10 conseils pour avoir l'informatique écolo

Parce que Internet et nouvelles technologies ne riment pas toujours avec économie d'énergie et donc écologie, voici 10 conseils faciles à mettre en œuvre pour avoir l'informatique écolo…

Alors que les grands de ce monde peinent à trouver des compromis intéressants pour la pérennité de la planète, son écosystème et donc sa population mondiale, voici 10 conseils à mettre en pratique dès la fin de la lecture de cette page, que ce soit au travail ou à la maison. Parce qu'on ne vas pas attendre que les responsables politiques et les lobbys trouvent des solutions concrètes pour faire quelque chose…

10 conseils pour avoir l'informatique écolo

Les 10 conseils pour avoir l'informatique écologique

  • Soyez écolo avec votre matériel informatique - Voici quelques conseils en vrac pour votre matériel et pour que celui-ci soit le plus économique et le plus écologique possible. D'abord, préférez vous connecter à Internet à l'aide d'un câble plutôt que des ondes. Ce sera toujours plus écologique et même parfois plus rapide. Vous l'avez compris, évitez le Wi-Fi. Pensez à éteindre votre ordinateur quand vous partez le soir ou que vous allez vous coucher. Vous avez dû entendre ce conseil 100 fois, mais une de plus ne sera jamais de trop. Et pour être vraiment efficace, branchez votre ordinateur et ses périphériques à une multiprises. Quand vous partez, éteignez-la, vous économiserez de l'énergie. Et il n'est d'ailleurs pas nécessaire de partir pour éteindre tous ses périphériques. On doute que vous utilisez votre imprimante toute la journée alors éteignez vos appareils quand vous ne vous en servez pas. Enfin, préférez mettre en pause la musique quand vous voulez la coupez plutôt que de baisser le volume. Quand c'est pause, c'est pause pour l'application et c'est donc plus économique. Il n'y a pas de petit geste écolo ! 






  • Le navigateur web écolo au secours de la planète - Pas de panique, vous n'avez pas manquer le lancement d'un nouveau fureteur écolo (quoique ce serait une bonne idée !) mais nous vous proposons ici quelques réglages pour votre navigateur afin que celui-ci consomme le moins possible. Les chiffres divergent mais tout le monde est d'accord sur ce point : une requête sur un moteur de recherche consomme de l'énergie. Alors plutôt que de rechercher vos sites web sur Google ou Bing, pourquoi ne pas utiliser le système de favoris de votre navigateur ? Et parce que votre navigateur a de la mémoire et que celle-ci doit bien servir à quelque chose, il serait vraiment dommage de ne pas la mettre à contribution du sauvetage de la planète simplement en augmentant la taille de sa mémoire cache. Ce qui est déjà dans votre navigateur n'a pas besoin d'être recherché à nouveau sur le web. Et oui, c'est une petite économie d'énergie de plus.





  • Transfert de données écologique - Les économies d'énergies passent aussi par ce processus si fréquent dans une journée et si répandu à travers le monde. Ce que nous vous proposons ici, c'est de travailler sur les 2 aspects du transfert de données. D'abord quantitatif en évitant d'arroser votre carnet d'adresses avec des mails dont vous êtes quasiment certain que vous n'aurez pas de réponse, car un mail c'est une dépense d'énergie lors de son envoi et lors de sa réception. Egalement qualitatif en vous indiquant que le transfert de données est plus écologique via une clé USB qu'un mail ou un service web de transferts de gros fichiers. Après on sait bien que dans la pratique le mail est ce qu'il y a de facile, mais si vous avez le choix…



  • Un système d'exploitation un peu plus light - Que ce soit sur un poste de travail traditionnel, un ordinateur portable ou un terminal mobile, nous avons toujours de nombreuses applications tournant en permanence. Et vous vous en doutez, elles consomment de l'énergie. Et si vous fermiez ces applications qui ne vous servent à rien ? Et toujours sur ce thème des applications energivores, il serait peut-être aussi intéressant de délaisser la synchronisation permanente pour une synchronisation manuelle. 

  • L'impression, c'est pas vraiment écolo - Si l'on part de ce constat que vous n'épargnez pas la planète à chaque fois que vous imprimez, c'est déjà une bonne chose. Alors pour limiter la casse car on est souvent contraint d'imprimer, on peut adopter quelques comportements… évidents. Et si vous commenciez par imprimer en recto-verso, ce sera déjà la moitié de votre consommation de papier qui sera épargnée, et ce sera autant d'arbres coupés en moins. De plus, pensez à vérifier les réglages de votre imprimante car il est possible que imprimiez actuellement en haute qualité, ce qui correspond à une plus grande consommation et donc à une plus grande dépense en terme financier. Et au prix des cartouches d'encre… Enfin, n'oubliez pas que les téléphones mobiles et les netbooks présentent de mieux en mieux et qu'il est tout à fait concevable de visualiser correctement un document. Dans la mesure du possible, préférez la numérisation à l'impression.




  • Communiquer plutôt que voyager - Voilà un conseil que vous avez sans doute lu quelque part mais qu'il est toujours bon de rappeler. Vous avez régulièrement des rendez-vous avec vos collaborateurs qui sont situés à quelques dizaines, centaines, voire milliers de kilomètres de votre lieu de travail ? Plutôt que de perdre votre temps, votre argent et parfois votre patience (en cas de grève car ça arrive "parfois"), pourquoi ne pas essayer la visio-conférence ? Imaginez simplement les économies réalisées et le gain pour l'environnement si vous rencontrez virtuellement vos collaborateurs.


  • Le tout en ligne, ça a du bon ! - Nous en parlons régulièrement dans nos colonnes, il existe de nombreux services en ligne très utiles. Et ces derniers peuvent vous faire gagner beaucoup de temps. Aussi est-il possible de faire de plus en plus de tâches de la vie quotidienne grâce au web. Prendre ses billets de train, consulter et payer ses factures, envoyer un recommandé, changer de look, écouter de la musique, mais aussi faire des démarches administratives, ou faire ses courses et les recevoir directement chez soi (même si ce dernier acte reste encore cher). Vous l'avez compris, tous ces services en ligne vous permettront d'économiser des déplacements, du temps et du Co2



  • La sécurité pour vos logiciels, oui mais pas trop - Nous sommes les premiers à vous conseiller de mettre régulièrement vos logiciels à jour, et cela pour une meilleure sécurité. Seulement, parce qu'un téléchargement et une installation consomment beaucoup d'énergie, il peut être pertinent de ne télécharger que les mises à jour majeures, c'est-à-dire seulement les mises à niveau concernant la sécurité de votre application. Dans ce cas, il faut par contre désactiver la mise à jour automatique.

  • Et avec votre ordinateur portable ? Nous n'avons qu'un seul conseil à vous donner pour vos ordinateurs portables. Débranchez ce fichu câble d'alimentation qui est un gouffre d'énergie et qui use de surcroît votre batterie. Il est bon de laisser régulièrement cette dernière se vider complètement.
  • Le numérique ça a du bon ! Depuis le début de cet article, on vous présente Internet et plus généralement les nouvelles technologies comme de mauvais élèves sur le plan de l'environnement. Et pourtant, les progrès réalisés dans ce domaine entraîne aussi de belles économies et diminuent du coup la production de Co2. Préférez donc le streaming et le téléchargement de contenus multimédias aux traditionnels CD/DVD, de même que le livre électronique au livre traditionnel. Tous ces contenus virtuels sont beaucoup plus écologiques, d'autant que vous n'avez pas à vous déplacer avec un véhicule pour l'acheter. Sur le plan social, c'est certes moins sympa, mais cela est un autre débat.  

 

 

Publié Le 26/03/2010 à 08:38 par



Ajouter un commentaire…

*