. L'indexation de l'historique ou de signets est très efficace et donne des résultats très rapidement. Le chargement des pages est également très rapide. 

On regrette par contre le nombre trop réduit d'extensions qui limite la personnalisation du navigateur. Si vous êtes sur Mac, c'est sans hésiter le navigateur à choisir.

Safari : le navigateur de Apple

  • On aime : l'esthétisme de Apple, la rapidité, le Top Sites, l'indexation des résultats, belle synergies avec un environnement Mac OS X
  • On aime pas : peu de défauts à notre goût si ce n'est ce manque cruel de modules complémentaires et donc de personnalisation du navigateur. Il lui manque juste la barre intelligente de firefox pour être parfait !

Conclusion

Vous connaissez maintenant dans leurs grandes lignes les principaux navigateurs. A vous de voir celui qui répond au mieux à vos besoins. Notons que certains utilisateurs ont adopté plusieurs navigateurs sur un même poste pour répondre à des besoins différents et complémentaires.

Publié Le 14/10/2009 à 08:49 par



Ajouter un commentaire…

*