Le bac: pour ou contre le contrôle continu des connaissances ?

mic69300 mic69300
2 067 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 28/06/2012 à 10:05


Bonjour,

Traditionnel sujet de discussion juste avant le Tour de France et les vacances, serpent de mer depuis des décennies, le Bac enflamme le million de familles concernées par cet examen, les traditionalistes s'opposant aux novateurs.

En un mot, faut-il remplacer le Bac par un contrôle continu des connaissances (ccc), instiller à côté de l'examen-couperet un ccc ou ne rien changer en souvenir de nos grands ancêtres ?

La majorité des parents et des élèves est favorable à la poursuite d'un Bac national. Ils craignent la dévalorisation d'un Bac « d'ici ou de là-bas », d'un Bac « centre-ville vs banlieue », entrainant une discrimination du côté des employeurs. Même si cette dichotomie existe déjà dans les faits avec les filières et les mentions.

Parmi les multiples interventions querelleuses des dernières années, l'une aborde le Bac sous l'angle de l'économie, en posant une question simple : « Qu'apporte le Bac aujourd'hui ? »

Pragmatique, la valeur d 'un diplôme se conçoit par le salaire qu'il permet d'atteindre et donc, au premier abord, la valeur du Bac est faible...quoique, autorisant la poursuite des études supérieures, il ouvre la voie ….

Autre point de vue, le Bac est un « signal » pour des recruteurs et autres employeurs. Signifiant que le bachelier a une compétence intellectuelle, susceptible de s'adapter et de se développer dans son futur métier.

Enfin sous l'angle institutionnel, le Bac fait partie d'une « convention » (règle du jeu) quasiment inamovible depuis Napoléon, qui nous rattache – sentimentalement - aux générations disparues.

Toutes ces réflexions pour orienter le choix : Bac national-couperet ou contrôle continu des connaissances ou un peu des deux ?



MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 28/06/2012 à 11:10


Bonjour,
Je ne sais pas !! Perso, jamais passé le bac [;)]
Juste un CAP Agricole en Horticulture [:)(]
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
jennifer7845 jennifer7845
1 contribution
Membre depuis le 28/06/2012
Envoyé le 28/06/2012 à 15:53


Bonjour,

Je vote pour un peu des deux ! Je l'ai passé il y a 2ans et je trouve que c'est un examen qui met tout le monde au même niveau. Mais le controle continu pourrait apporter un plus : la derniere année les notes en classe n'ont plus aucune importance et on ne fait plus que préparer le bac...

mic69300 mic69300
2 067 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 28/06/2012 à 18:22


Bonjour,

Merci Miss et Jennifer pour vos réponses.
Le problème de l'examen-couperet et/ou du contrôle continu des connaissances(ccc) se pose à tous les niveaux CAP, Brevet, Bac, LMD (Licence, Masrer, Doctorat).

Le grand reproche adressé au ccc, c'est qu'il instaure un examen "d'ici ou de là-bas", du "centre-ville vs banlieue", de "Paris intra-muros vs Régions" à la place d'un examen national où tous les candidats sont placés à la même enseigne.

Quel serait le "signal" donné aux employeurs, avec des examens dont le ccc serait + / - laxiste, + / - rigoureux et dépendrait d'une "entente" locale ?


lekancre lekancre
2 341 contributions
Membre depuis le 01/02/2003
Envoyé le 04/07/2012 à 03:19


Bonjour,
Je pense qu'il serait nécessaire d'introduire une dose de ccc dans le baccalauréat. Valider trois années de lycée par une semaine d'épreuves stressantes, ce n'est pas forcément hyper juste pour les élèves qui ne gèrent pas le stress ou bien qui peuvent se foirer au jour J alors qu'ils sont bons le reste de l'année.
D'un autre côté, forcément cela pourrait créer une césure entre bons et mauvais lycées... Mais n'existe-t-elle pas déjà ? Au contraire, je pense qu'un lycée prestigieux pourrait adopter une double notation : la notation qui correspond aux attentes du lycée, et celle, nationale, qui serait inscrite dans le dossier scolaire.

cet1PEC cet1PEC
2 848 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 05/07/2012 à 09:25


Bonjour,
Le CCC est aussi en usage dans certaines fac, notamment dans les cours fréquentés par de nombreux étudiants salariés ( les mecs qui ont le plaisir de se taper une vie normale de salariés le jour, à l'année et de s'appuyer des cours du soir, le soir, en fac).

Examen unique ou CCC ou n partiels, se sont 3 normes différentes dont une seule est appliquée sur des individus par définition différents !
Résultats ?
Quelque soit la norme choisie vous êtes sûrs et certains de désavantager quelqu'un !
Perso je préférais les 3 partiels car cela ne mettait pas tous les œufs dans le même panier ! A moins d'être hyper sensible, hyper émotif, hyper stressé, hyper fragile, vous n'avez que peu de chances (risques) de vous trouver 3 fois handicapé, annihilé, paralysé, crevé, malade, épuisé, planté par une grève des transports, blessé ou hospitalisé pile-poil le jour de chacun de ces 3 exams !
J'ai connu quelqu'un qui était malade -mais alité ! boyaux tordus ! H.S. - une semaine avant chaque examen et encore quelques jours après et qui n'a jamais pu suivre une scolarité normale à cause de cela ! C'est rarissime mais ça existe.
J'ai connu des gens qui avaient -besoin- du stress du genre "tout ou rien" pour se motiver, bien travailler et travailler avec efficacité et facilité !

Personne n'est égal devant le stress. Le stress c'est comme le sexe et le reste faut pas en abuser, ça peut doper sur le coup mais ça finit par épuiser !

Reste le contenu, le principe. Que vous passiez plusieurs fois à la question, l'épreuve, ou une seule, ou trois, dans tous les cas vous êtes sensés savoir tout ce qu'on vous a enseigné ! Vous êtes sensé pouvoir répondre à tout ce qui est du programme !
Donc je n'ai jamais compris pourquoi certains lycéens parlaient du contrôle continu comme d'une injustice ou une méchanceté, une forme d'atteinte.
Ou bien je n'ai vu de journalistes assez intelligent pour aller plus loin que l'exposé du "j'aime-j'aime pas". Ils n'avaient peut-être pas atteint le niveau BAC...

Après intervient les questions coûts, prestige, tradition, rituels sociaux...
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
lekancre lekancre
2 341 contributions
Membre depuis le 01/02/2003
Envoyé le 07/07/2012 à 23:35


Peut-être cela fait-il longtemps que tu as passé ton bac...
Il est aujourd'hui plus un rite initiatique qu'un test de connaissances.
Dans la mesure où la grande majorité des élèves l'ont, il est évident que le bac ne "trie" rien du tout. Le bac ce n'est pas trois ans d'études et une semaine d'épreuves, c'est entre 6 semaines et deux jours de révisions, suivant les ambitions, pour une semaine d'épreuve.

Le contrôle continue offre l'opportunité d'évaluer réellement chaque élève sur ce qu'il comprend, et non pas sur ce qu'il apprend. Or, je suppose que nous sommes d'accord quant au fait qu'il faut mêler l'apprentissage à la compréhension, d'où l'intérêt, à mon avis, de mêler contrôle continu et épreuves ponctuelles.

mic69300 mic69300
2 067 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 08/07/2012 à 00:18 Modifié par mic69300


Bonsoir,
cet1PEC adopte le point de vue individualiste du candidat.
lekancre défend celui de la collectivité nationale.

Mais pour vous, le Bac est-il ou doit-il être un signal aux employeurs, une convention ritualisée ou la promesse future d'une rémunération ?



lekancre lekancre
2 341 contributions
Membre depuis le 01/02/2003
Envoyé le 08/07/2012 à 01:56


En voilà des grands mots ! haha. A choisir je dirais que c'est une convention ritualisée. Le bac est un signal pour les employeurs lorsque la personne n'a pas le bac, mais dès qu'on l'a cela ne signifie plus rien.
Quant à la promesse future d'une rémunération, le bac pro, cap et bep sont plus aptes à respecter cette promesse.

mic69300 mic69300
2 067 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 08/07/2012 à 08:25


Bonjour,
"Quant à la promesse future d'une rémunération, le bac pro, cap et bep sont plus aptes à respecter cette promesse."

C'est ce que je pensais et pourtant, Stéphane Menia un économiste universitaire, écrit en avril 2005:

"Quelle que soit la filière, un bachelier professionnel ou technologique gagne environ 8% de plus qu'un titulaire de CAP ou BEP de la même filière. Ce qui est significatif (notamment car ce rapport est, lui, homogène), puisque cela représente un rendement de l'année supplémentaire d'études d'environ 2,5%. C'est un rendement brut, puisque ne sont pas inclus les coûts de formation.

"Significatif, donc, mais pas extraordinaire, on en conviendra. D'autant que lorsqu'on s'intéresse à ce que gagnent les titulaires d'un BTS ou DUT, on constate qu'en moyenne, deux années d'études apportent en moyenne un supplément de 13% de salaire (9% pour un DEUG)."


cet1PEC cet1PEC
2 848 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 08/07/2012 à 09:46


Bonjour,


Mais pour vous, le Bac est-il ou doit-il être un signal aux employeurs, une convention ritualisée ou la promesse future d'une rémunération ?


Dans les 30 glorieuses, les années 50, avoir un BAC vous permettait d'entre dans une banque comme dans bien d'autres entreprises.
Aujourd'hui avoir un BAC pas pro ne sert à pas grand chose sinon à rien !
A rien d'autre qu'à prouver que vous avez pu passer l'épreuve !

Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
mic69300 mic69300
2 067 contributions
Membre depuis le 16/05/2001
Envoyé le 08/07/2012 à 11:55


Bonjour,

Dit autrement, le CCC censé fragiliser le Bac et le partager en "centre-ville" et "d'ailleurs", avec le risque d'inégalité sociale, serait un faux-semblant ?
Les entreprises lorgnant déjà sur les mentions d'un Bac national ne varietur.

Curieusement, les expériences étrangères trouvent peu d'échos ici.
Conservatisme ? [:D]

Discussion trop ancienne

Cette discussion a été automatiquement fermée car elle n'a plus reçue de nouveau message depuis trop longtemps.

Nous vous suggérons de créer un nouveau message

« Retour sur la liste des messages de ce forum