Guy Gilbert m'a impressionné !!!!

NIMbe NIMbe
2 111 contributions
Membre depuis le 18/01/2002
Envoyé le 16/04/2003 à 17:37


Lors du mariage du prince laurent de Belgique. Guy Gilbert m\'a impressioné.
une petite présentation de guy Gilbert pour ceux ou celles qui ne le connaissent
pas.
ensuite le texte prononcé par lui, lors du mariage. Une leçon de vie !!!!



Guy Gilbert est né A Rochefort sur Mer en 1935 dans une famille ouvrière de quinze enfants.
Sa vocation se déclare très tôt, à l’âge de treize ans et c’est comme séminariste qu’il accomplit son service militaire. en pleine
guerre d’Algérie. Il est ordonné prêtre en 1965 et nommé vicaire à Blida en Algérie.
Pour être proche de la population, il apprend l’arabe comme plus tard à Paris il parlera l’argot des loubards. L’enfant de douze ans qui s’était réfugié chez lui, incapable de parler pendant un an —ses parents le faisaient manger dans l’assiette du chien, après le chien — oriente une seconde fois Sa Vie : les gosses de la rue ont besoin de quelqu’un, c’est à eux qu’il ira.
De retour à Paris, il s’installe dans le 19ème arrondissement et aide les adolescents livrés à eux-mêmes, les jeunes drogués et les récidivistes. Il témoigne de son expérience d’un autre monde dans les 19 livres qu’il a écrits, (voir liste complète dans la rubrique spécifique de ce site) en conférence partout en France et même à l\'étranger, dans les pays de l’Est et jusqu’en Amérique du Nord (une fois par an en moyenne).
Il anime également une émission radio chaque mercredi soir

j\'ai voulu vous faire partager mon émotion du moment



Une petite méditation de Guy Gilbert lors du mariage du prince Laurent de Belgique
3° Fils de notre Roi Albert II et de la Reine Paola





écrit et dit par Guy GILBERT le jour du mariage :

Le cardinal Danneels m\'a permis une petite méditation. Je voulais vous dire que votre famille reste le coeur, le coeur de votre vie. La famille, c\'est la cellule la plus petite, la plus grande, la plus noble, la plus ancienne, la plus neuve. Vous la fondez aujourd\'hui, Claire et Laurent. L\'amitié partagée avec tant de gens qui sont venus ici, bien au-delà du protocole, mais pour vous dire qu\'ils vous aiment tous les deux beaucoup. Gardez, Claire et Laurent, vos amis précieusement. C\'est la chose la plus grande que vous pouvez avoir après votre famille. Des amis vrais qui resteront, surtout quand tout ne va pas bien.
Merci pour ton amitié, Laurent. Elle est ancienne de sept ans. Tu as voulu m\'offrir un prix pour mes loubards. Et il n\'y a pas que des loubards français. Malheureusement, c\'était aussi pour des jeunes qui poussent mal et qui sont Belges. Et que nous prenons dans notre ferme là-bas. C\'est là que cette amitié est née. Et puis, tu es venu. Je vois de toi l\'image d\'un prince soignant des sangliers, caressant les lamas. Tu aimes tellement toutes les bestioles de la Création: de la coccinelle à l\'éléphant. Oui, je t\'ai vu, présence vivante, proche. J\'ai apprécié que tu ne juges pas mes jeunes et que tu ne leur demandes jamais de quelle prison ils venaient, ce qu\'ils avaient fait. Ils t\'ont beaucoup aimé. Altesse royale, çà alors là, çà ne leur dit rien. Mais tu as été avec nous un prince, Laurent, dans la mesure où tous les a servis. Humblement, fraternellement.
Tu partageras avec Claire cet amour des animaux. Claire et Laurent, la plus belle aventure du monde, c\'est l\'amour que vous vous êtes donnés, dans les mains du cardinal Danneels. Et tous ceux et celles qui sont ici le savent, vous pouvez avoir tous les titres du monde, tout l\'argent du monde, si vous n\'avez pas l\'amour, nous ne sommes rien. La plus belle aventure du monde, Laurent et Claire, c\'est ce oui que vous vous êtes donné tout à l\'heure. C\'est un combat: demandez-le à Paola et Albert, demandez-le à Nicolas et Nicole, vous verrez. Et puis, demandez-le à Astrid et Lorenz, à Philippe et Mathilde, à Johanna et son mari... C\'est un combat, un magnifique combat de tous les jours, et vous le gagnerez quand on se donnera rendez-vous dans cinquante ans. Je n\'aurai que 117 ans quand même...
Bien. À deux conditions, Laurent et Claire... Deux conditions! Dans cette préparation du mariage qu\'on a faite ensemble, je vous l\'ai dit: votre couple d\'abord! J\'entends parler souvent les couples qui parlent des enfants. Je dis: d\'abord vous! Je suis le troisième d\'une famille de pauvres, on était quinze... Cet amour que nous portaient mon père et ma mère, oui. Mais le roc de votre vie, ce sera l\'amour que vous porterez l\'un l\'autre. Je ne fais que rendre, comme prêtre, l\'amour que j\'ai reçu d\'un homme et d\'une femme: mon père et ma mère. Ma mère qui a rendu le dernier soupir dans mes bras, il y a quelques mois. Votre couple d\'abord. Les obligations de votre rang vous prendront du temps, ton travail de géomètre aussi. Mais d\'abord, vous deux.
Aimez votre différence. Aimez que l\'autre soit différent. N\'oubliez pas: respectez-vous infiniment. Le respect, c\'est le plus beau nom de l\'amour. Je connais votre coeur universel, déjà. Que votre porte soit ouverte aux quatre vents de l\'amitié. Que les plus petits soient servis d\'abord. C\'est là, Laurent et Claire, que vous serez vraiment prince et princesse. Vos enfants: ils seront les étoiles de berger de vos vies. Donnez-leur les valeurs que vous avez reçues de vos parents. Des valeurs strictement laïques, d\'abord universelles. On n\'a pas besoin d\'être chrétien pour avoir des valeurs. Valeurs profondément laïques de respect, de tolérance, d\'amour de l\'autre. Donnez-leur les valeurs religieuses et morales que vous avez reçues tout petit. Aimez-les, que votre travail ne vous dévore pas. On ne rattrape jamais l\'amour qu\'on n\'a pas donné quand ils sont si petits dans le nid, si fragiles. Et j\'en sais quelque chose, dans mon métier d\'éducateur spécialisé.
Enfin, à vous, les médias qui êtes venus, honorez cet amour. Valorisez l\'amour. Cette image qui est transmise dans le coeur de tant de Belges, maintenant. Valorisez la fidélité. Dites à travers vos écrans et vos micros l\'immensité de la beauté de la personne. Dans son coeur d\'abord. Valorisez l\'enfant qui dort dans le ventre de sa mère comme l\'enfant qu\'attendent Astrid et Mathilde. Valorisez ce maillon le plus fragile de la vie qui est l\'enfant qui dort dans le ventre de sa mère. Valorisez aussi le vieillard qui s\'éteint. Tant d\'anciens meurent, seuls, dans les hôpitaux maintenant. Laurent et Claire, valorisez ces deux maillons de la chaîne de la vie.(...) Enfin, un petit conseil, un énorme conseil: ne vous couchez jamais, Claire et Laurent, sans vous vous êtes demandés pardon. Sachez dire pardon. Tant de couples se sont quittés parce qu\'ils n\'ont pas su le dire. Jour après jour, soyez, tous les deux, des êtres de miséricorde.
Je vous dédie cette belle histoire vraie, une des plus belles que je connaisse (...) C\'est l\'histoire du foulard blanc.
Un adulte de vingt ans avait sali ses parents. Une affaire qui détruit un peu la réputation des parents. Et le père a dit à Jean qui avait sali sa famille: «Jean, fous le camp! Et ne remets plus jamais les pieds à la maison!» Alors Jean est parti, la mort dans l\'âme, mais il est parti. Et puis quelque temps plus tard, il s\'est dit: «Je suis vraiment une ordure, un salaud; alors je vais demander pardon à mon père.» Mais il avait tellement peur que son père le jette de la maison, alors il lui écrit et dit: «Papa, vraiment, je vous ai salis, je te demande pardon. Je voudrais tant revenir à la maison. Je t\'écris, je te mets pas d\'adresse. J\'ai tellement peur que tu me dises non. Si tu me pardonnes, mets un foulard blanc, je t\'en prie. Sur le pommier devant la maison, tu sais la grande allée des pommiers qui conduit à la maison. Mets un foulard blanc sur le dernier pommier.»
Et puis, quelque temps plus tard, il dit à son frère et ami Marc: «Je t\'en supplie Marc, accompagne-moi, voilà ce qu\'on va faire. Je te conduis jusqu\'à la maison. A cinq cents mètres de la maison, tu prends le volant, je me mets à côté à la place passager, je ferme les yeux. Lentement, tu descends l\'allée des pommiers. Tu t\'arrêtes. S\'il y a un foulard blanc, alors, je foncerai à la maison... S\'il n\'y a pas de foulard, jamais plus je ne reviendrai» Ainsi dit, ainsi fait. Cinq cents mètres. Jean donne le volant à Marc. Jean s\'assied à la place passager, ferme les yeux et lentement la voiture descend la grande allée des pommiers, jusqu\'au dernier pommier devant la maison. Et Jean, les yeux fermés, dit à Marc: «Je t\'en supplie Marc, mon père a-t-il mis le foulard blanc? Dans le pommier, devant la maison?» Et Marc lui dit: «Non, non Jean, il n\'y a pas de foulard, dans le pommier devant la maison, mais il y en a des centaines, tout au long de l\'allée...»
Frères et soeurs, bien-aimés, partez de cette cérémonie avec des foulards blancs dans votre coeur. Soyez, Claire et Laurent, des êtres de miséricorde. Soyez-le tous, frères et soeurs. Le monde crève de manque de miséricorde. Catholiques, protestants, orthodoxes, musulmans, juifs, bouddhistes, athées, agnostiques, soyez des êtres de miséricorde.

Arrêtez le monde, je veux descendre!

<<<< Sprimont- 20km de Liège>>>>
Cette conversation est fermée
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 16/04/2003 à 17:52


C\'est Superbe (+)
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
Gielle Gielle
85 contributions
Membre depuis le 14/09/2001
Envoyé le 16/04/2003 à 18:01


En fait, je pense que Guy Gilbert a impressionné tout le monde... Je me vois encore suivant ce mariage distraitement, en feuilletant mon journal, lorsque soudain, je me suis rendu compte de ce qui se passait, à la télévision : je crois que ces mots du \"prêtre des loubards\" restera un grand moment de télévision.

Même s\'il n\'en n\'a pas besoin, le prêtre Gilbert a trouvé là le sommet de sa carrière, la consécration des pauvres, des nantis et de tout ceux qui ne le connaissaient pas, ou mal.

Mon seul regret sera de ne pas avoir enregistré l\'intégrale de ce discours (les rediffusions ne présentant qu\'une version expurgée...).

Je suppose que le texte vient de là, le site officiel : [LIEN]http://perso.club-internet.fr/jean-yves.larbanet13/[/LIEN]
Gielle
NIMbe NIMbe
2 111 contributions
Membre depuis le 18/01/2002
Envoyé le 16/04/2003 à 18:26


Oui Gielle le texte vient du site officiel. Depuis le début de la semaine, j\'attends ce texte

J\'ai enrégistré la méditation\" sur cassette vidéo . Cela est encore plus émouvant.

Comme tu l\'as dit un grand moment de télévision.

Arrêtez le monde, je veux descendre!

<<<< Sprimont- 20km de Liège>>>>
cet1PEC cet1PEC
2 763 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 16/04/2003 à 18:34


heureusement qu\'il y a 1 mec ou 2 dans le genre pour sauver sa boutique... je censurerai ce que disait la snobinarde de service qd elle à vu le curé des loubards en surplis tout blanc tout propre sans ces racailles. hélas, la télé n\'a rien dit de cette méditation.
dommage, si on pouvait indiquer le chemin de l\'élévation de l\'âme par la technique du four au boucher américain....
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
* lavieenrose
Anonyme
Envoyé le 16/04/2003 à 20:12

heureusement qu\'il y a 1 mec ou 2 dans le genre pour sauver sa boutique



même sans être \"client\" je peux t\'assurer que j\'en connais plus d\'un ou deux ....

cet1PEC cet1PEC
2 763 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 17/04/2003 à 13:36


bon [:D] allez va ! on va pas s\'fâcher ! 3 ou 4 ? [:D] ...
ça fera tjrs ça de moins dans mon fourneau [:o)] [:o)] ! ! !
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
Conversation fermée
« Retour sur la liste des messages de ce forum