Revue de Presse

MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 14/12/2004 à 17:19 Modifié par MISS114 le 30/12/2007 à 20:03:


Bonsoir,

Comme ça les articles seront regroupés [8D]


Salut,

<< Un pan d&#8217;histoire médiévale ressurgit

Depuis hier, les amateurs d&#8217;art médiéval peuvent redécouvrir la peinture murale
de l&#8217;égliseNotre- Dame- du- Taur, datant du XIVe siècle. Dix mois de travail, échelonnés sur trois années, ont redonné des couleurs à cette fresque représentant la généalogie de Jacob. Dans les années 1980, cette peinture a été victime d&#8217;unemauvaise restauration, à l&#8217;origine d&#8217;un noircissement.



Ce style de peinture est unique dans la ville.
F. SCHEIBER / 20 MINUTES>>

Copyright 20 Minutes France 14/12/2004
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 14/12/2004 à 17:23


Salut,

<< Haut débit à deux niveaux?
Patrick Devedjian, ministre délégué à l’Industrie, a fait part de son inquiétude après la décision de certains opérateurs ( Télé 2, Tiscali) de déserter les zones non dégroupées: « Il ne doit pas y avoir un haut débit des villes, à bas prix, avec téléphonie gratuite et illimitée, télévision avec une dizaine de chaînes en haute définition, et un haut débit des champs, à prix élevé, sans nouveau service. » >>

Copyright 20 Minutes France 14/12/2004


Appels fixes vers portables, baisse en janvier


Les appels depuis les téléphones fixes vers les portables vont baisser, dès janvier.
L’Autorité de régulation des télécommunications ( ART) a donné l’aval, vendredi, à une baisse de 14 à 15% des prix de France Télécom. Les associations de consommateurs et les pouvoirs publics réclamaient cet ajustement qui prendra effet le 17 janvier. Début novembre, l’ART a imposé aux opérateurs de téléphonie mobile une diminution de 36 % sur deux ans du tarif d’acheminement, facturé par l’opérateur de fixe.
« Une baisse insuffisante » , estime l’association de défense des consommateurs UFC- QueChoisir . Selon elle, l’ARTprotège les marges des opérateurs de mobiles.

Copyright 20 Minutes France 13/12/2004
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 14/12/2004 à 17:37


<< Le viaduc de Millau enjambe les records

Cambrai a ses bêtises, Montélimar son nougat, et, Millau ( Aveyron) son viaduc, estampillé pont routier le plus haut du monde.

C’est aujourd’hui que l’ouvrage à la silhouette effilée est inauguré par le président de la République.
Dessiné par l’architecte britanniqueNormanFoster, cet ouvrage érigé en trois ans allie acier et béton pour franchir le Tarn à plus de 300 m du sol. Long de 2,46 km, il doit faire gagner du temps aux locaux et faire oublier aux vacanciers le traditionnel bouchon entreMillau et Béziers ( Hérault).
Le chantier, prévu dès 1987, a été lancé en décembre 2001. La prouesse technique a été réalisée à l’aide de systèmes GPS, inclinomètres et autres capteurs de température. Les sept piles ne doivent ni vibrer ni tanguer selon les conditions climatiques et le trafic routier. Le groupe Eiffage qui a construit le viaduc est aussi son concessionnaire pour soixante- quinze ans.
Il garantit « un parfait fonctionnement de l’ouvrage » pendant cent- vingt ans, avant de le restituer à l’Etat.
Le chantier a été achevé avec un peu d’avance et aurait coûté, selon Eiffage, deux millions d’euros de moins que prévu, soit 394 millions d’euros.
Le viaduc doit répondre à un problème de circulation.
Mais lors de son ouverture au trafic, vendredi, ce ne sera pas encore le cas. En effet, à la sortie du pont, les autoroutes A 75 et A 750 vers Béziers et Montpellier sont encore inachevées. Les habitants des villes concernées, dont Lodève, risquent d’être envahis par un flot de véhicules. Les prévisions d’augmentation du trafic sont en effet formelles. Un tunnel doit être percé avant l’été pour éviter que cet ouvrage populaire ne se transforme en pomme de discorde dans la région. A. S.>>

Copyright 20 Minutes France 14/12/2004


<< Chirac inaugure le viaduc de Millau, le plus haut du monde



MILLAU (Aveyron) (Reuters) - Jacques Chirac a inauguré mardi à Millau (Aveyron) le plus haut viaduc du monde, passerelle futuriste entre le Massif central et la Méditerranée qui fera disparaître l\'un des plus célèbres bouchons des grandes migrations estivales.

A 11h25, peu après que le chef de l\'Etat a dévoilé la plaque d\'inauguration du majestueux ouvrage d\'art, entouré d\'ingénieurs et d\'ouvriers en casque blanc, les avions de la Patrouille de France ont survolé le viaduc avec dans leur sillage des fumées tricolores.

Jacques Chirac s\'est ensuite rendu à Millau où il devait prononcer une allocution.

Le nouveau pont, haut de 343 mètres, soit 19 mètres de plus que la tour Eiffel avec son antenne, et long de près de 2,5 kilomètres, relie le causse Rouge et celui du Larzac.

Dessiné par l\'architecte britannique Norman Foster, le viaduc fait partie de l\'autoroute A75 qui avec ses 340 kilomètres reliera Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) à Béziers (Hérault).

A partir de vendredi, les automobilistes pourront emprunter le nouveau viaduc. Le passage coûtera 4,90 euros pour une voiture (6,50 euros en été) et 19,50 euros pour un poids lourd.

L\'ouvrage a été réalisé par le groupe Eiffage pour un budget total de 394 millions d\'euros.

Le tablier a nécessité 36.000 tonnes d\'acier, soit cinq fois le volume de la tour Eiffel, dont le groupe Eiffage tire aujourd\'hui son nom. Au total, le chantier a employé un millier de personnes.

Le viaduc, dont la construction avait débuté à l\'automne 2001, est long de 2.460 mètres, compte huit travées reposant sur sept piles dont la plus haute culmine à 240 mètres sous tablier.

Ses promoteurs attendent une moyenne de 10.000 véhicules par jour, avec des pointes à 25.000 en été.

Avant la mise en service de ce pont, la traversée de la ville de Millau, incontournable pour se rendre sur le littoral, tenait du cauchemar.

Sur cet axe on rencontrait force caravanes et véhicules surchargés, ce qui en faisait une \"véritable route des escargots\", se rappelle un habitant de Millau. La traversée de la ville, durant la transhumance estivale, pouvait prendre jusqu\'à quatre heures.

Désormais, \"le franchissement de l\'ouvrage s\'effectuera en à peine deux minutes\", souligne un ingénieur d\'Eiffage.

Le groupe détient la concession de l\'exploitation du viaduc pour 75 ans, jusqu\'en 2079, et y emploiera une cinquantaine de salariés pour un chiffre d\'affaires compris entre 20 et 25 millions d\'euros.>>

fr.news.yahoo.com/041214/85/46k5z.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
seventies seventies
14 597 contributions
Membre depuis le 01/11/2003
Envoyé le 14/12/2004 à 20:01


Merci Miss pour le renseignement.

Je suis de près ce dossier, car l\'équipe qui a conçu ce viaduc est ... liègeoise [:o] [:o] [:o] , c\'est une équipe avec qui j\'ai déjà travaillé, mais dans ce contrat , il est strictement interdit à quiconque de mentionner que le concepteur du viaduc n\'est pas français [:D] (c\'est vrai, je te le jure)

Où vont donc se nicher certaines susceptibilités [°)]
Il faut bien que je supporte deux ou trois chenilles si je veux connaître les papillons (A. de Saint-Exupery)
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 14/12/2004 à 21:14


Quand tu parle du concepteur, tu parle de l\'architecte ou autre chose (?) (!)
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
seventies seventies
14 597 contributions
Membre depuis le 01/11/2003
Envoyé le 14/12/2004 à 22:36


Du bureau d\'étude. Il s\'agit du bureau GREISCH. Ils ont étudié la structure du viaduc et mis au point la technique de glissement des tabliers à partir des rives de la vallée.
Is avaient déjà utilisé plusieurs fois une technique semblable pour construire des viaducs sur la rive du fleuve (entre autre sur la Meuse à Liège et Huy), pour éviter les désagréments à la navigation fluviale.

Ces gigantesques tours métalliques rouge vif apparaissant entre les différentes piles du viaduc ont été construites par Munch, filiale d\'Eiffel; elles servent de points d\'appui supplémentaires pour supporter le tablier métallique tout au long de son avancée. Atteignant jusqu\'à 172 m pour la plus haute, elles sont façonnées dans le même acier que celui des plates-formes pétrolières offshore. Ces palées seront démontées une fois le tablier installé et les haubans mis définitivement sous tension. Le bureau d’études Greisch de Liège a assuré la conception de cette technique de lançage.

[LIEN]http://fr.structurae.de/firms/data/index.cfm?ID=f000219[/LIEN]

[LIEN]http://www.msm.ulg.ac.be/www/CERES/ConF_269.htm[/LIEN]

Ce viaduc est une merveille. J\'espère pouvoir aller l\'admirer un jour (+)
Il faut bien que je supporte deux ou trois chenilles si je veux connaître les papillons (A. de Saint-Exupery)
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 15/12/2004 à 12:24


Salut,

<< L\'architecte David Mangin choisi pour réaménager le Forum des Halles

mercredi 15 décembre 2004, 12h21
L\'architecte David Mangin choisi pour réaménager le Forum des Halles

PARIS (AP) - La mairie de Paris a décidé mercredi de désigner le projet de l\'architecte David Mangin pour le réaménagement du Forum des Halles, au coeur de Paris.

Le projet de l\'architecte français, \"Un toit dans un jardin\", était donné favori de l\'appel d\'offres. Il propose un noeud de transports en commun plus \"spacieux et lumineux\", ainsi qu\'un toit écologique avec jardin. Ce projet avait les faveurs des riverains. AP>>

fr.news.yahoo.com/041215/5/46m0n.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 27/12/2004 à 16:36


Salut,

<< Nouvelle méthode d’interprétation des données satellitaires

ne nouvelle méthode d’interprétation des données transmises par les satellites d’observation de la terre a été mis au point par les scientifiques du Centre Commun de Recherche de la Commission européenne*, l\'une des Directions générales de la Commission européenne. Cette méthode fait appel à des algorithmes pratiques permettant d’interpréter les données de télédétection recueillies par les capteurs dont sont équipés les satellites.

Étant donné que les satellites peuvent observer la nature, l’état et l’évolution de la végétation terrestre, cette nouvelle méthode augmentera les chances d’établir l’impact des grands phénomènes climatiques (sécheresse et la canicule) et elle pourrait à l’avenir surveiller les effets de ce genre d’événements climatiques, précise la Commission européenne.

En effet, l’intérêt pratique de cette approche est démontré à propos de la sécheresse qui a sévi pendant le printemps et l’été 2003, d\'après les scientifiques du CCR.
L’analyse des données relatives à la période de sécheresse et aux périodes qui l’ont immédiatement précédée et suivie, réalisée sur la base de cette nouvelle méthode, indique la présence de signes annonciateurs du phénomène dès le mois de mars 2003 dans certaines régions agricoles (dans le nord de la France, le Benelux et en Allemagne, par exemple), précisent t\'ils.

Janez Potocnik, commissaire européen chargé des sciences et de la recherche, a indiqué que compte tenu de la détérioration constante de l’environnement et de l’accélération des changements climatiques que connaît la planète, les perfectionnements de ce type sont utiles pour asseoir les décisions stratégiques prises en Europe et dans le monde sur des bases scientifiques solides. C’est d’ailleurs la meilleure manière de prendre les bonnes décisions.

Un prototype de la méthode a été mis au point et testé, notamment avec des partenaires internationaux. Celle-ci a ensuite été transférée à l’Agence spatiale européenne en vue de sa mise en application. Elle sera utilisée pour proposer de nouveaux indicateurs de pression environnementale à surveiller par l’Agence spatiale européenne.

*Le CCR, qui emploie environ 2.100 personnes sous-différents régimes et utilise annuellement 300 millions d\'euros de fonds provenant du budget de la recherche prévu dans le cadre du budget de l\'Union européenne et des recettes des activités concurrentielles, se compose de huit instituts. Ces instituts mènent un travail de recherche fondamentale et appliquée et fournissent un savoir-faire technique en soutien aux politiques de l\'Union européenne. Le CCR fait également partie de réseaux d\'instituts des Etats membres, et il joue un rôle actif dans l\'harmonisation des données, l\'essai et la validation de nouvelles méthodes et techniques scientifiques. Son statut de service de la Commission, qui garantit son indépendance vis-à-vis des intérêts privés ou nationaux, s\'avère décisif pour remplir cette fonction. Relevant des programmes-cadres de l\'Union européenne en matière de recherche et de développement technologique (RDT), le travail est financé par le budget de l\'Union européenne, et par des fonds supplémentaires provenant des pays associés. Le travail du CCR comprend des services scientifiques et techniques adaptés au client pour les politiques communautaires qui touchent à des domaines spécifiques, comme l\'environnement, l\'alimentation et la santé, la société de l\'information, l\'agriculture ou la sûreté nucléaire. Cinq sites répartis en Europe accueillent huit instituts ayant chacun son propre domaine de compétence.

* Site Web : ies.jrc.cec.eu.int/Vegetation_productivity.120.0.html >>

www.actu-environnement.com/ae/news/873.php4
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 03/01/2005 à 15:55


Bonjour,

<< Marseille : 2005, l’odyssée des chantiers

LUSTUCRU - ARLES Des durs à cuire Neuf mois après l’annonce de la fermeture définitive de l’usine d’Arles, les salariés de Lustucru continuent leur bras de fer avec Panzani pour maintenir une activité sur le site, inondé en décembre 2003. Après de nombreuses tables rondes et l’échec de la procédure en justice pour annuler le plan social, les 113 salariés en congé de reclassement ont décidé de présenter leur propre projet de reprise d’activité dans la filière rizicole.
Leur projet de Société coopérative ouvrière de production ( Scop), présenté début décembre, serait financé en partie par les collectivités locales et l’Etat, le reste grâce aux indemnités d’assurances dévolues à Panzani au titre des dommages matériels, somme que les salariés souhaitent récupérer. Panzani, de son côté, assure que l’argent a déjà été réinjecté dans le plan de sauvegarde des emplois.
Les salariés, plus déterminés que jamais, ont demandé une entrevue au ministre de l’Economie, Hervé Gaymard, afin qu’il intervienne.
Ce début d’année devrait donc être décisif pour les Lustucru d’Arles, qui entrent dans leur dixième mois d’occupation de leur usine.


LOGEMENT
Priorité au social

20 MINUTES / REPORTAGES / S. PAGANO
Consacré grande cause régionale par le préfet, le président du conseil régional et les maires d’Aix et Marseille, le logement social devrait être l’objet de toutes les attentions cette année. L’Etat a fixé pour objectif 1 250 logements sociaux construits en 2005 dans les Bouches- du- Rhône, contre 570 actuellement. Pour le moment, dans le département, seules les communes d’Aix, Arles et Marseille respectent le quota de 20 % de logement social fixé par la loi.
Grand chantier symbolique : la rue de la République à Marseille, où les grands propriétaires privés annoncent 470 logements sociaux. Ailleurs devrait se poser le problème du foncier, rare et de plus en plus cher.
L’Etablissement foncier régional, dont le but est de lutter contre la hausse des prix en réservant des terrains, est toujours bloqué par une querelle entre la région et les conseils généraux des Alpes­ Maritimes et des Bouches- du- Rhône.

TRANSPORTS Un tramway nommé bouchon
Pour 2005 ( et 2006), le tramway, c’est d’abord des travaux dans tout le centre- ville. 500 chantiers doivent être bouclés d’ici la fin de l’année.
Pour éviter la congestion totale, l a communauté urbaine de Marseille mise sur une réorganisation des lignes de bus et pour le métro, des rames supplémentaires, des horaires de fermetures plus tardifs et peutêtre sa gratuité en début de semaine.
Autre chantier difficile : le financement. Sur les 468 millions d’euros que devrait coûter le projet, l’Etat n’en financera finalement que 25 millions au lieu des 71 prévus initialement.

[.....]


RÉACTEUR ITER Tu viens ou tu viens pas ?
S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUTES
Le match Cadarache- Rokkasho­ Mura pour l’implantation du futur réacteur de fusion nucléaire expérimental devrait se poursuivre – voire se clore – en 2005. Pour l’instant, aucune des parties ne semble prête à lâcher le morceau. Fin novembre, les partisans de Cadarache ( Bouches- du- Rhône), site défendu par l’Union européenne, la Russie et la Chine, se sont finalement déclarés prêts à lancer le projet sans les défenseurs de Rokkasho- Mura ( Japon), soutenu par les Etats- Unis, la Corée du Sud et le Japon.
Le 3 décembre, le préfet de la région Paca a même réuni un « comité de pilotage » de plusieurs élus locaux afin d’évoquer les retombées économiques du projet pour la région. Une attitude qui n’est pas du goût du clan japonais. « Si les Européens pensent que nous allons céder devant leurs tactiques de négociations hautaines, ils font une grave erreur » , rétorquait ainsi, le 20 décembre, un haut responsable japonais. Balle au centre…


INCINERATEUR Course contre la montre
Le débat public sur l’incinérateu r de déchet que la communaut é urbaine de Marseille veut construire sur la zone industrielle de Fos pourrait avoir lieu cette année. Mais organisé par qui et sous quelle forme ? Interpellée par la communaut é d’agglomération Ouest- Provence, opposée au projet, la commission nationale du débat public a refusé de se saisir du dossier. De son côté, le conseil général des Bouches- du­ Rhône, également adversaire de l’incinération, veut boucler son plan départemental des déchets pour la fin de l’année 2005. En espérant pouvoir le mettre en œuvre avant le lancement du chantier de l’incinérateur.>>


Copyright 20 Minutes France 03/01/2005
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 03/01/2005 à 15:56


Bonjour,

<< Lyon : « 2005, l’année où tout va bouger »

Gérard Collomb Maire PS de Lyon
Sous quel signe est placée cette année 2005 ?

Je crois que ça va être l’année où tout va bouger dans la ville. Il va y avoir des chantiers un peu partout avec le début des travaux au Confluent où le tramway v a arriver en fin d’année. Làbas, c’est tout un quartier qui va commencer à sortir de terre. La cité internationale va être presque terminée.
Surtout, la ville va bouger dans tous ses quartiers, dan s son cœur comme dans sa périphérie. On va amorcer u n rééquilibrage pour que l’on n’ait pas une agglomératio n constituée de quartiers riche s et de quartiers pauvres. Ains i au Confluent, qui sera l’un des endroits les plus merveilleux de la ville, il y aur a 20 % de logements sociaux.

Lyon devient cependant une ville chère pour l’immobilier.
Que peuvent faire les pouvoirs publics ?

A Lyon, le phénomène de hausse des prix de l’immobilier a été accentué ces dernières années par la raréfaction du foncier. Grâce à plusieurs grandes opération s d’urbanisme, comme à l’Antiquaille ( 5 e ), à La Guillotière à Gerland ( 7 e ) ou à Saint­ Priest, 6 000 logements vont être mis sur le marché dans les années à venir, ce qui devrait faire un peu baisser le prix du foncier. Au Grand Lyon, nous avons augmenté considérablement les fond s fonciers de 1,2 million à 15 millions en 2005, ce qui nous permettra d’acheter des terrains et de construire d u logement social pour plus de mixité.

2005 sera aussi marqué par une forte augmentation des prix des parkings…
Pendant sept ans, les prix n’ont pas été réactualisés en fonction de l’inflation. C’était une erreur. Mais ces parkings
B. AMSELLEM / 20 MINUTES
ont un coût. Chaque plac e coûte 18 000 amortissables sur trente ans. Il est juste que ceux qui bénéficient d’une place de parking supportent un coût qui ne soit pas trop éloigné du prix de réalisation. Nous allons en fait surtout harmoniser les tarifs de Lyon Parc Auto ( LPA), ce qui passera par des hausses de prix mais aussi par les baisses de certains abonnements. On y verra plus clair. Je soupçonne qu’à une époque il y a eu brin de clientélisme dans l’attribution des abonnements « résidents » . A l’avenir, on procédera par tirage au sort sur les listes d’attente pour éviter la règle du passe- droit.

Vous avez dû affronter la grogne des abonnés LP A et celle des Croix- Roussiens, surpris par la mise en place d’horodateurs. N’y a- t- il pas eu un manque de communication ?
La méthode n’était pas bonne du tout, je suis prêt à le concéder totalement. Il y a eu des dysfonctionnements.
On aurait dû commencer par une grande campagne de communication pour expliquer la cohérence de notre politique de déplacements.
Et ensuite installer les horodateurs. Mais c’est le lot des grandes agglomérations de réserver des surprises. L’entreprise qui a remporté l’appel d’offres des horodateurs les a installés dès qu’elle les a reçus, surprenant tout le monde. J’ai appris leur arrivée en lisant le journal. J’ai donc décidé de rouvrir une période de discussions avec les riverains que je mènerai personnellement.

Est- il vraiment cohérent d’augmenter le prix du ticket TCL quand on cherche à rendr e attractifs les transports en commun ?
Le ticket unitaire passera à 1,50 mais le prix des abonnements diminue, comme celui pour les étudiants. Et le Sytral devrait baisser d’autres abonnements pour encourager l’usage des transports en commun. Nous travaillons sur un plan général d’orientation des déplacements qui sera rendu public en mars. L’objectif est de stopper les voitures avant l’entrée dans l’agglomération. Avec la mise en place d’horodateurs, on veut éviter les pendulaires qui se servent des places gratuites des 4 e , 6 e et 3 e arrondissement comme de parkings relais. Si on ne fait pas payer le stationnement, Lyon s’embolise. Il faut de la rotation et des places libres pour développer le commerce.

Cela risque cependant d’aggraver la pollution…
Il faut donc permettre aux résidents d’éviter de prendre leur voiture grâce à un prix de stationnement préférentiel, et à des réductions sur les abonnements TCL. Tout ceci est cohérent. Sans oublier l’arrivée de nouvelles pistes cyclables cette année et la mise à disposition dès mars de 2 000 vélos en libre service.

Ne craignez- vous pas que les nombreux chantiers de 2005 suscitent une nouvelle vague de mécontentement ?
Dans l’action municipale, il y a trois temps. Dans le premier, les gens disent que les élus ne font rien. Dans un deuxième temps, on dit que « c’est le cirque partout » . Et dans un troisième temps, que l’on peut peut- être récolter les fruits des deux premiers.
Là, nous sommes en plein dans la zone du cirque. Mais il faut savoir si on veut une ville qui bouge ou si on se contente de mettre des fleurs pour user les budgets.

Propos recueillis par Frédéric Crouzet et Fabrice Arfi >>

Copyright 20 Minutes France 03/01/2005
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 03/01/2005 à 15:56


Bonjour,


<< Bordeaux : Dix événements à ne pas manquer en 2005

Bordeaux change et poursuit sa mutation en 2005.
Qu’il s’agisse des travaux en cours, dont on verra l’aboutissement cette année, ou de ceux qui commencent et nous tiendront en haleine plusieurs mois, que nous réserve ce nouveau cru ? Quels rendez- vous incontournables à cocher d’ores et déjà sur le nouvel agenda ? Quelques surprises du côté des concerts et des expos. Dans le secteur social aussi, le mouvement s’amorce. Ne reste que la politique, où l’année devrait être plus calme qu’en 2004.

1 Le pont d’Aquitaine enfin terminé
La fin du chantier est prévue pour novembre 2005. Après cinq ans de travaux, l’inauguration devrait être à la hauteur des désagréments occasionnés. La dernière phase concerne actuellement le passage à 2x3 voies du viaduc d’accès. Le changement des câbles de suspension, l’élargissement de l’ouvrage et la mise en place de pistes cyclables auront coûté 83 millions d’euros.

2 Marie- Antoinette s’installe à Bordeaux
A l’occasion du cinquantenaire du Musée des Arts décoratifs, l’exposition Marie- Antoinette àVersailles est programmée pour le dernier trimestre 2005. Quatre- vingts objets d’arts, meubles et peintures du château de Versailles seront montrés pour la première fois hors de la région parisienne. Tout le rez­ dechaussée du Musée des arts décoratifs doit être déménagé pour accueillir cet ensemble. Un aperçu de la vie de la souveraine, de ses goûts et de son influence sur les arts.
Tél. : 05 56 00 72 51.

3 Le Krakatoa fête ses 15 ans
Le 17 mars est une soirée à marquer d’une pierre blanche. Le Krakatoa tient pour l’instant la programmation secrète et ne la révélera que deux semaines à l’avance, mais on imagine que pour son quinzième anniversaire, la salle devrait mettre les bouchées doubles. Pour mémoire, les Têtes raides, Noir Désir, Les Hurlements d’Léo et Sergent Garcia s’étaient manifestés pour les 10 ans… Tél. : 05 56 24 34 29.

4 Une halte de jour en grand format
En juin, l’association Réseau 32 s’attaque à la restauration complète de l’immeuble du 2, rue Paul- Bert.
1 000 m
2 au total, répartis sur quatre
étages avec toit terrasse. On y trouvera l’accueil- bar de 9 h à 21 h, les permanences sociales ou l’accueil femmes- enfants, mais surtout un service sanitaire avec hammam intégré.
Une pointe de luxe dans le monde de la rue. Ouverture en octobre.

5 Le rugby investit Chaban- Delmas
Depuis la rétrogradation de Bordeaux- Bègles en Fédérale 1 et malgré les bonnes performances du Stade bordelais en Pro D2 ( 6 e ), Bordeaux n’a pas de club en élite cette saison. Le comité directeur de la Ligue française de rugby a rectifié le tir. Il vient de choisir le stade Chaban- Delmas pour accueillir le 4 juin prochain une demi- finale du Top 16.

6 Le tram arrive à Pellegrin
Le chantier du tram entre cette année dans sa deuxième phase. L’extension de la ligne A vers Mérignac devrait débuter à la fin du premier trimestre 2005. L’hôpital Pellegrin sera ainsi desservi dès cet été. Des travaux d’infrastructure, sur les chaussées et les trottoirs, émailleront par ailleurs l’année à Cenon­ Floirac, Pessac et aux bassins à flots

7 Première rentrée universitaire à la Bastide
L’université Montesquieu­ Bordeaux- IV regroupe ses enseignements supérieurs de gestion, jusqu’ici répartis entre Bordeaux, Pessac et Gradignan, sur la ZA C Cœur de Bastide. Ces équipements entièrement nouveaux ouvriront à la rentrée 2005. Ils s’étendent sur 20 000 m
2 et peuvent accueillir plus
de 3 000 étudiants. Le pôle universitaire de gestion comprendra un restaurant universitaire, quatre amphithéâtres et une infothèque.

8 600 nouveaux vélos municipaux
Que ceux qui gardent un mauvais souvenir des délais d’attente pour la location des bicyclettes municipales se précipitent : la ville augmente son parc de 600 unités.
C’est plus de 3 500 vélos qui sont ainsi mis gratuitement à la disposition des Bordelais. Les nouvelles bicyclettes seront mises en service dès janvier. Le réseau de pistes cyclables ( 43 km aujourd’hui) sera par ailleurs étendu aux quartiers Saint- Michel, Pey­ Berland et Grands- Hommes. Quant à l’implantation d’arceaux à vélos, elle devrait aussi augmenter de façon significative pour faire face à la demande croissante.
La maison du vélo : 69, cours Pasteur. Tél. : 05 56 33 73 75.

9 Ambiance végétale cours du Chapeau- rouge
La réhabilitation du cours du Chapeau- rouge, qui prolonge le cours de l’Intendance en direction des quais, devrait être terminée en mai. Cette portion, autrefois très grise et livrée aux voitures deviendra un espace de verdure, entièrement piétonnier. O n y trouvera une grande bande de pelouse, avec arbres et buissons. C e projet a été réalisé par l’architecte David Mangin, récemment désigné pour coordonner le réaménagement du forum des Halles, à Paris.>>

Copyright 20 Minutes France 03/01/2005
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 10/01/2005 à 19:30


Bonsoir,

<< EBay se met au recyclage des produits électroniques

10/01/2005

La société américaine de ventes aux enchères sur Internet eBay vient de lancer un programme \"destiné à unifier les efforts des constructeurs de matériel électronique et informatique, afin d’améliorer le recyclage des 400 millions d\'appareils électroniques jetés chaque année aux Etats-Unis\". Le programme baptisé Rethink va permettre aux utilisateurs américains de revendre, donner ou faire recycler leurs vieux matériels sur le site web d\'eBay. Le principal partenaire d\'eBay dans ce programme est le numéro un mondial des microprocesseurs, Intel. D’autres constructeurs d\'ordinateurs Hewlett-Packard, IBM, Apple, Gateway etc, participent également à ce programme. Toutefois Dell n\'a pas encore rejoint l\'initiative d\'eBay.

[LIEN]http://www.ebay.com/rethink[/LIEN] >>

www.lesinfos.com/news39583.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 11/01/2005 à 14:54


Bonjour,

<< Séisme: les donateurs réunis à Genève pour concrétiser leurs promesses

GENEVE (AFP) - Les pays donateurs d\'aide aux victimes du raz de marée en Asie se sont réunis mardi à Genève, sous l\'égide de l\'Onu, pour tenter de concrétiser les promesses de dons qui ont suivi la catastrophe du 26 décembre, dont le bilan humain dépasse désormais les 157.000 morts.
Dans le pays le plus durement frappé, l\'Indonésie, où 105.262 personnes ont péri dans le nord de l\'île de Sumatra, un premier convoi important d\'aide humanitaire a pu atteindre mardi par la route la ville dévastée de Meulaboh, qui ne pouvait être ralliée depuis seize jours que par mer et par air.


Cinquante petits camions chargés de carburant, vêtements et tentes fournis par l\'Organisation internationale pour les migrations (OIM), et de cargaisons d\'aide donnée par les autorités indonésiennes, ont pu rejoindre cette ville, au coeur d\'une région où 28.000 personnes, soit un habitant sur deux, ont péri.
\"Les conducteurs ont rapporté des conditions routières extrêmement difficiles, avec des pentes abruptes, de la boue et des ponts endommagés, qui ont forcé le convoi à progresser à une allure d\'escargot\", a expliqué l\'OIM. Ce dur périple illustre les difficultés d\'acheminement de l\'aide à Sumatra, où l\'armée indonésienne a annoncé mardi travailler à l\'ouverture d\'un nouvel aéroport, qui permettrait de désengorger la piste surchargée de Banda Aceh, principale ville de la province dévastée d\'Aceh.


Pendant que l\'opération humanitaire géante, coordonnée par les Nations unies, continue à se déployer dans les zones sinistrées des bords de l\'océan Indien, plus de 250 représentants des onze pays touchés, des gouvernements donateurs et d\'organismes humanitaires étaient réunis à Genève. L\'Onu, qui a salué à l\'ouverture de la conférence l\'élan de générosité \"sans précédent\" qui a suivi le raz de marée, attend que les pays donateurs officialisent leurs promesses d\'aide et \"prennent des engagements concrets, avec des délais précis\".
Les Nations unies ont demandé 977 millions de dollars pour venir en aide à 5 millions de sinistrés pendant six mois. Jusqu\'à présent, l\'Onu a reçu des promesses d\'aides pour 2,69 milliards de dollars, soit près de trois fois cette somme. Mais les donateurs n\'ont pas toujours précisé quand ces montants seraient débloqués. Au total, l\'aide publique et privée promise aux pays victimes du raz de marée atteint désormais les huit milliards de dollars, mais les organisations humanitaires redoutent une diminution des versements lorsque les suites du cataclysme ne feront plus la une des journaux.


[S] L\'Onu a en outre lancé mardi à Genève un appel à la communauté internationale pour que l\'élan de générosité qui s\'est manifesté envers l\'Asie s\'applique aussi aux \"20 à 30 millions de personnes\" dans le monde qui \"ont désespérément besoin d\'aide\", notamment en Afrique. Si l\'opération humanitaire se heurte toujours à d\'énormes difficultés en Indonésie, au Sri Lanka en revanche, deuxième des pays touchés avec 30.725 morts et 5.903 disparus, l\'aide d\'urgence semblait mardi avoir atteint toutes les régions, selon les autorités.
Un responsable gouvernemental a expliqué que les travaux de réparation des routes et ponts progressaient rapidement, que les camions transportant l\'aide étaient en mesure d\'atteindre les régions reculées tandis que des hélicoptères militaires apportaient l\'assistance aux villages inaccessibles par voie terrestre. En visite à Colombo, le ministre allemand des Affaires étrangères Joschka Fischer a affirmé que son pays était prêt à apporter une \"aide immédiate\" pour la reconstruction du Sri Lanka.[/S]

L\'Allemagne, plus gros donateur européen, a promis 665 millions de dollars (500 millions d\'euros) pour l\'ensemble des pays sinistrés. Mais l\'ampleur du désastre n\'aura pas suffi à faire taire les conflits, comme au Sri Lanka où gouvernement et rebelles tamouls s\'accusent mutuellement de ne pas coopérer, tandis que la rebellion reproche au gouvernement une distribution inéquitable de l\'aide internationale. \"Nous avons atteint un stade de nos relations où les dégâts sont irréparables\", a déclaré le chef de la branche politique des Tigres de libération de l\'Eelam tamoul (LTTE), S.P. Thamilselvan. Quant à la rebellion indépendantiste de la province indonésienne d\'Aceh, elle a affirmé mardi garantir \"la sécurité et un accès libre à tous les travailleurs humanitaires internationaux\" engagés dans les secours.

Le Mouvement Aceh libre (GAM) répondait à l\'annonce par l\'armée de restrictions aux mouvements des organisations humanitaires, justifiées par la menace d\'attaques des rebelles. Parallèlement aux opérations de secours et de déblaiement, la Thaïlande, où 5.309 personnes sont mortes, s\'est lancée dans une difficile opération d\'identification des victimes qui pourrait prendre au moins neuf mois. Des dizaines de dépouilles étaient ainsi exhumées mardi pour être identifiées.

Miraculé de la catastrophe, un Indonésien de 22 ans a raconté son extraordinaire odyssée de deux semaines, sur une sorte de radeau flottant sur l\'océan Indien, avant d\'être repéré par un cargo à 200 milles nautiques de Sumatra.>>

fr.news.yahoo.com/050111/202/47rlj.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 11/01/2005 à 18:10


[8(] [8(]

<< Dakar-2005: décès du motard italien Fabrizio Meoni

mar 11 jan, 17h32

Des médecins évacuent le corps du motard italien Fabrizio Meoni (KTM), le mardi 11 janvier 2005 lors de la 11e étape du rallye Dakar-2005

[img]http://eur.news1.yimg.com/eur.yimg.com/ng/sp/afpji/20050111/050111163049.t07xxoze0b.jpg[/IMG

KIFFA (AFP) - Le motard italien Fabrizio Meoni (KTM), double vainqueur du Dakar en 2001 et 2002, victime d'un arrêt cardiaque post-traumatique lors de la 11e étape du rallye-raid Dakar-2005 entre Atar et Kiffa, en Mauritanie, est décédé mardi à l'âge de 47 ans, a annoncé l'organisation>>.
]
fr.sports.yahoo.com/050111/1/590n.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 12/01/2005 à 14:37


Bonjour,

<< [g] Humanitaire
L’ONU souhaite que l’Asie du Sud ne soit pas la seule région à recevoir des dons


Appel à la générosité pour l’Afrique

Les Nations unies entendent surfer sur l’élan de générosité mondiale provoqué par les tsunamis du 26 décembre en Asie du Sud[/g].
« Il devrait être possible de nourrir les 20 à 30 millions de personnes qui ont désespérément besoin d’aide » dans le monde, a lancé le coordinateur des opérations d’urgence de l’ONU, le Norvégien Ja n Egeland, hier à Genève, à l’occasion de la conférence annuelle des pays donateurs.
« J’espère qu’en 2005 l’appel de fonds de l’ONU sera souscrit en totalité. » D’un montant de 1,7 milliard de dollars, il doit être affecté à « quatorze crises d’urgences oubliées » , dont douze en Afrique. Si son souhait devient réalité ce serait une première. A plusieurs titres.
D’abord, jamais les pays donateurs n’ont répondu à l a totalité des demandes onusiennes. En 2004, l’appel de fonds de 3,4 milliards de dollars n’a été financé qu’à hauteur de 63 %, contre 66 % e n 2003 et 55 % en 2002.
Ensuite, les dons effectivement versés sont en général inférieurs aux affirmations généreuses déclamées devant la presse. Le Liberia, l’Iran ou les Philippines peuvent en témoigner. Le premier s’est vu proposer, en 2004, un milliard de dollars pour se relever de quatorze ans de guerre civile : il n’a empoché que 140 millions. Sur 115 millions de dollars promis, les survivants du séisme de Bam en Iran n’ont reçu que 17 millions… Enfin, si la vision de touristes étrangers emportés par les flots en Thaïlande favorise la générosité mondiale, il n’en est pas de même pour les enfants- soldats de l’Afrique des Grands Lacs.
Clémence Lemaistre ( avec AFP) >>

Copyright 20 Minutes France 12/01/2005
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 16/01/2005 à 16:59


<< Le calendrier des mouvements sociaux de la semaine

PARIS (AP) - Voici la liste des mouvements sociaux prévus à partir de lundi et jusqu\'au samedi 22 janvier inclus.

Lundi 17 janvier

L\'intersyndicale nationale autonome représentative des internes en médecine générale (ISNAR-IMG) a déposé un préavis de grève illimitée qui prend effet à partir de 8h contre la nouvelle convention d\'assurance-maladie.

Mardi 18 janvier

Quatre fédérations syndicales de La Poste (CGT, Sud, FO et CFTC) appellent à une journée nationale de grève pour dénoncer le plan de réorganisation de La Poste.

Mercredi 19 janvier

Sept fédérations de cheminots (CGT, CFDT, UNSA, CFTC, FO, Sud-Rail et FGAAC) appellent à une journée nationale de grève à la SNCF pour dénoncer le budget 2005. D\'importantes perturbations sur l\'ensemble du réseau sont à prévoir. A noter que Sud-Rail, deuxième syndicat de cheminots, a déposé un préavis de grève illimitée et appelle les cheminots à se réunir en assemblées générales pour décider, dès mercredi, des suites à donner au mouvement.

Mercredi également, la plupart des syndicats de chirurgiens des hôpitaux publics, regroupés dans le collectif \"Chirurgie Hôpital France\", appellent à une grève pour exiger des revalorisations.

A EDF et GDF, la CGT appelle à cesser le travail pour défendre les acquis sociaux des gaziers et des électriciens.

Jeudi 20 janvier

Journée nationale unitaire de grève et de manifestations à l\'appel de six fédérations de la Fonction publique (CGT, CFDT, CFTC, FO, UNSA et FSU) pour exiger l\'ouverture de négociations salariales et protester contre les restrictions budgétaires et les suppressions de postes. Les personnels de l\'Education seront en grève dans ce cadre contre le projet de loi d\'orientation pour l\'Ecole.

Les psychiatres et les urgentistes des hôpitaux publics sont appelés à cesser le travail le même jour. A Paris, les personnels de hôpitaux défileront à partir de 11h30 entre la place de la Nation et celle de la République où ils rejoindront le cortège de la Fonction publique pour un défilé unitaire jusqu\'à la place Saint Augustin.

Samedi 22 janvier

Manifestation nationale à Paris, entre les abords de la gare Montparnasse et le ministère de la Santé, contre la convention d\'assurance-maladie à l\'appel de plusieurs organisations représentatives des médecins généralistes, parmi lesquelles MG-FRance, et l\'ISNAR-IMG. AP>>


fr.news.yahoo.com/050116/5/4814l.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 22/01/2005 à 16:56


Bonsoir,

<< L\'ART obtient une baisse du tarif du dégroupage

PARIS (Reuters) - L\'Autorité de régulation des télécommunications (ART) a confirmé samedi avoir avalisé la demande de hausse de l\'abonnement téléphonique, qui passera de 13 euros à 13,99 euros TTC le 21 février, mais a souligné qu\'elle avait obtenu des engagements de France Télécom pour faciliter la concurrence.

L\'opérateur avait devancé cette annonce vendredi soir en assurant avoir obtenu satisfaction sur sa demande d\'augmenter l\'abonnement mensuel de 23% d\'ici 2008, ce qui devrait lui permettre de stopper le déclin des revenus de son activité de téléphonie fixe, qui demeure la \"vache à lait\" du groupe en termes de cash flow.

En contrepartie, il a promis de baisser les tarifs de 26% sur la même période mais ce geste intègre des baisses déjà imposées par l\'ART, en particulier pour les prix des appels fixe vers mobile.

L\'ART a voulu des avancées sur la concurrence. Dans un avis, elle \"considère néanmoins que la fixation détaillée à ce stade des tarifs pour les années 2006 et 2007, et la visibilité pluriannuelle donnée à France Télécom sur l\'évolution de l\'abonnement, doit être accompagnée d\'une visibilité équivalente donnée à ses concurrents sur les offres de gros, permettant le développement d\'une concurrence effective sur l\'accès au réseau et donc une diversité de choix favorable au consommateur\".

Elle explique donc que son avis favorable pour les années 2006 et 2007 est \"conditionnel\" et lié aux \"avancées constatées\" sur les offres de gros correspondantes, \"conditions nécessaires pour que puisse se développer une concurrence effective\".

L\'ART précise que le tarif du dégroupage total - technique qui permet de couper tout lien avec l\'ancien monopole - baissera d\'un euro en juin prochain.

France Télécom facturera ainsi 9,50 euros hors taxes la ligne chaque mois à ses concurrents utilisant le dégroupage. Dès le 21 février, l\'écart sera ainsi de 2,2 euros avec l\'abonnement hors taxe (11,70) contre 0,47 euro actuellement.

De source proche du dossier, on a expliqué que les opérateurs concurrents disposeraient ainsi d\'une marge pour rentabiliser le dégroupage total, qui ne compte actuellement que 100.000 clients sur un parc de 34 millions de lignes téléphoniques. \"Surtout, à mesure que l\'abonnement augmentera, la marge s\'agrandira. Ce qui donnera plus de latitude aux alternatifs\", a-t-on dit.

Parallèlement, les frais d\'accès au service facturés par France Télécom à ses concurrents sont ramenés à 50 euros la ligne contre 80 euros. Enfin, l\'ancien monopole devra proposer \"un indicateur de qualité de service pour le dégroupage\".

Par ailleurs, France Télécom devra présenter une offre de revente de l\'abonnement en septembre 2005 pour une mise en oeuvre au plus tard au premier trimestre 2006.>>


fr.news.yahoo.com/050122/85/48ci6.html

je sais pas si vous la lisez ma revue de presse [°)]
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
seventies seventies
14 597 contributions
Membre depuis le 01/11/2003
Envoyé le 22/01/2005 à 18:09


Mais si, on lit [;)] Mais certains articles sont plus intéressants que d\'autres [:D]
Il faut bien que je supporte deux ou trois chenilles si je veux connaître les papillons (A. de Saint-Exupery)
boriss boriss
6 958 contributions
Membre depuis le 14/03/2001
Envoyé le 24/01/2005 à 15:08


Miss,

Je la consulte régulièrement.

(+) (+)
Le seul ordinateur réellement en sécurité est un ordinateur éteint... et encore... je ne suis pas sûr."
Citation de je ne sais plus qui..

Boriss
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 24/01/2005 à 16:51


MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 24/01/2005 à 16:54


<< « Da Vinci Code » tourné au Louvre

Le best- seller Da Vinci Code devrait bientôt être porté à l’écran, et certaines scènes seront tournées au Louvre. Le directeur du célèbre musée parisien, Henri Loyrette, s’y est déclaré favorable en fin de semaine dernière, lors d’une réunion entre producteurs et gestionnaires de monuments.
Le tournage aurait lieu pendant deux semaines à la fin juin, essentiellement de nuit.
« Rares sont les films qui utilisent le Louvre comme décor » , souligne Henri Loyrette, qui précise recevoir « une à deux demandes par an » . L’arrivée des caméras n’est toutefois pas une première au musée, qui loue ses bâtiments de 5 000 à 24 000 par jour. Jean- Luc Godard y a tourné Bande à part, Martin Scorsese Le Temps de l’innocence et Sophie Marceau a hanté ses couloirs pour Belphégor.
A l’affiche de Da Vinci Code devraient figurer Jean Reno, Audrey Tautou et Tom Hanks.>>

Copyright 20 Minutes France 24/01/2005
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 24/01/2005 à 17:01


SNCF Les prix du TGV vont augmenter Le prix des billets de la quasi- totalité des TGV
va augmenter, entre 0,50 € et 3 € à partir de fin janvier, a annoncé la SNCF vendredi. Quelques destinations vont toutefois baisser.



La loi postale votée par l’Assemblée
Le nouveau visage de La Poste a été dessiné dans une loi adoptée par l’Assemblée nationale jeudi soir. Ce texte précise qu’ « au moyen de son réseau de points de contacts, et en complément de ses prestations de service universel, La Poste contribue à l’aménagement du territoire national » . Dans chaque département, une commission de présence postale étudiera la cohérence du réseau. L’Assemblée a voté un amendement stipulant que, sauf circonstances exceptionnelles, 90 % de la population devra se trouver à 5 kilomètres maximum d’un bureau ou d’un point poste. Un fonds national est créé pour financer ce maillage. Le texte doit repasser au Sénat avant une adoption définitive.


La crise du disque préoccupe le Midem
Malgré des perspectives encourageantes à moyen et à long terme, la crise du marché du disque est au centre des préoccupations du 39 e Midem ( Marché international du disque et de l’édition musicale), qui s’est ouvert hier à Cannes.
Entre 2002 et 2004, les ventes ont chuté de 30 %, ce qui représente 300 millions d’euros de perte de chiffre d’affaires, selon l’Union des producteurs phonographiques indépendants ( Upfi). En 2005, la baisse devrait atteindre 8 %.
Pour l’industrie, nul doute que le piratage sur Internet est responsable. E n 2004, le nombre de plates- formes de téléchargement légales a quadruplé. Il en existe désormais 230 dans le monde, dont une quinzaine en France. Mais le marché de la musique digitale reste marginal. Il faudra cinq ans pour qu’il représente un quart des ventes, contre 1 à 2 % actuellement. Les jeux vidéo et la téléphonie mobile offrent aussi des débouchés. Par exemple, les portables de troisième génération permettent de télécharger des vidéo- clips. Mais les recettes ne décolleront pas avant 2007.
En attendant, l’Upfi a demandé un plan d’urgence au gouvernement. En visite au Midem hier, le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, a promis un fonds d’avance. Mais les producteurs n’ont pas obtenu d’allégements fiscaux.
Le ministre a aussi souhaité que les radios et télévisions ne privilégient pas toujours les mêmes artistes.
Angeline Benoit


Copyright 20 Minutes France 24/01/2005
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 03/02/2005 à 13:04


<< Le Parlement adopte le texte sur les handicapés

PARIS (Reuters) - Le Parlement français a adopté définitivement jeudi le projet de loi sur l\'égalité des droits et des chances des personnes handicapées présenté par Marie-Anne Montchamp, secrétaire d\'Etat aux Personnes handicapées.

L\'Assemblée nationale a entériné le texte mis au point par une commission mixte paritaire (CMP) Assemblée-Sénat que la haute assemblée avait voté jeudi dernier. Le projet de loi est donc définitivement adopté par le Parlement.

Les groupes UMP et UDF ont voté pour. Les groupes socialiste, communiste et républicain ainsi que les élus Verts ont voté contre.

\"Ce projet de loi porte une grande ambition: fonder une nouvelle politique du handicap sur le droit commun des citoyens de notre République\", a dit Anne-Marie Montchamp. \"Elle porte aussi un grand espoir: celui des personnes handicapées de voir la représentation nationale unie autour de leur cause\".

\"Beaucoup d\'illusions pour rien\", a estimé dans un communiqué le groupe socialiste du Palais-Bourbon. \"Il n\'est pas à la hauteur des attentes exprimées. Il ne permet ni de mettre fin aux situations discriminatoires, ni de renforcer véritablement les droits des personnes handicapées.\"

\"Nous votons ce texte sans enthousiasme mais avec résolution en demandant des moyens. Nous avons beaucoup d\'interrogations sur l\'absence de financements de ce qui est annoncé\", a dit François Sauvadet, porte-parole du groupe UDF.

A la demande du président Jacques Chirac, la secrétaire d\'Etat avait présenté, lors de la seconde lecture par l\'Assemblée, une série d\'amendements afin de rétablir plusieurs dispositions du texte que le Sénat avait supprimées.

Le texte, qui modifie la loi du 30 juin 1975, institue une prestation de compensation du handicap, propose de rendre obligatoire dans un délai de dix ans la réalisation d\'aménagements nécessaires pour améliorer l\'accessibilité des handicapés, notamment dans les bâtiments et les transports publics.

Il prévoit la création de maisons départementales des personnes handicapées qui seront des guichets uniques d\'information, une obligation scolaire pour les enfants handicapés et triple les sanctions pour les entreprises ne respectant pas le quota de salariés handicapés.

Parmi les nombreux amendements retenus, l\'un prévoit la création d\'une garantie de ressources de 140 euros par mois, en plus de l\'allocation aux adultes handicapés (AAH), pour les adultes handicapés dans l\'incapacité de travailler. Leurs ressources devraient ainsi atteindre 80% du smic net, soit 728 euros mensuels.

Un amendement prévoit la création d\'un crédit d\'impôt pour les dépenses d\'accessibilité réalisées pour la résidence principale, un autre la création d\'un numéro vert gratuit pour les appels d\'urgence des handicapés.

Enfin, un amendement sénatorial, soutenu par le gouvernement, a été entériné qui impose la présence sur les bouteilles de boissons alcoolisées d\'un message mettant en garde les femmes enceintes contre les dangers de l\'alcool.>>

fr.news.yahoo.com/050203/85/494i4.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
seventies seventies
14 597 contributions
Membre depuis le 01/11/2003
Envoyé le 03/02/2005 à 13:39


Pourquoi toujours des lois, des amendes, des mises en avant de chaque parti politique pour quelque chose qui devrait aller de soi [°)]
Il faut bien que je supporte deux ou trois chenilles si je veux connaître les papillons (A. de Saint-Exupery)
cet1PEC cet1PEC
2 778 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 03/02/2005 à 16:33


mais dans ce contrat , il est strictement interdit à quiconque de mentionner que le concepteur du viaduc (de Millau) n\'est pas français

c\'est pas une histoire belge ? [:D]
il n\'est pas interdit de le faire savoir ? [:D]
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
seventies seventies
14 597 contributions
Membre depuis le 01/11/2003
Envoyé le 03/02/2005 à 18:03


C\'était pas le concepteur [:Z] , c\'était celui qui était responsable de la mise en place du tablier par glissement depuis les rives, permettant ainsi un travail 2 fois plus rapide, sans les dangers du travail au dessus du vide.

Une technique déjà plusieurs fois utilisée en Belgique et dans le monde, mais jamais sur pareille échelle
Il faut bien que je supporte deux ou trois chenilles si je veux connaître les papillons (A. de Saint-Exupery)
cet1PEC cet1PEC
2 778 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 04/02/2005 à 17:53


, c\'était celui qui était responsable de la mise en place du tablier par glissement depuis les rives,

bcp moins de mérite alors...

permettant ainsi un travail 2 fois plus rapide, sans les dangers du travail au dessus du vide.

bcp moins de mérite, ça n\'est jamais que ce que l\'on fait après le 5 ° bock de 1 litre, glisser plus rapidement sur la table... c\'est sans danger... sur la table...
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 16/02/2005 à 15:26


Bonjour,

<< L\'atelier des futurs TGV Est se construit à grande vitesse

L\'atelier des futurs TGV Est se construit à grande vitesse

L\'ÉNORME chantier, commencé en mai 2004, avance « à un rythme infernal », selon les responsables du site. Car dans un an l\'atelier de maintenance des futurs TGV Est situé le long du canal de l\'Ourcq, entre Pantin et Bobigny, devra être livré. Les aménagements souterrains sont quasiment terminés et les premières hautes structures de béton, qui s\'agrandissent chaque jour, laissent deviner le bâtiment de 27 000 m 2 où 600 agents s\'occuperont de l\'entretien et de la réparation de 51 rames dès 2007.


La ville touchera 18 M€ de taxes supplémentaires

« C\'est un projet grandiose », s\'est enthousiasmé hier après-midi le maire (PS) de Pantin, à l\'occasion d\'une visite sur place. « Pour nous, l\'investissement représente 200 millions d\'euros au total, a précisé le PDG de la SNCF, Louis Gallois. C\'est notre avenir, comme celui de la ville, que nous bâtissons ici. » Equipés des indispensables bottes, casques et gilets fluorescents, tous deux ont arpenté le terrain boueux où s\'activent 150 ouvriers (ils seront bientôt 300 pour le second oeuvre) et de nombreuses machines. De l\'intérieur de la fosse longue de 400 mètres, qui permettra de s\'occuper de deux trains en même temps, comme sur la passerelle qui surplombe les 70 hectares, chacun s\'est félicité de la progression rapide des travaux. Dans quelques mois, la bâtisse gris et bleu, dotée d\'une proue rouge brique à la demande des architectes des Bâtiments de France, formera le nouveau décor de ce quartier de Pantin. « Nous avons fait des efforts pour nous intégrer dans le paysage, a insisté Louis Gallois. Ainsi le parking sera peu visible des promeneurs et des pêcheurs du canal de l\'Ourcq, et avec ses couleurs la façade sera moins triste qu\'une banale bâtisse industrielle. »
Côté environnement, « nous recyclerons toute l\'eau utilisée pour laver les wagons, ce qui représente une économie de 50 %, et il n\'y aura aucun rejet de polluants dans l\'air ». Pour Pantin, la mise en service de cet atelier de maintenance, cela veut dire 18 millions d\'euros de taxes supplémentaires dans le budget communal. « C\'est comme si nous doublions d\'un seul coup le nombre d\'entreprises sur la commune », résume Bertrand Kern. Pour accueillir au mieux la société publique et ses salariés, Pantin a signé hier une convention de partenariat avec la SNCF. La ville s\'engage notamment à participer à la construction de logements sociaux pour les cheminots et à aménager les abords du site afin d\'en faciliter l\'accès.

Blandine Seigle
Le Parisien , mercredi 16 février 2005>>


www.leparisien.com/home/maville/seinesaintdenis/article.htm?articleid=245983575
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 16/02/2005 à 17:33


Salut,

<< Commission Européenne - Des transports à visage humain : des nouveaux droits pour les passagers

Source : Commission Européenne (europa.eu.int)
Actualité du 16/02/05 à 13:24


La Commission européenne a adopté un plan visant à renforcer les droits des passagers dans tous les modes de transport public. De plus, elle a adopté deux propositions législatives concernant le transport aérien : la première garantit aux personnes à mobilité réduite le même accès à ce mode de transport que n’importe quel passager ; la seconde vise à garantir le dr oit de tout passager d’être informé au préalable de l’identité de son transporteur aérien. Ce plan d’ensemble complète les dr oits déjà établis pour les passagers aériens qui entrent en vigueur demain 17 février (voir IP/05/181), et les propositions déjà sur la table du Conseil et du Parlement sur le droit des passagers dans le transport ferroviaire international. « L’Europe renforce les droits des citoyens. C’est une mesure sociale importante que la Commission propose, qui permettra aux personnes âgées et à mobilité réduite de voyager en Europe dans les meilleures conditions possibles », a déclaré Jacques Barrot, Vice-président de la Commission européenne responsable des transports.

Dans son livre Blanc sur la politique européenne des transports à l’horizon 2010, la Commission s’était engagée à placer les usagers au cœur de cette politique. Une meilleure protection des droits des passagers devrait contribuer à améliorer l’image des transports collectifs par rapport à l’usage de la voiture individuelle et à susciter une saine concurrence entre les opérateurs pour développer des services de transport européens compétitifs et performants.

Le projet de règlement sur les droits des personnes à mobilité réduite dans le transport aérien interdit aux opérateurs de refuser la réservation ou l’embarquement d’une personne en raison de son handicap ou de son âge. Il assure également à ces personnes le droit de bénéficier d’une assistance gratuite dans les aéroports et à bord des avions. Les Etats membres seront tenus de prévoir des sanctions et de créer des organismes indépendants pour le traitement des plaintes[1]. Ce sont les gestionnaires d’aéroports qui devront fournir l’assistance, en recevant pour cela un financement de la part des compagnies aériennes.

L’autre projet de règlement adopté aujourd’hui vise à garantir aux passagers le droit d’être informés de l’identité de leur transporteur aérien à leur donner l’assurance que toutes les informations relatives à la sécurité des transporteurs font bien l’objet d’une communication rapide et efficace entre les Etats. Un accident à Sharm el-Sheikh en 2004 a provoqué la mort de 148 personnes, la plupart d’entre eux des touristes européens.

Quelles que soient les causes de cet accident, certains passagers ne savaient pas qu’ils allaient voler avec Flash Airlines et encore moins que ce transporteur avait été momentanément banni des aéroports suisses pour défaut de sécurité. Le règlement proposé complète des mesures de sécurité déjà existantes et rigoureusement appliquées, telles que le système d’inspection harmonisée des opérateurs des pays tiers qui utilisent les aéroports européens, et la certification des appareils par l’Agence européenne de sécurité aérienne. Ceux-ci devront prendre toutes les mesures de protection et éventuellement d’interdiction nécessaires en cas de déficience.

La Commission européenne propose également d’étendre les droits des passagers à tous les modes de transport, notamment le transport maritime et le transport international par autocar, afin de garantir aux citoyens des règles précises et valables sur l’ensemble du territoire de l’Union. Pour le transport ferroviaire, la Commission appelle le Parlement européen et les Etats membres à adopter dès que possible les mesures qu’elle a proposées en mars 2004[2].


Questions and Answers on



the regulation concerning the rights of people with reduced mobility travelling by air;
the regulation on the identity of the operating carrier


1. Are disabled people really discriminated in terms of access to flights?


The Commission has no exact and comparative data that could demonstrate the extent to which disabled people or people with reduced mobility are subject to discrimination. Many companies and airports already makegood efforts to make sure such discrimination does not occur.


However, evidence provided by the associations of persons with reduced mobility and national court cases clearly show that some disabled people can suffer from unfair treatment in terms of access to air transport. This is unacceptable. Today’s regulation foresees a high level of protection for all people in need of assistance when travelling.


The fact that a number of operators already have in place a system to accommodate people with reduced mobility also means that today’s proposal will not put a huge extra cost on the air transport sector.


Today’s regulation also foresees the creation of independent bodies to deal with complaints. This will give people with reduced mobility a chance to settle disputes out of court, in a speedy and non-costly manner. It will improve the protection of their rights vis-à-vis recalcitrant companies.


2. The case of the Flash Airlines on its way to Paris as explained in your press release was known to the Swiss authorities. So does the new regulation apply to Switzerland ?


Switzerland has a bilateral aviation agreement with the EU. Through this agreement, Switzerland applies all EU legislation regarding air transport. The regulation adopted today will also apply to Switzerland once the Swiss authorities have included it in the bilateral aviation agreement with the EU.


3. How does the regulation on the identity of the carrier improve the information flow between Member States? How come such information flow does not exist already?


The information flow exists already. Since 30 April 2004, Member States have already the obligation to exchange information on the safety record of third country operators that use EU airports. This obligation is contained in the directive 2004/36. The information on safety records is centralised at EU level. The Commission will make an annual report which will be available to the public.


The Commission can also propose to a committee of Member States that thet extend a prohibition for a company to land or take off that applies in one or more Member States to the whole of the EU territory. In addition, the recent creation of the European Air Safety Agency has marked a cornerstone in the uniform application of safety requirements to all aeronautical products.


Today’s regulation adds two elements to the above, namely the right of each passenger to know the identity of his/her operating carrier and the obligation for Member States to publish a list of all air carriers that are banned from its airspace or which are subject to traffic rights restrictions for safety reasons. Based on information from the Member States, the Commission will also publish a consolidated list of these operators. Today’s regulation increases safety through a transparency mechanism that involves the passenger.


4. What will happen in international bus and maritime transport ?


Experience shows that a multiplication of national rules is not the most effective way to protect the rights of international passengers. This is why the Commission is announcing today new measures to increase passenger rights in international bus and maritime transport. The Commission will study whether legislation or other measures would be the most effective way to better protect passengers on these form of transport, notably against cancellations, overbooking and delays. The Commission notes that some maritime companies already provide solutions on a voluntary basis. The Commission will also examine how to better protect the rights of passengers with reduced mobility in maritime and international bus transport.



5. Où en est la Commission avec les droits des passagers ferroviaires internationaux ?


En ce qui concerne les droits des voyageurs ferroviaires internationaux, la Commission a fait une proposition de règlement le 3 mars 2004, dont le texte peut être consulté à l’adresse suivante :

http://europa.eu.int/comm/transport/rail/package2003/doc/com143-fr.pdf


C’est maintenant au Conseil et au Parlement européen d’adopter cette proposition, qui prévoit, entre autres, des droits pour les passagers à mobilité réduite, une assistance pour tous les voyageurs en cas de retard ou d’annulation, ainsi que des indemnisations en cas de perte ou détérioration des bagages, en cas de correspondances manquées et annulations, et en cas de retards:


INDEMNISATION MINIMALE EN CAS DE RETARD


Type de service Durée du service Indemnisation de 50% en cas de : Indemnisation de 100% en cas de :
Voyages internationaux sur un service régulier (partiellement) à grande vitesse jusqu\'à 2 heures retard de
30 à 60 minutes retard supérieur à
60 minutes
plus de 2 heures retard de
60 à 120 minutes retard supérieur à
120 minutes
Voyages internationaux sur un service régulier classique jusqu\'à 4 heures retard de
60 à 120 minutes retard supérieur à
120 minutes
plus de 4 heures retard de
120 à 240 minutes retard supérieur à
240 minutes


Chaque Etat membre devra désigner un organisme chargé de contrôler l’application de ce règlement. Il y aura la possibilité pour les voyageurs de porter plainte contre cet organisme pour infraction présumée du règlement.



[1] Voir liste des organismes sur : europa.eu.int/comm/transport/air/rights/doc/2005_01_31_national_enforcement_bodies_en.pdf


[2] Proposition de Règlement du Parlement européen et du Conseil sur les droits et obligations des voyageurs ferroviaires internationaux, COM 2004/143 du 03.03.04. IP/04/291


Source : Commission Européenne (europa.eu.int)>>

www.edubourse.com/finance/actualites.php?idActus=19204
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 21/02/2005 à 14:56


Bonjour,

<< IdF : Quand l’Etat freine les transports en commun

Faute de financement, plusieurs chantiers importants pourraient être retardés.(21/02/2005)


Vendredi, à l’occasion du conseil d’administration du Syndicat des transports d’Ile-de-France, les élus de gauche ont demandé à l’Etat “de respecter ses engagements”. Cette requête fait suite au contrat de plan Etat-Région 2000-2006, signé entre les deux parties, dans lequel un certain nombre d’engagements ont été pris, notamment en matière de transports. Aménagements et mise en service de tramways, tangentielles, maillages du réseau, prolongements de lignes de métro, aménagements de gares RER ou création de liaisons interégionales, une quarantaine de chantiers étaient prévus sur six ans. Et si la gauche a obtenu le vote et donc le lancement des travaux en gare de Massy, neuf opérations inscrites au contrat de plan et prévues pour 2005 sont pour l’instant en suspens, faute de financement…

Neuf opérations bloquées
“L’Etat doit respecter sa parole concernant les opérations du contrat de plan et négocier comme il se doit la décentralisation, avec le passage du Stif de l’Etat à la Région et au département”, explique Serge Méry, vice-président de la Région chargé des transports et de la circulation. “Pour respecter ses engagements, l’Etat devrait mettre environ 224 millions d’euros. Or, dans la loi de finance, il n’y a que 48 millions d’euros. Et encore… car nous avons appris qu’il en gèlerait une partie. On risque d’avoir une année un peu difficile”, ajoute Serge Méry.

L’argent aux autoroutes
Pour pouvoir engager plusieurs opérations, la Région envisage de trouver des solutions avec les départements en leur demandant de financer plus que prévu. “Nous avons besoin de ces opérations. On ne peut pas tout stopper du fait de l’Etat. Certes, les budgets de l’Etat ont été restreints mais il faut aussi savoir où vont ses priorités. Il semblerait que le ministre des transports, Gilles de Robien, préfère investir dans les autoroutes plutôt que dans les transports en commun”, précise Serge Méry espérant que ces problèmes seront réglés avant la décentralisation de juillet.


Aurélie Sarrot


Projets
Parmi les chantiers en attente, le prolongement de la ligne 4 du métro à Montrouge-Bagneux, celui de la ligne 12 au pont de Stains, le tramway Villejuif-Juvisy et le chantier de la gare de Versailles.>>

www.metrofrance.com/site/home.php?sec=contenu&Idarbo=21&Idarbo1=9&content=1&id=46470&resec=liste_complete&vi=
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 21/02/2005 à 16:35


Bonjour,

<< Mobilisation du 10 mars: multiplication des appels à la grève et aux manifs

PARIS (AFP) - Les appels à la grève et aux manifestations pour le 10 mars se multiplient depuis jeudi, fonctionnaires, cheminots, métallos et enseignants ayant été tour à tour appelés à se joindre à la mobilisation annoncée mercredi par les confédérations CGT, FO et CFTC.
Les trois centrales syndicales ont lancé un appel commun aux salariés du public et du privé, pour des arrêts de travail et des manifestations interprofessionnels le jeudi 10 mars, sur des revendications concernant les salaires, l\'emploi et le temps de travail.
Photo
agrandir la photo

Les trois organisations, rejointes par l\'UNSA et Solidaires, entendent \"dénoncer le mépris affiché par le gouvernement vis-à-vis des centaines de milliers de manifestants\" pour la défense des 35 heures lors des manifestations du 5 février, et après le succès des trois journées de mobilisation dans le secteur public fin janvier.
La CFDT doit faire part de sa participation ou non à cette journée le 22 février.

Les syndicats de cheminots CGT, FO et Sud Rail \"déposeront un préavis de grève de 24 heures\" le 10 mars pour participer \"par des arrêts de travail\" à cette journée interprofessionnelle d\'actions, a annoncé dimanche la CGT-Cheminots.

\"Nous allons déposer un préavis de grève du mercredi 9 mars 20h00 au vendredi 11 mars 08h00 pour couvrir les arrêts de travail qui seront décidés et permettre aux cheminots (en fonction de leurs prises de service, NDLR) de participer aux manifestations organisées\" dans toute la France, a déclaré à l\'AFP Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT-Cheminots.

\"Il est légitime pour les salariés de revendiquer des négociations pour gagner des augmentations, maintenir le processus de réduction du temps de travail et garantir le droit du travail\", a déclaré vendredi Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT.

La Fgaac (Fédération générale autonome des agents de conduite) a d\'ores et déjà décliné l\'appel à des arrêts de travail, mais la CGT-Cheminots a de nouveau appelé ce syndicat à participer au mouvement.

Jeudi, la CGT de la Métallurgie a indiqué s\'être fixée comme objectif de faire descendre dans la rue 140.000 métallos le 10 mars, pour des revendications essentiellement salariales: la fédération CGT demande 8% de hausse des salaires ainsi que la reconnaissance de la pénibilité des métiers.

Vendredi, l\'intersyndicale de l\'Education, dont le Sgen-CFDT, a embrayé à son tour en lançant un appel à des arrêts de travail, alors que la loi Fillon est débattue à l\'Assemblée.

Les cinq syndicats de l\'enseignement ont appelé \"à poursuivre l\'action, prolonger et amplifier la mobilisation contre les suppressions de postes qui compromettent l\'avenir, pour l\'emploi et les salaires, pour un service public d\'Education qui assure véritablement la réussite de tous, ce qui implique l\'ouverture de véritables négociations pour une autre loi\" sur l\'école.

Enfin, toujours vendredi, les fédérations CGT, FO, FSU, UNSA et CFTC de la Fonction publique ont appelé les fonctionnaires à \"participer activement\" à la grève et aux manifestations du 10 mars.

\"Le gouvernement et le ministre de la Fonction publique Renaud Dutreil n\'ont pas entendu les revendications salariales exprimées par les personnels. De plus, une nouvelle réduction d\'emplois est programmée\" pour 2006, \"menaçant davantage la qualité du service public\", ont dénoncé les fédérations de fonctionnaires.

La fédération CGT de la Défense ou encore FO Energie ont également appelé les salariés de leurs secteurs à se joindre à la mobilisation.

D\'autres appels à la grève devraient être lancés tout au long de la semaine prochaine, les syndicats de La Poste ou encore du ministère des Finances devant arrêter leur position.>>


fr.news.yahoo.com/050219/202/4a4mu.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 22/02/2005 à 16:58


Bonjour,


<< Protocole d\'accord GART-UTP : signature d\'un accord historique pour la promotion du Transport Public et le développement d\'une mobilité durable


Le GART et l\'UTP se félicitent de la signature de cet accord historique pour la promotion du Transport Public et le développement d\'une mobilité durable

Le 9 février 2005, Michel Destot, Président du Groupement des Autorités Responsables de Transports et Michel Cornil, Président de l\'Union des Transports Publics, ont procédé à la signature officielle d\'un protocole d\'accord visant à la promotion du transport public et au développement d\'une mobilité durable.

La signature de ce protocole d\'accord est l\'aboutissement d\'une réflexion engagée en 2004 à l\'issue du Salon Européen de la Mobilité, première action commune au GART et à l\'UTP. Elle scelle les grands principes d\'une stratégie globale de promotion du Transport Public, via l\'organisation de grandes manifestations ou d\'actions, à destination de tr ois cibles et objectifs prioritaires :

- Les professionnels des transports publics. Objectifs : renforcer les échanges entre les professionnels du transport, améliorer et promouvoir l\'offre de transport public ;
- Les relais d\'opinion. Objectifs : émergence d\'un débat et d\'un discours national en faveur de la mobilité durable ;
- Le grand public. Objectifs : sensibiliser le citoyen aux enjeux de la mobilité durable, favoriser les changements de comportements liés aux déplacements, promouvoir l\'offre de transport public auprès du public.

Afin de mener à bien cette stratégie, le protocole d\'accord a donné naissance à un GIE GART-UTP présidé par Serge Morin, Vice-Président du GART, Vice-Président en charge des déplacements à la Communauté d\'Agglomération du Pays de Lorient(présidence tournante de 2 ans) disposant de moyens financiers et humains propres et en charge des missions suivantes :

- organiser un grand sal on professionnel européen à Paris tous les deux ans ;
- organiser en région des « Rencontres Nationales du Transport Public » comprenant le congrès du GART, le forum professionnel de l\'UTP et une exposition ;
- organiser des journées et actions d\'information et de sensibilisation du grand public dans le cadre de la Semaine Européenne de la Mobilité (actions de promotion de terrain coordonnées à l\'échelle nationale) et toutes actions de promotion qu\'il décidera (réalisation de supports de communication écrits, d\'un site Internet, etc...)
- favoriser et soutenir l\'organisation d\'un événement de type « Forum de la Mobilité durable » ;
- contribuer à la réalisation d\'une exposition d\'envergure nationale en collaboration avec un musée spécialisé dans la vulgarisation de problématiques scientifiques ou techniques ou à toute initiative du même ordre visant à sensibiliser le grand public aux enjeux de la mobilité durable.

La signature du protocole d\'accord GART - UTP témoigne de la maturité des relations entre les deux organisations dans leur démarche commune d\'amélioration de l\'efficacité des transports publics et de sensibilisation aux enjeux de la mobilité durable.

Dès 2005, ce partenariat débouchera sur l\'organisation de :

La Semaine Européenne de la Mobilité
(Nouveau concept à l\'étude)
Du 16 au 22 septembre

Les XXes Rencontres du Transport Public
12, 13 et 14 octobre 2005
Parc des Expositions de Toulouse

Ces XXes Rencontres comprendront :

- Le Congrès du GART,
- Le Forum professionnel de l\'UTP
- Le Salon du Transport Public « Transport Expo »

Le Congrès du GART - Thématique : \" Les déplacements, Coeur de vie, coeur de territoire\"
Nouveaux temps, nouvelles mobilités, ainsi pourrait se résumer le programme du XXe Congrès du GART. Les mutations de notre société ont entraîné une évolution sans précédent de nos rythmes de vie. Ces bouleversements ont un impact considérable sur les politiques de transport et de mobilité des personnes et des biens. Pour s\'adapter à cette évolution et développer harmonieusement les territoires, les élus doivent mettre en oeuvre des politiques de transport adaptées, prenant en compte la question des différents temps et âges de la vie.

Nous aborderons, au cours de ces journées, le développement du transport public et de la mobilité dans une optique toujours pragmatique et opératoire, mais sous le prisme de l\'humain, des mutations de notre société et de leurs incidences sur la configuration des territoires.

Le Forum de l\'Union des Transports Publics
Le Forum est un temps de rencontres des entreprises de transport public (urbain, interurbain et ferroviaire) sur un ou plusieurs thèmes professionnels.

Transport Expo :
Cette exposition, vitrine du transport public de voyageur accueillera sur 15 000 m2 , plus de 130 et 3 000 visiteurs.
News Press 21/02/2005 19:23:00>>


www.newspress.fr/pro/aff_comm.asp?ver=2&communique=FR156596&logo=&notInPopup=1&css=http://www.newspress.fr/pro/partenaires/style_5.css
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 23/02/2005 à 21:43


<< mercredi 23 février 2005, 20h49
Neige: la région parisienne la plus affectée, nouvelle alerte jeudi



PARIS (AFP) - La Région Ile-de-France, peu préparée aux intempéries, a été particulièrement affectée par la neige mercredi avec des bouchons sur les routes et des retards dans les aéroports, difficultés qui pourraient se répéter ailleurs en France jeudi.
Météo France a diffusé une alerte de vigilance orange sur de nouvelles chutes de neige importantes attendues dès jeudi matin et jusqu\'à vendredi sur une grande partie du territoire. Cette perturbation commencera dans le nord. Le centre national d\'information routière a de nouveau appelé à la prudence.



Mercredi, le chef de l\'opposition municipale parisienne, Claude Goasguen (UMP), a reproché au maire de la capitale Bertrand Delanoë de \"s\'être laissé surprendre\" par la neige et d\'avoir laissé les Parisiens \"se débattre dans des difficultés considérables de circulation\"
De son côté, l\'Hôtel de Ville a regretté de n\'avoir pas reçu d\'alerte météo, ce qui aurait permis de prévoir les chutes de neige de la nuit et du matin. Mais, selon M. Delanoë, la mairie a \"anticipé l\'épisode neigeux\", en faisant procéder à un salage préventif des rues et voies rapides.


Sur les routes franciliennes, le Centre national d\'informations routières (CNIR) a relevé jusqu\'à 160 km de bouchons mercredi en fin de matinée.
Après l\'alerte de Météo France, la préfecture de police de Paris a renouvelé ses consignes de vigilance et recommande aux usagers de privilégier les transports en commun et de se tenir informés des conditions de circulation.

Bus en retard, SDF transis, touristes ravis : Paris a vécu sa matinée de mercredi au ralenti, sous quelques centimètres de neige contre lesquels employés de la voirie et particuliers ont tenté de lutter à coups de pelles, de raclettes, de balais et de sel.

A Roissy et à Orly, des retards d\'une à deux heures ont été relevés toute la journée. A Orly, le trafic a même été \"quasi-nul\" dans la matinée. Des retards ont persisté jusqu\'au soir même si un retour à la normal a été annoncé par Aéroports de Paris (ADP) qui a mis un numéro de téléphone gratuit à la disposition des voyageurs à partir de jeudi 08H00 (0 805 77 02 03).





En Bretagne, la circulation a également été difficile, notamment sur la quatre voies Rennes-Brest (RN 12) au niveau de Saint-Brieuc dans les deux sens.

En Basse-Normandie, les automobilistes ont été soumis au même régime sur la voie rapide Caen-Cherbourg (RN 13). En Seine-Maritime où de grosses difficultés sont redoutées jeudi, la circulation était très difficile dans le secteur du Havre et sur le littoral entre Fécamp et Le Havre.





En revanche, le grande est n\'a pas rencontré de désagrément majeur. Les avions ont décollé et atterri sans problème de Lyon-Saint-Exupéry, et les automobilistes n\'ont rencontré que des difficultés passagères sur le réseau autoroutier, notamment en Bourgogne.

Dans le Massif Central, l\'autoroute A 75 Clermont-Ferrand/Montpellier, a été rouverte.

Sur les plateaux de l\'Ardèche et de la Haute-Loire, plusieurs routes ont été fermées à la circulation à cause des congères. En Haute-Loire, les agents de la DDE ont procédé au dynamitage de plaques de neige, dangereuses pour les automobilistes circulant sur les routes en contrebas.

La circulation était également toujours \"délicate\" sur certaines routes nationales de la Creuse et de la Haute-Vienne en raison de chutes de neige.>>

fr.news.yahoo.com/050223/202/4abok.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 27/02/2005 à 15:48


Salut,

<< Bombardier roulera au Tibet

Bombardier Sifang Power, une coentreprise dans laquelle le géant des transports est partenaire, obtient un contrat de 348 millions de dollars des Chemins de fer de Chine.>>

www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/nouvelles/200502/25/004-Bombardier-transport.shtml
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 28/02/2005 à 14:43


salut,

<< Avis de grand froid sur tout le pays

Depuis hier soir, la majeure partie du pays fait face à une vague de froid qui devrait durer toute la semaine.

La nuit dernière, des températures de - 8 ° C et - 11 ° C étaient prévues à Clermont- Ferrand et Strasbourg. La Corse et le Sud- Est seront touchés aujourd’hui par la neige et le verglas. Météo France a déclenché un bulletin d’alerte orange pour cinq de leurs départements. Ce froid sera accompagné de vents violents sur la Côte d’Azur. Les chutes de neige devraient gagner dans la journée l’Aquitaine, Midi- Pyrénées, le Centre et la Normandie.

&#9632; Hébergement
Hier soir, le niveau 3 du plan d’hébergement d’urgence en cas de « froid extrême » a été déclenché dans vingt départements, dont l’Oise, le Nord, le Pas- de- Calais, la Somme, la Marne, la Meurthe- et­ Moselle et la Moselle. Ce niveau entraîne un renforcement des équipes de secours et la mobilisation de places supplémentaires d’hébergement.
Cette vague de froid a déjà fait une victime. Un homme âgé d’une soixantaine d’années, sans domicile fixe, a été retrouvé mort samedi dans un entrepôt désaffecté à Marseille. Hier soir, la ministre déléguée à l’Intégration et à la Lutte contre l’exclusion a visité un centre d’hébergement pour SDF à Paris.

&#9632; Prévisions

Ces basses températures vont se mainteni r pendant la semaine. La nuit de mardi à mercredi et la matinée de mercredi seront particulièrement difficiles, avec - 12 ° C prévus en Auvergne, - 10 ° C dans le Nord- Est et - 5 ° C dans les Pyrénées. Mercredi, les températures remonteront un peu avec autour de - 5 ° C attendus sur l’Est pendant la journée. La neige se concentrera sur le Nord- Ouest et la pluie apparaîtra sur la majeure partie du pays. A. S. >>

Copyright 20 Minutes France 28/02/200
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 28/02/2005 à 14:46


<< HUMANITAIRE
Décès du créateur d’Amnesty


Le fondateur d’Amnesty International, Peter Benenson, est mort à 83 ans, a annoncé samedi l’organisation de défense des droits de l’homme basée à Londres.
Benenson avait créé Amnesty en 1961 après avoir lu un article rapportant l’emprisonnement de deux étudiants qui avaient porté un toast à la liberté dans un café de Lisbonne.>>

Copyright 20 Minutes France 28/02/2005
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 28/02/2005 à 14:54


<< DÉCÈS Josette Rey- Debove

La linguiste est décédée mardi à la suite d’un malaise au Sénégal à l’âge de 75 ans, a- t- on appris jeudi.
Josette Rey- Debove avait fondé les dictionnaires Le Robert avec son mari Alain Rey.>>

Copyright 20 Minutes France 28/02/2005
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 07/03/2005 à 09:05


<< Une semaine sociale agitée: Journée des femmes, lycéens et manifs du 10 mars


PARIS (AFP) - De la célébration des Femmes mardi 8 mars, à la grogne des lycéens et des chercheurs, la semaine sociale sera agitée avec en point d\'orgue la journée nationale de manifestations et de grèves, jeudi 10 mars, pour l\'emploi, les salaires et les 35H.
Quatre grandes confédérations syndicales (CGT, CFDT, FO et CFTC) et les organisations syndicales Unsa et Solidaires, ont appelé ce jour-là à une grande journée interprofessionnelle public-privé 2005 avec \"grèves, débrayages et manifestations\".
Mais dès mardi les lycéens auront commencé à \"chauffer\" le pavé, en manifestant à l\'appel de l\'Union nationale lycéenne (UNL) et de la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL), pour ce qu\'ils veulent être une \"grande journée nationale de manifestations\" contre la loi Fillon sur l\'école.

Malgré les vacances, les lycéens n\'ont pas lâché prise et l\'ajournement de la réforme du bac par le gouvernement n\'a pas éteint leur mobilisation.

Mercredi, ce sont les chercheurs qui seront dans la rue, un mois après leur mobilisation du 4 février contre le projet de loi d\'orientation et de programmation pour la Recherche et l’Innovation, que doit présenter le gouvernement fin mai.

[s]Enfin, jeudi tout le monde se retrouvera à nouveau à battre le pavé pour l\'emploi, les salaires et les 35H. Des préavis de grève ont été déposés à la SNCF, à la RATP et à EDF-GDF, mais surtout pour permettre aux salariés de ces entreprises de participer aux manifestations de rue, ont souligné les syndicats.

Les cinq fédérations de cheminots CGT, Sud Rail, CFDT, FO et CFTC n\'en ont pas moins déposé un préavis de grève nationale de 24H, courant du mercredi 9 mars 21h00 jusqu\'à vendredi 11 mars 08h00[/s].

A EDF et Gaz de France, les fédérations CGT et FO ont également déposé des préavis de grève de 24H. Ces mouvements dans le secteur de l\'énergie ne devraient toutefois avoir aucun impact sur les particuliers et les entreprises.

Ces appels viennent compléter ceux déjà lancés dans l\'Education, dans la Fonction publique, à La Poste et à France Télécom, dans les transports ou encore dans la métallurgie.

La célébration en France de la Journée internationale des Femmes du 8 mars a commencé avant l\'heure, dimanche, avec une manifestation à Paris à l\'appel de \"Ni putes ni soumises\" et du Planning familial, surtout axée sur \"la laïcité, la mixité et l\'égalité des sexes\".

Mardi soir, ce sera au tour du Collectif national pour les Droits des Femmes (Cndf) de manifester à Paris et les femmes seront aussi mises à l\'honneur à l\'Assemblée nationale.

Comme en 2004, le mouvement féministe est divisé sur le choix des priorités: défendre la laïcité avant tout pour Ni Putes Ni Soumises, élargir les revendications aux questions politiques, économiques et sociales pour le Cndf. En 2004, les deux organisations avaient défilé le même jour, sur le même parcours, mais dans deux cortèges différents. Cette année, elles ont chacune choisi leurs dates.

Enfin, lundi, syndicats et patronat entament des négociations afin de créer un nouveau dispositif d\'accompagnement pour les salariés victimes de licenciements économiques : la convention de reclassement personnalisé (CRP).

La CRP concernera les salariés d\'entreprises de moins de 1.000 salariés, qui percevront une allocation et bénéficieront d\'actions privilégiées d\'évaluation des compétences et de formation.>>


fr.news.yahoo.com/050307/202/4b21v.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 13/03/2005 à 19:38


<< Paris: réduire la circulation dans le centre, \"hypothèse\" qui se précise



PARIS (AFP) - La mairie de Paris veut limiter nettement la circulation dans le centre avec un projet, en phase d\'analyse et de concertation, qui envisage d\'ici 2012 une \"hypothèse\" de fermeture du coeur de la capitale à une bonne partie du transit automobile.
Le projet sera finalisé dans le cadre du Plan de déplacements de Paris, dont l\'adoption devrait intervenir d\'ici fin 2006.
\"Cinquante pour cent des voitures circulant dans le centre ne font qu\'y transiter pour aller ailleurs\", a rappelé dimanche à l\'AFP Denis Baupin, adjoint (Vert) aux transports du maire de Paris.

M. Baupin réagissait à une information publiée par le Journal du Dimanche, selon lequel les quatre premiers arrondissements de Paris pourraient être interdits aux voitures de non-résidents d\'ici 2012, avec la voie Georges-Pompidou réservée aux piétons et à la circulation douce.

Il a indiqué qu\'il y avait effectivement un plan sur sept ans en trois phases, dont la première allait être soumise rapidement à concertation, mais dont les autres n\'étaient encore que des \"hypothèses\".

M. Baupin a confirmé le contenu de la première phase, d\'ici 2007 : vitesse de circulation réduite à 30 km/h, une vraie piste cyclable sur les quais hauts de la Seine, la fermeture des guichets du Louvre, la réduction de la largeur de plusieurs rues (Réaumur, Quatre-septembre, Richelieu), la mise à double sens des grands boulevards, qui ferment la zone au nord. Cette première phase est déjà avancée et devrait être soumise rapidement à concertation.

La mairie reste très prudente sur la suite du projet, parlant de simples \"hypothèses\", pourtant déjà soumises pour avis aux élus de gauche des quatre arrondissements concernés. \"L\'ensemble des trois phases définit une volonté, montre une perspective au-delà de la première étape\", dit M. Baupin, qui souligne qu\'\"avant de passer de la volonté à la réalité\", il y aura encore \"des études pour en vérifier la faisabilité\".

Le projet dans ses phases deux et trois prévoit la fermeture d\'ici 2009 de la quasi-totalité de la voirie des Halles (conformément au projet de restructuration des Halles) et l\'extension à tout le centre de l\'opération \"Paris respire\" (fermeture de certaines voies aux voitures le dimanche).

D\'ici 2012, la voie Georges-Pompidou serait fermée aux voitures et la circulation serait interdite dans le centre avec des exceptions notables: les résidents, le trafic pour activité commerciale, le trafic \"obligatoire\", par exemple vers les hôpitaux.

Le porte-parole de Bertrand Delanoë, maire socialiste de Paris, Laurent Fary, a insisté sur la \"large concertation\" prévue. Il a fait valoir aussi qu\'il s\'agissait de \"rendre plus performante l\'offre de déplacement\", \"non pas dans une logique d\'étouffement de l\'activité économique\", mais au contraire \"dans la perspective d\'une attractivité accrue\".

D\'après M. Baupin, \"le bureau d\'études qui travaille sur la limitation d\'accès au centre de Paris est celui qui a conçu le péage urbain à Londres, et qui estime que le péage n\'est pas une bonne solution pour Paris\". L\'exemple serait plutôt celui de Rome, où une limitation similaire a réduit le trafic de 25%, selon l\'adjoint.

Il a fait valoir aussi que la mairie se fondait pour ses \"prospections\" sur une hypothèse de baisse de la circulation dans Paris, et donc de reports de circulation limités sur les quartiers environnants. \"Cet élément sera essentiel dans notre analyse, si les reports sont excessifs, on reverra le projet\", a-t-il précisé.>>

fr.news.yahoo.com/050313/202/4bau5.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 14/03/2005 à 19:44


<< La France sous la menace d\'une nouvelle sécheresse

PARIS (Reuters) - L\'insuffisance de pluies depuis six mois fait planer la menace d\'une nouvelle sécheresse en France, où des restrictions d\'eau sont envisagées dès ce printemps dans plusieurs départements.

Dans les Deux-Sèvres, le préfet a pris un arrêté en ce sens dès le 4 mars.

Dans 78 communes du sud du département, il est interdit de prélever de l\'eau pour les cultures à l\'exception des fruits et des fleurs, d\'arroser les terrains de sport, les terrains de golf, les jardins d\'agrément et les espaces verts, de remplir les piscines privées et les plans d\'eau privés, de laver les voitures hors des installations professionnelles équipées d\'économiseurs d\'eau.

Dans la Vienne, les prélèvements agricoles dans tous les cours d\'eau du département sont interdits par arrêté préfectoral du 14 mars au 4 avril.

Ces mesures ont été prises car le déficit pluviométrique sur les quatre derniers mois est de 50 à 70% et le débit moyen des principaux cours d\'eau du département est inférieur de 4 à 6 fois aux moyennes historiques connues de cette période.

Après deux années de sécheresse consécutives, la France est à nouveau placée sous haute surveillance, les débits des cours d\'eau étant jugés faibles pour la saison, en particulier dans les Pays de la Loire et sur le pourtour méditerranéen.

Depuis le 1er septembre, les précipitations sont inférieures aux moyennes saisonnières sur la majeure partie du territoire, \"ce qui vient renforcer les risques de sécheresse pour cet été\", constate le ministère de l\'Ecologie dans son bulletin hydrologique de mars, publié lundi.

\"Les services de l\'Etat sont mobilisés et suivent l\'évolution de la situation avec vigilance afin de pouvoir mettre en oeuvre les mesures dès que nécessaire\", précise la note. \"Sans précipitations importantes, l\'application précoce de mesures de limitation des prélèvements est prévisible.\"

INQUIÉTUDE POUR LES SAUMONS ET LES BROCHETS

Les régions dont la pluviométrie est la plus déficitaire sont situées sur le pourtour méditerranéen et sur une moitié ouest du territoire. Seules la Corse et la région du Roussillon sont excédentaires.

Les chutes de neige, début mars, n\'ont pas été suffisantes pour inverser la tendance et il faudrait que les précipitations des prochains mois soient très supérieures aux moyennes saisonnières pour reconstituer les réserves souterraines, note le ministère.

Il constate que la quantité d\'eau disponible pour l\'écoulement des cours d\'eau et la recharge des nappes est partout insuffisante, à l\'exception de la Corse, du Roussillon, de l\'Auvergne, de Rhône-Alpes, de la Bourgogne, de la Franche-Comté et de l\'Alsace.

La reconstitution des stocks dans les principales retenues est contrastée. Seuls les barrages réservoirs du nord-est du pays ont un taux de remplissage \"relativement satisfaisant\". Partout ailleurs, le taux est jugé \"faible, voire très faible\", notamment sur certains barrages pyrénéens.

Les faibles niveaux d\'eau ont également un impact sur la faune. La reproduction des salmonidés en tête de bassin est limitée et celle du brochet est compromise pour le début du printemps.

\"La reproduction salmonicole est globalement déficitaire. L\'accès aux frayères a été rendu difficile du fait des faibles débits\", souligne le ministère qui juge \"préoccupante\" la reproduction du brochet dans le nord du pays.

Seule note d\'optimisme, au 1er mars la réserve en eau des sols étaient \"légèrement supérieure\" à la normale et à \"son maximum\", sauf autour de la Méditerranée.

En 2003, la France a connu l\'été le plus chaud des cinquante dernières années. La sécheresse conjuguée à la canicule avait été \"marquée mais pas exceptionnelle\" car l\'hiver 2002-2003 avait été bien arrosé, rappelle Météo France.

La dernière grande sécheresse remonte à 1976 et faisait suite à un hiver 1975-76 particulièrement sec.>>

fr.news.yahoo.com/050314/290/4bbzx.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 25/03/2005 à 17:24


Salut,

<< Le ministre des Transports Gilles de Robien et le ministre délégué à la Recherche François d\'Aubert ont inauguré à Toulouse le centre d\'évaluation et de maintien des performances du premier système européen de navigation par satellite.

www.telesatellite.com/actu/tp.asp/tp/12990
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
quinte quinte
7 205 contributions
Membre depuis le 28/01/2005
Envoyé le 25/03/2005 à 17:43


Dans la mesure où ils ne viennent pas le jeudi ...
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 28/03/2005 à 20:04


<< lundi 28 mars 2005, 19h36
Alerte au tsunami en Thaïlande après le séisme près de Sumatra


BANGKOK (Reuters) - La Thaïlande a émis une alerte au tsunami sur ses côtes de la mer d\'Andaman à la suite d\'un puissant séisme survenu au large de l\'île indonésienne de Sumatra.



\"Beaucoup de personnes le long des côtes occidentales (...) doivent être extrêmement prudentes\", a déclaré Samith Dhammasaroj, l\'un des responsables thaïlandais chargés de mettre sur pied un système d\'alerte aux tsunamis dans l\'océan Indien après le raz-de-marée du 26 décembre.

UN SÉISME SIGNALÉ AU LARGE DE SUMATRA


\"S\'il vous plaît, retirez-vous dès maintenant vers des endroits sûrs. Il y a une forte probabilité pour qu\'un nouveau tsunami ait lieu\", a-t-il ajouté sur les ondes de la radio thaïlandaise.

Plus de 5.300 personnes ont été tuées en Thaïlande par le tsunami du 26 décembre.


La secousse de lundi a été mesurée à 8,5 sur l\'échelle de Richter par le centre d\'alerte aux tsunamis du Pacifique. Elle a été fortement ressentie jusqu\'à Bangkok.>>


fr.news.yahoo.com/050328/290/4c45c.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 29/03/2005 à 14:09


<< Proposition de loi de Le Guen (PS) pour lutter contre l\'obésité

ARIS (AFP) - Le député PS de Paris, Jean-Marie Le Guen, a présenté mardi à la presse une proposition de loi destinée à lutter contre l\'obésité, \"une épidémie\" qui sera \"le problème numéro un de santé publique du XXIème siècle\".
Très en pointe sur ce sujet, M. Le Guen multiplie les initiatives depuis le début de la législature pour tenter d\'intégrer dans les textes de loi diverses dispositions visant à prévenir l\'obésité chez les jeunes notamment.
Auteur d\'un livre \"Obésité, le nouveau mal français\", il a été ainsi l\'un des promoteurs de l\'interdiction des distributeurs dans les établissements scolaires.

Sa proposition de loi, signée par plus de 80 députés socialistes, comprend 10 articles. Elle prévoit notamment la création d\'un Haut comité de lutte contre l\'obésité.

Placée sous la responsabilité du ministre de la Santé, cette structure rassemblerait \"les différents acteurs administratifs, représentants des ministères de la Santé, de l\'Agriculture, de l\'Industrie, de l\'Economie, de la Recherche, du Travail et de l\'Education nationale, des experts en santé publique, des professionnels et des membres d\'association\".

Ce Haut comité serait chargé de publier régulièrement des recommandations sur les risques alimentaires et d\'établir une charte \"alimentation, plaisir, santé\" qui assure le respect par les entreprises de distribution d\'un \"code de bonne conduite\" en matière de promotion des ventes de produits alimentaires.

M. Le Guen propose aussi la création d\'un \"Observatoire de l\'épidémie d\'obésité\".

Concernant la prévention auprès des jeunes, il recommande une activité physique quotidienne \"d\'au moins 30 minutes pour chaque enfant\" dans les programmes scolaires et périscolaires, ainsi que la mise à disposition d\'une fontaine d\'eau potable et gratuite dans chaque établissement scolaire à compter de janvier prochain.

Il préconise en outre d\'accorder à la lutte contre l\'obésité le statut de grande cause nationale, avec la mise en oeuvre dans un délai d\'un an d\'une campagne de sensibilisation, et de reconnaître cette maladie comme une \"affection de longue durée\" bénéficiant d\'une meilleure prise en charge par l\'assurance maladie.

Le député de Paris suggère par ailleurs des dispositions permettant de lutter contre les discriminations dont peuvent être victimes les personnes souffrant d\'obésité. Parmi les mesures présentées figure l\'obligation faite aux entreprises de transport, publiques et privées, de fournir des places accessibles aux personnes obèses dans les mêmes conditions que pour les autres voyageurs.

(\"Obésité, le nouveau mal français\", 280 pages, 21 euros, Edition Armand Colin)>>


fr.news.yahoo.com/050329/202/4c5ap.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
johannis johannis
19 917 contributions
Membre depuis le 10/10/2001
Envoyé le 29/03/2005 à 18:52


des nouveaux droits pour les passagers


en français : de nouveaux droits pour les VOYAGEURS.

Je sais bien que les \"usagers\" sont devenus des \"clients\", mais il n\'en reste pas moins que \"trains de passagers\" n\'est qu\'un bête anglicisme. En bon français, on doit parler de \"trains de voyageurs\". De même combien de fois entend-on parler à la radio de \"bus\" pour \"car\"... - genre : \"bus de ramassage scolaire\" (calque du \"school bus\" anglo-saxon). Là aussi, le \"bus de passagers\" est un \"car de tourisme\".

\"Messieurs les voyageurs, en voiture !\" Une expression que Miss114 connaît bien :-)

MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 31/03/2005 à 15:03


Bonjour,

<< L\'idée d\'un aéroport normand à Deauville suscite une levée de boucliers

La volonté des présidents PS de Haute et de Basse Normandie de créer à Deauville un aéroport commun aux deux régions a suscité une levée de boucliers à Caen, Rouen et Le Havre où la plupart des responsables défendent les aéroports locaux.

Le président de Haute-Normandie Alain Le Vern et celui de Basse-Normandie Philippe Duron ont estimé à la mi-mars que Deauville apparaissait comme «le lieu géométrique» où une plate-forme aéroportuaire régionale pourrait se développer à Saint-Gatien. Cette localité est située à 33 km du Havre, 57 de Caen et 87 de Rouen. «Plus un seul euro ne sera versé dans l\'aéroportuaire, sauf dans le cas d\'une plate-forme commune aux deux régions», a même ajouté Alain Le Vern.



A Caen-Carpiquet, où se situe le premier aéroport normand avec 98.000 passagers en 2004 contre 47.000 au Havre-Octeville, 33.000 à Deauville et 23.000 à Rouen, la CCI qui gère cet équipement a aussitôt émis des réserves. Elle estime que la concentration des trafics à Deauville entraînerait «la suppression de l\'offre pour plus des deux-tiers de la superficie de la

Basse-Normandie». Elle assure que même si la totalité du trafic aérien actuel normand (212.000 passagers) basculait sur Deauville, cela ne ferait pas de cet équipement «un aéroport international».

Au Havre, le maire UMP Antoine Rufenacht a critiqué «un coup médiatique» et appelle à «la réflexion» et à «la concertation». Il estime que le choix de Deauville est «un peu rapide» en faisant valoir que sa mise à niveau nécessiterait «une bonne dizaine d\'années».

A Rouen, le maire UDF Pierre Albertini qui préside le syndicat mixte de gestion de l\'aéroport de Boos souligne la nécessité d\'un «aéroport de proximité» pour cette agglomération, la plus importante de Normandie avec 380.000 habitants. Il estime qu\'il faudrait s\'orienter vers deux sites, l\'un qui desservirait Le Havre et Caen et l\'autre Rouen. Les uns et les autres invoquent une étude en cours demandée par les principales institutions des deux régions sur «l\'unification de l\'offre aéroportuaire normande» confiée à l\'Institut du transport aérien (ITA) et qui devrait être prochainement rendue publique.

Dans le document résumant la première phase de ce travail, que l\'AFP a pu se procurer, les auteurs soulignent que tous les aéroports normands sont déficitaires en particulier Rouen dont les pertes ont atteint en moyenne 1,7 millions d\'euros entre 2001 et 2003, soit 59% des coûts d\'exploitation. Pour sortir du marasme, les auteurs étudient cinq scénarii qui vont du statu quo à la création d\'une plate-forme commune. Dans ce cas, le site de Deauville apparaît, selon eux, comme «le seul envisageable». Sa zone de chalandise à moins de 45 minutes comprend 910.000 habitants, un chiffre supérieur à celles de Rouen, du Havre et de Caen. Grâce à la concentration des flux, ce choix permettrait une baisse des prix et une augmentation des fréquences mais il nécessiterait aussi de lourds investissements, évalués à 28 millions d\'euros sur dix ans.

Ce débat récurrent pourrait se trouver relativisé si le projet de liaison ferroviaire rapide entre les villes normandes et l\'aéroport de Roissy se réalisait. Actuellement retardé, ce projet qui nécessite de lourds investissements en Ile de France pourrait progresser si Paris était retenu pour les Jeux olympiques 2012.

Dominique AUBIN
( 25/03/2005 ) >>

www.batiactu.com/data/25032005/25032005-123702.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 02/04/2005 à 16:06


Bonjour,

<< Les deux T.G.V nord européens offrent une accessibilité et un confort nettement supérieurs à ceux de leurs homologues français, et parfois à un bien meilleur tarif

Depuis Paris, Lille et d\'autres villes françaises, on peut plus aisément qu\'en avion rejoindre des grandes villes du nord européen. Thalys dessert, entre autres, Bruxelles, Ostende, Liège, Amsterdam (précisons que Cologne et Anvers ne proposent pas encore d\'assistance aux personnes handicapées). Eurostar vous conduit à Londres. Tous deux transportent les personnes en fauteuil roulant (et elles seules) en 1ere classe, avec à bord un service de qualité, pour un tarif équivalent au plus bas prix de la 2e classe également appliqué à l\'accompagnateur éventuel. Un \"privilège\" fort appréciable...



Thalys met Paris à 1h25 de Bruxelles, et arrive en plein coeur de la capitale belge. On accède au train directement, sans compostage, le billet étant simplement présenté aux agents de bord. En fauteuil roulant, l\'entrée nécessite une rampe que les employés S.N.C.F de la gare du Nord se gardent bien d\'utiliser, préférant hisser les fauteuils manuels à la force des bras, ils procèdent de la même manière avec tous les fauteuils manuels... L\'agencement du wagon de 1ere classe est semblable à celui des T.G.V sans étage : à droite, un emplacement fauteuil roulant (un seul par rame) avec strapontin et un siège confortable à dossier inclinable. L\'accompagnateur peut prendre place à gauche, de l\'autre coté du couloir, ou sur le siège voisin du fauteuil roulant. Un service gratuit de collations et de boissons est proposé à la place. Les W.C sont malheureusement trop étroits, même pour un fauteuil compact; il faut demander la chaise de transfert, les employés étant autorisés à aider au déplacement, même pour aller au bar. Les chiens d\'assistance sont acceptés, et transportés sans supplément; il n\'y a pas de limitation du nombre de chiens- guides d\'aveugles transportés. Le tarif appliqué à un voyageur sur fauteuil roulant peut être consenti à une personne handicapée si la place spécifique est disponible. L\'assistance, comportant le prêt éventuel d\'un fauteuil roulant, est gratuite dans toutes les gares pour les personnes handicapées motrices, âgées ou fatigables. On regrettera toutefois de ne pouvoir commander en ligne un billet avec tarif spécifique et assistance; cela devrait évoluer dans le courant de l\'année.



Eurostar n\'a qu\'une destination principale, Londres, capitale Britannique. Les voyageurs débarquent, pour quelques mois encore, à la gare de Waterloo, à quelques mètres de la Tamise et de Westminster. Un nouveau terminal Eurostar est, en effet, en construction plus au nord, à King\'s Cross Saint Pancras, et sera mis en service courant 2007 lors de la livraison du morceau de voie à grande vitesse qui mettra Londres à 2h15 de Paris (contre 2h35 actuellement). Il y a deux places \"fauteuil roulant\" par rame Eurostar mais les chiens d\'assistance aux personnes handicapées motrices ne sont pas acceptés du fait du règlement sanitaire draconien en vigueur en Grande- Bretagne. De fait, les chiens- guides d\'aveugles ne sont admis que depuis quelques mois, à la suite d\'une campagne de presse. Aucune restriction n\'est opposée aux personnes sous assistance respiratoire. Seules les personnes en fauteuil roulant (qui doivent rester sur leur fauteuil) et leur accompagnateur bénéficient d\'un tarif spécial, les autres personnes handicapées payant le prix normal. L\'achat d\'un billet à tarif spécial est possible en ligne.



L\'accès nécessite une rampe d\'accès, l\'assistance est effectuée dans les règles par des agents Eurostar, après contrôle de police et passage de la douane. L\'agencement des wagons diffère des T.G.V et Thalys, les espaces de circulation sont plus vastes, de même que les W.C : on peut y entrer en fauteuil manuel ou électrique compact, et effectuer un transfert; les voyageurs sur fauteuils hors normes peuvent utiliser la chaise de transfert. Un bouton poussoir permet d\'appeler un agent de bord en cas de besoin. Pour le repas (choix de menus possibles, y compris régime spécial sur demande préalable) inclus dans le prix du billet, une tablette est posée sur le rebord de celle qui est encastrée dans le siège. Quelques revues sont à votre disposition, en français ou en anglais. Des boissons avec ou sans alcool vous sont servies à volonté et gratuitement. L\'assistance est gratuite pour les personnes handicapées motrices, fatigables ou âgées qui voyagent seules.

Si l\'accessibilité de l\'Eurostar apparaît quasiment exemplaire, il faudra attendre au moins 2011 et la nouvelle génération de trains à grande vitesse, (\"High Speed Train for Europe\"), pour voyager en France dans des conditions correctes d\'accessibilité et d\'autonomie à bord. En effet, la prochaine rénovation de 180 rames T.G.V qui débutera cette année ne touchera pas à la structure des wagons dont les W.C ne demeureront accessibles qu\'au moyen de la chaise de transfert; le nombre d\'emplacements \"fauteuil roulant\" sera porté à quatre dans chaque rame, groupés dans un wagon de 1ere classe et dans des conditions de confort encore inconnues. L\'accessibilité, version SNCF, nécessite d\'être patient...


Laurent Lejard, avril 2005. >>


www.yanous.com/news/focus/focus050401.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 02/04/2005 à 22:15



Le pape est mort

ROME (Reuters) - Le pape Jean Paul II est mort, a annoncé samedi le Vatican

à 21 h 37 [8(]

fr.news.yahoo.com/050402/290/4cf6m.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 03/04/2005 à 16:39


<<HOMMAGE QUASI-UNANIME AU PAPE EN FRANCE




Le dépouille du pape, au Vatican. Les principaux dirigeants politiques français et les représentants de tous les cultes ont rendu un hommage quasi-unanime dimanche à Jean Paul II, tandis que les fidèles communiaient dans tout le pays. /Photo prise le 3 avril 2005/REUTERS/Massimo Sambucetti/Pool
• (Reuters - dimanche 3 avril 2005, 16h01)>>

fr.news.yahoo.com/050403/290/4cgew.html
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 14/04/2005 à 15:00


Salut,

<< TRANSPORTS - SNCF, RATP : Barrot contre les monopoles

Les services du commissaire européen au Transport Jacques Barrot préparent un texte afin de permettre à des trains régionaux et des autobus urbains privés de venir concurrencer ceux de la SNCF et de la RATP dans les prochaines années, si la Commission européenne parvient à faire tomber le monopole des deux sociétés de transport public de voyageurs. Jacques Barrot dénonce des "contrevérités".................>>

minilien.com/?CofaVwQbK3
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
cet1PEC cet1PEC
2 778 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 14/04/2005 à 15:07


permettre à des trains régionaux et des autobus urbains privés de venir concurrencer ceux de la SNCF et de la RATP dans les prochaines années,

c\'est vraiment des rabacheurs de cathéchisme... on fait le reproche à la SNCF d\'abandonner les lignes non rentables c\'e-à-d son rôle de service public, ils veulent concurrencer ce qui pourrait l\'être encore ?
moi ça ne me dérange pas que le rosbif se fasse hacher menu dans les trains privés anglais, ça les rend aimable mais pas en France ! j\'y roule, moi, en France...!
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/

Discussion trop ancienne

Cette discussion a été automatiquement fermée car elle n'a plus reçue de nouveau message depuis trop longtemps.

Nous vous suggérons de créer un nouveau message

« Retour sur la liste des messages de ce forum