Facebook un danger pour les mineurs ....

* alexandre
Anonyme
Envoyé le 13/04/2011 à 23:20

Je rappelle au membres Facebook que les insultes sont interdites sous risques d'être poursuivit par la justice .Nous savons que les mineurs n'ont pas consciences de la gravité des choses : une insulte c'est une diffamation (terme juridique) ,c'est tenir des propos portant atteinte a l'honneur d'une personne physique ou morale .
toute personnes a le droit de déposer plainte pour diffamation sur Facebook cette chose est déjà arrivé dans un collège a Marseille voici l'article :

Une enseignante d'anglais du collège des Chartreux à Marseille a déposé plainte pour insultes contre des élèves qui avaient créé sur le réseau social Facebook un groupe de discussion réclamant son départ, a-t-on appris jeudi auprès du chef d'établissement.

La plainte vise "l'élève qui a créé le groupe de discussion, intitulé 'Pour tous ceux qui veulent que Mme... se barre' (...) et contre trois élèves qui avaient proféré des insultes", a déclaré Marie-Claude Chuzeville, confirmant des informations de la presse locale.

"J'ai encouragé le professeur à porter plainte et à faire une demande de protection juridique", a-t-elle précisé, soulignant que cette action visait "surtout à sensibiliser" ces élèves qui sont en classe de 4e et 3e et n'avaient jamais posé problème jusqu'ici, selon elle.

"Ils n'ont pas du tout saisi ce qu'ils risquaient, ils ne se sont pas rendus compte de la gravité de leur acte", a assuré Chuzeville.

Le groupe de discussion a immédiatement été supprimé par l'élève "qui a fait une lettre d'excuses", a ajouté la proviseure. "Des mesures d'exclusion proportionnelles à la gravité des faits", pouvant aller jusqu'à huit jours, ont par ailleurs été prises contre les collégiens mis en cause et des avertissements émis à l'encontre de ceux qui avaient simplement adhéré au groupe.
source: http://www.jeanmarcmorandini.com/article-33645-insultes-sur-facebook-une-enseignante-porte-plainte.html

SI vous avez pris conscience de la gravité .Penser avant chaque nouveau message
si vous ne blesserez pas ,diffamé cette personne moralement ou physiquement .

un élève de 4ème

* Alain
Anonyme
Envoyé le 18/04/2011 à 10:54

Quel article étonnant. Les principaux dangers de Facebook pour les mineurs ne sont pas ceux-là. Voilà bien le paradoxe des rédacteurs recopieurs d'information. Diffuser de l'information sans réellement avoir compris ce dont il est question. Il ne suffit pas de relayer un fait divers en y ajoutant un titre plus racoleur que les autres. Certes, prévenir les jeunes que tout n'est pas permis sur leur réseau social favori aurait pu être louable. Mais les vrais dangers sont bien plus pernicieux et discrets. Parmi ceux-ci le fait même que leur expression ait ensuite engendré une plainte. Allons, un peu de bon sens et de mesure. L'État ne serait-il pas en train de porter bien plus gravement atteinte aux enseignants et leur fonction ? Voilà le type d'information qu'il eût été préférable de ne pas trop diffuser. Localement, une simple action pédagogique auprès de ces collégiens aurait été bien suffisante. En filigrane vous aurez compris que ma réaction s'adresse à la Presse en général qui monte en épingle de tels simples faits divers. Quant à la plainte de cette pauvre enseignante manipulée, elle n'aura probablement pas eu d'autre conséquence que de démontrer la faiblesse d'un corps enseignant qui se désagrège et doute de son bien fondé et par conséquent de sa légitimité. Quid de l'aide de la hiérarchie qui aurait pu agir bien plus intelligemment ?
La peur n'est jamais bonne conseillère.
L'Institution montre en réagissant aussi violemment qu'elle a peur des effets de propos de collégiens de quatorze ou quinze ans.
Mais elle ne réagit pas quand des adultes s'en prennent bien plus gravement voire physiquement aux enseignants. Les griefs de parents mécontents ou anxieux devraient en fait s'adresser au Ministre de l'Éducation Nationale.

Claude40 Claude40
1 533 contributions
Membre depuis le 24/03/2010
Envoyé le 18/04/2011 à 11:23


Bonjour,
De mon temps, dans les années 1950, lorsque l'on venait, à la maison se plaindre de l'instit (de sa sévérité, d'une punition reçue), cela n'arrivait qu'une fois, car la sanction était immédiate ! Eventuellement, une bonne taloche et la punition doublée ! Quoi qu'en disent les adeptes de l'éducation moderne, cela forgeait des gamins respecteux de l'autorité et des adultes quels qu'ils soient. Autrefois, dans les villages, l'instituteur (ou le directeur d'école) était souvent le deuxième personnage de la commune, derrière Mr le Maire. Quand on sait que l'instit est un des maillons essentiels de l'éducation des enfants, avec les parents, on ne peut que regretter cette dégradation des moeurs. Tout a commencé par la démission des parents, une des conséquences de mai 68 et de son "interdit d'interdire", la notion d'enfant "roi" et également avec l'arrivée d'immigrants, maitrisant mal le français et incapables d'être des partenaires efficaces de l'école. Et la situation s'aggrave encore depuis que nos gouvernants gèrent l'Education Nationale comme une entreprise privée et plus comme un service public.
Si j'avais aujourd'hui des enfants d'âge scolaire, il n'y aurait, ni portable, ni facebook, ni tous ces gagdets qui font croire au gamin que tout arrive tout rôti dans le bec, qu'aucun effort n'est necéssaires, et qui se retrouvent fort dépités quand arrive l'heure d'entrer dans la vie d'adulte.
Un bon exposé du problème, c'est déjà un grand pas vers la solution. Dans la mesure du possible, mes solutions sont testées, sur mon système actuel (W10 Pro version 1909), mais peuvent ne pas fonctionner sur tous les Pc
ClaireV123 ClaireV123
2 contributions
Membre depuis le 27/05/2011
Envoyé le 27/05/2011 à 16:14 Modifié par ClaireV123


Bonjour à tous

Je m'appelle Claire et je suis mère de 2 enfants de 11 et 13 ans.
J'ai accepté que comme beaucoup d'enfants de leur âge ils aient tous 2 un compte sur ce réseau social.

Cependant, étant donné leurs âges j'ai accepté qu'ils créent ces comptes à condition d'avoir un regard sur l'utilisation qu'ils faisaient de Facebook et de manière plus générale d'Internet. Je pense qu'agir de cette façon me permet à la fois de comprendre ce qu'ils font sur Internet mais aussi de les responsabiliser sans pour autant bloquer leurs actions.

Pour moi la priorité numéro 1 était la protection des données personnelles de mes enfants: si les paramètres sont mals réglés tout le monde peut avoir accès aux informations personnelles, aux photos, aux vidéos...
Mais la gestion des données personnelles sur facebook est, selon moi, peu claire.
J'ai donc cherché des tutoriaux sur Internet et j'ai finalement trouvé un tutoriel simple et claire dont voici le lien:

Aider mes enfants à protéger leurs informations sur Facebook


En espérant que mon intervention aura aidé quelques parents

Bien cordialement

Claire

Claude40 Claude40
1 533 contributions
Membre depuis le 24/03/2010
Envoyé le 27/05/2011 à 16:51


Ne voulant pas brimer mes enfants, j'ai cherché des tutoriaux sur Internet et j'ai finalement trouvé un tutoriel simple et claire dont voici le lien: Bonne gestion des informations sur Facebook

En espérant que mon intervention aura aidé quelques parents

Bien cordialement

Claire



Bonjour,
Ce logiciel de flicage, trace l'activité des enfants sur le net (nombre d'heures, tranches d'heures), mais trace-t-il la nature des relations qu'ils nouent sur la toile, et la qualité des propos échangés ?
On peut en douter, ou alors, c'est plus fin que les écoutes téléphoniques.
Faudra-t-il un sévère retour de bâton pour que les jeunes parents remettent les pieds sur terre ?
Un bon exposé du problème, c'est déjà un grand pas vers la solution. Dans la mesure du possible, mes solutions sont testées, sur mon système actuel (W10 Pro version 1909), mais peuvent ne pas fonctionner sur tous les Pc
mic69300 mic69300
2 067 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 27/05/2011 à 23:00


Bsoir à tous
Claire / Claude
" Le journal Le Monde publie en p.19 de son édition d'hier vendredi 4 février 2011, une pleine page sur 5 colonnes,signée Y. Eudes, d'où il ressort - démo à l'appui - que F-B est un gruyère bien gras pour sonconcepteur, truffé de trous par où s'engouffrent des malveillants qui récupèrent aisément les civilités des F-bookers.

Le + ennuyeux sur FB, c'est que rien ne se perd, rien ne s'oublie...et qu'une attitude, un comportement, un commentaire, une remarque,une critique, une photo...pourront ressortir des années + tard, à l'occasion d'une recherche d'emploi p. ex...

ClaireV123 ClaireV123
2 contributions
Membre depuis le 27/05/2011
Envoyé le 01/06/2011 à 10:13



Bonjour,
Ce logiciel de flicage, trace l'activité des enfants sur le net (nombre d'heures, tranches d'heures), mais trace-t-il la nature des relations qu'ils nouent sur la toile, et la qualité des propos échangés ?
On peut en douter, ou alors, c'est plus fin que les écoutes téléphoniques.
Faudra-t-il un sévère retour de bâton pour que les jeunes parents remettent les pieds sur terre ?



Bonjour,

D'une part mon intervention ne portait pas sur le logiciel de Logsafe, mais bien sur leur tutoriel de modification des paramètres de sécurité Facebook que je trouvais bien fait.

Facebook est un outil formidable mais je suis cependant d'accord: Facebook peut s'avérer dangereux et le possibilité de faire de mauvaises rencontres est substantielle. Mes enfants voulantcréer un compte j'ai accepté à la condition qu'ils, comme je l'ai dit, protègent leurs informations personnelles.

D'autre part, et pour en venir au logiciel de cette société, je pense qu'il va faire avancer le contrôle parental en général: l'apprentissage des dangers d'Internet, du temps passé et des sites "inappropriés" est une bonne chose.
J'ai décidé de tester ce logiciel, pour l'instant j'en suis contente.

Je reçois tous les jours des rapports de leur activité sur l'ordinateur. Il y a quelques jours j'ai vu que mon plus jeune fils avait passé du temps (1 heure) sur le site Guerre Tribale, vu le nom j'ai eu peur et j'ai finalement constaté que ce n'était qu'un jeu. Mais j'en ai discuté avec lui,je lui ai montré le rapport et il a comprit qu'il y jouait trop: le lendemain il n'a joué que 30 min.


mic69300 mic69300
2 067 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 02/06/2011 à 19:51 Modifié par mic69300


Bsoir à tous
"Les lycéens passent 70 % de leur temps Internet sur les réseaux sociaux".

Les ados sont des "digital native". Beaucoup de parents ne le sont pas. Et toutes les "ficelles" parentales sont aisément contournées par leurs enfants (comme les blocages du net en fonction de plages horaires choisies par les parents, notamment lsq. le PC est dans la chambre de l'enfant).

Si certains jeux développent la réflexion, la réactivité, la mémorisation et la stratégie, d'autres - gratuits - comme "Bloody attack of..., "total bullshit", "whack your boss, a fairy..." [whack = flanquer une raclée, "a fairy", a un double sens: classique, un lutin, une fée (bad fairy = fée Carabosse); populaire-argotique,une tap...]

Pour l'essentiel, il s'agit de trucider à la hache avec hémoglobine garantie,...ou de faire exploser au gun le max de personnes en un minimum de temps, pour améliorer son score [:D]

Si les adultes considèrent ces jeux comme débiles, les ados en sont souvent friands.

Discussion trop ancienne

Cette discussion a été automatiquement fermée car elle n'a plus reçue de nouveau message depuis trop longtemps.

Nous vous suggérons de créer un nouveau message

« Retour sur la liste des messages de ce forum