Revue de Presse - page 23

MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 14/12/2004 à 17:19 Modifié par MISS114 le 30/12/2007 à 20:03:


Bonsoir,

Comme ça les articles seront regroupés [8D]


Salut,

<< Un pan d&#8217;histoire médiévale ressurgit

Depuis hier, les amateurs d&#8217;art médiéval peuvent redécouvrir la peinture murale
de l&#8217;égliseNotre- Dame- du- Taur, datant du XIVe siècle. Dix mois de travail, échelonnés sur trois années, ont redonné des couleurs à cette fresque représentant la généalogie de Jacob. Dans les années 1980, cette peinture a été victime d&#8217;unemauvaise restauration, à l&#8217;origine d&#8217;un noircissement.



Ce style de peinture est unique dans la ville.
F. SCHEIBER / 20 MINUTES>>

Copyright 20 Minutes France 14/12/2004
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 15/01/2010 à 14:40



<< Bientôt une tour d’un kilomètre en Arabie Saoudite ?

Alors que Burj Khalifa est devenue la tour la plus haute du monde en atteignant 828 mètres de haut, le prince milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal envisage, à travers son groupe, Kingdom Holdings, de construire une tour d\'un kilomètre de haut dans la ville de Jeddah.


Le prince milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal ambitionne de construire une tour d’un kilomètre de haut dans la ville portuaire saoudienne de Jeddah. Si le projet aboutit, cette tour battrait le record de la tour Burj Khalifa (828 mètres) inaugurée la semaine dernière.

Le prince a également annoncé que son groupe, Kingdom Holdings, préparait des investissements dans l\'hôtellerie et l\'immobilier.
Pour rappel, Kingdom Holdings, qui dispose entre autres du groupe Four Season, propriétaire de l\'hôtel George-V à Paris, affiche des pertes de 7,98 milliards de dollars à fin 2009 en raison de la crise financière.

(11/01/2010)>>

www.batiactu.com/edito/bientot-une-tour-d-un-kilometre-en-arabie-saoudite-24939.php
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 15/01/2010 à 14:46



<< Les demandeurs d\'asile en situation critique

Devant l’accroissement du nombre de demandes d’asile, l’association France Terre d’Asile a tiré lundi la sonnette d’alarme en demandant que les acteurs de l’asile se concertent de toute urgence.


«La situation sociale et humanitaire des demandeurs d\'asile à Paris et en Ile-de-France se dégrade», a interpelé lundi l’association France Terre d’Asile (FTA), d’après laquelle la présence d\'Afghans dans les rues de Paris en est la conséquence «la plus visible».

D’après FTA, 18.405 demandes d\'asile ont été déposées en Ile-de-France au 30 novembre 2009, ce qui représente près de 43% de la demande enregistrée dans toute la France. Mais la région n\'offre que 3.304 places d\'hébergement en centre d\'accueil pour demandeurs d\'asile (CADA). Aussi, il en résulte «une saturation chronique, qui s\'aggrave depuis l\'an dernier, et que la solidarité nationale ne peut résorber, pas plus que l\'hébergement d\'urgence aux crédits notoirement insuffisants», déplore l’association. Celle-ci indique par ailleurs que «les candidats à l\'asile doivent patienter entre quatre et six mois avant de pouvoir accéder à un hébergement spécialisé et l\'allocation temporaire de 300 euros, versée dans certaines conditions aux demandeurs d\'asile, ne peut suffire à assurer des conditions de vie digne».


La demande afghane d\'asile a augmenté de 57% dans l\'Union européenne au cours du premier semestre 2009 pour atteindre 8.712 demandes. En France, En France, l\'Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) a enregistré 43.181 demandes d’asile au 30 novembre 2009 contre 42.600 pour l\'ensemble de l\'année 2008. FTA estime que «cette crise importante impose une concertation urgente entre tous les acteurs de l\'asile».

(11/01/2010)>>

www.batiactu.com/edito/les-demandeurs-d-asile-en-situation-critique-24944.php
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 15/01/2010 à 15:01


<< L’écocentre du Périgord, entre modernité et tradition (diaporama)

Depuis plusieurs années, l’écocentre du Périgord initie professionnels et particuliers aux techniques d’éco-construction. Afin d’améliorer sa capacité d’accueil, il a décidé de se doter de nouveaux locaux qui auront la particularité d’être conçus à la fois avec des techniques traditionnelles et modernes. Présentation du projet.


Inauguré en 2003 en plein espace rural, l’écocentre du Périgord a pour mission de délivrer des formations sur l’éco-construction. Succès oblige, la structure, qui a vu sa demande d’inscription augmenter, a dû entreprendre des travaux pour tripler sa capacité d’accueil.

Au total, ce sont près de 1.000 m2 qui vont sortir de terre afin d’héberger des locaux de formation théorique, ateliers de pratique, matériauthèque, centre de documentation, unité de production vidéo, salle d\'exposition, cafeteria et bureaux. Et pour correspondre au mieux à l’esprit du site, la construction, baptisé écocentre 2, jouera sur des techniques de construction «vertes» : «Un de nos objectifs est de réaliser un bâtiment BBC et d’utiliser au maximum des matériaux locaux», indique Claude Micmacher, architecte chez Atelier d’éco-construction, en charge du projet.


A la croisée des techniques modernes et traditionnelles
L’écocentre 2 va donc privilégier les ressources locales nécessitant des techniques traditionnelles : pisé, briques de terre crue, terre cuite, ossature bois, zinc, liège. Claude Micmacher précise que ces techniques seront complétées par des nouvelles technologies comme le monomur de brique et le béton cellulaire, la projection chanvre-chaux, la mousse de bois. Mais cette histoire ne repose pas sur la simple volonté des architectes puisque cette aventure inclut également des partenaires industriels. Des entreprise comme Bellenberg, VM Zinc, les chaux CESA, Legrand, Wienerberger sont déjà impliquées dans le projet.
«Grâce à cette réalisation, nous souhaitons montrer qu’il est possible de construire écologique à des coûts égaux ou inférieurs à la construction conventionnelle. Construire écolo n’est pas simplement un concept pour les bobos, c’est accessible à tous !», tient à souligner Claude Micmacher.
Au final, l’opération, dont le montant atteint 830.000 euros, sera subventionnée à 70% par des financements croisés de l\'Union européenne, de la région Aquitaine, de l\'Etat et du département de la Dordogne.

Un fois achevé en septembre 2010, le complexe pourra proposer plusieurs formations en même temps. «Nous souhaitons aussi diversifier notre offre notamment en déclinant des cours sur des sujets plus pointus tels le poêle à inertie ou le puits canadien», conclut Claude Micmacher.


Fiche technique

Maître d’œuvre : Atelier d’éco-construction
Maître d’ouvrage : Jocelyne Cambuzat
Surface : 1000 m2
Début des travaux : juillet 2009
Fin des travaux : septembre 2010
Coût : 830.000 euros



(07/01/2010)>>

www.batiactu.com/edito/l-ecocentre-du-perigord-entre-modernite-et-traditi-24914.php
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 25/02/2010 à 14:40


Salut,

<< \"Kama-Sutra\" : 50 positions architecturales avec le patrimoine
Une exposition au nom audacieux, pour une architecture audacieuse ! Après Dehors Paris 1 et Dehors Paris 2, la Maison de l\'architecture d\'Ile de France propose une rétrospective de 50 projets français et européens dont le point commun est d\'avoir donné une seconde vie à des bâtiments du patrimoine.



Du culot, il en fallu pour donner un tel nom à une exposition d\'architecture ! \"Kama Sutra présente exclusivement des projets audacieux, voire franchement culottés, qui ont accosté l\'ancien en se frottant les mains de la belle aubaine que de pouvoir générer un projet à part entière, nouveau, potentiellement vecteur de rassemblement et de nouvelles images en manipulant de l\'ancien\", expliquent les organisateurs de l\'exposition \"Kama-Sutra - 50 positions architecturales avec le patrimoine\", présentée jusqu\'au 5 mars 2010, à la Maison de l\'architecture d\'Ile-de-France. Une rétrospective de 50 projets français et européens, dont le point commun est d\'avoir su donner une deuxième vie propre à un bâti du patrimoine.

\"50 positions architecturales\"

Présentés en images et en textes, dans la Chapelle du couvent des Recollets à Paris, le visiteur découvre ainsi peu à peu \"50 positions architecturales\" comme, par exemple, les friches de Lyon, le Centquatre à Paris, la Chapelle de Mussonville à Bègle, ou encore la reconversion du Fort militaire de Buc dans les Yvelines.

\"De même que chaque époque doit \'gérer\', archiver, voire effacer les témoignages des précédentes, de même que les Châteaux de la Loire se sont élevés sur les ruines de ceux du Moyen-Âge, de même notre époque doit-elle adopter une attitude décomplexée face à l\'ancien, le revisiter, le coloniser et lui offrir une seconde vie\", justifie la Maison de l\'architecture dans la présentation de son exposition. Une manière également d\'apporter \"sa contribution au débat sur la ville durable en faisant le pari qu\'on ne démolira plus demain comme hier.\" Et d\'engager la réflexion sur le \"recyclage des bâtiments\" en eux-mêmes, en plus de celui sur les matériaux et les murs : \"C\'est bien la fonction et l’esprit des bâtiments que l’on peut recycler pour les injecter dans le fonds des ressources et des images partagées.\"

Voire de penser une \"ville en abyme\", mélange d\'\"images subliminales de passés pluriels et de communautés multiples\" qui forme un \"sampling (le sample, \'échantillon\' d\'une musique déjà existante, est utilisé en musique électronique notamment, pour créer une nouvelle composition, ndlr) urbain miraculeusement fluide et confiant.\"

Pour découvrir quelques-uns des projets qui représentent pour les organisateurs, une \"position architecturale avec le patrimoine\",

NB : Des \"soirées ping-pong\" sont organisées le temps de l\'exposition, soit des rencontres débats avec les architectes dont les projets sont présentés. Info et programme auprès de la Maison de l\'architecture d\'Ile de France



Dehors Paris, le catalogue

L\'exposition Kama Sutra est le troisième épisode de la série d\'expositions sur les audaces architecturales qu\'organise la Maison de l\'architecture d\'Ile de France. Le catalogue des deux premiers, Dehors Paris 1 et Dehors Paris 2 sort le 15 mars prochain. Un guide qui revient sur 200 projets franciliens \"qui prouvent à qui sait les voir que la banlieue reste \'la terre de mission de l\'architecture exigeante\'\". Avec un côté pile, qui présente les projets réalisés et un côté face, pour ceux en cours ou qui ne verront jamais le jour.

Dehors Paris, Guide d\'architecture à voir/à imaginer
Sortie le 15 mars 2010
Ed. Les Editions de la Maison de l\'architecture en Ile de France
19,90€



P.P. (22/02/2010)>>


www.batiactu.com/edito/-kama-sutra----50-positions-architecturales-avec-l-25320.php
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 08/04/2010 à 17:06


Salut,

<< L’Arc de Triomphe s’offre une cure de jeunesse
Le monument parisien, qui voit passer chaque année 1,5 million de visiteurs, se refait une beauté. Les travaux de rénovation doivent durer plus de trois mois.


C’est l’un des symboles de Paris et du patrimoine français, mais du haut de ses 55 mètres et de ses 204 ans, l’Arc de Triomphe est un peu fatigué. L’édifice, trônant sur la place de l’étoile à Paris et dont la construction fut ordonnée par Napoléon Ier, va donc entreprendre une petite cure de jeunesse, avec une vaste opération de restauration à 800.000 euros.

L’opération, qui va commencer dans les jours à venir, est financée par le groupe Dassault et encadrée par Etienne Poncelet, architecte en chef des Monuments historiques. Il comprend le nettoyage des parements extérieurs des quatre groupes sculptés, qui seront dépoussiérés, débarrassés des fientes de pigeons, traités par imprégnation d’ammonium quaternaire… Les travaux devraient s’étendre jusqu’à mi-juin.


En 2004 déjà, la voûte de l’édifice avait été restaurée via un mécénat, juste avant la terrasse en 2005.

(02/04/2010)>>

www.batiactu.com/edito/l-arc-de-triomphe-s-offre-une-cure-de-jeunesse-25690.php
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine
MISS114 MISS114
3 623 contributions
Membre depuis le 24/02/2002
Envoyé le 31/05/2010 à 14:31


Bonjour,

<< Transgreen, un futur réseau de lignes électrique sous la Méditerranée

La société Transgreen vient d’annoncer sa création pour étudier l\'utilité et la faisabilité d\'un réseau de transport d\'électricité entre les deux rives de la mer Méditerranée. A ce projet devraient notamment adhérer EDF et Siemens.


La société Transgreen, à laquelle pourraient notamment adhérer EDF et Siemens, vient d’annoncer sa création afin d’étudier l\'utilité et la faisabilité d\'un réseau de transport d\'électricité entre les deux rives de la mer Méditerranée. La création de cette société s\'inscrit dans le cadre du Plan Solaire Méditerranéen, qui prévoit la construction de capacités de production d\'électricité «bas carbone», notamment solaire, de 20 gigawatts (GW) à l\'horizon 2020.

«Pour développer la production d\'énergie renouvelable sur des sites éloignés des zones de consommation, il faut mettre en place un réseau de transport à grande distance pour la transmission et la commercialisation, notamment de lignes sous-marines transméditerranéennes opérant sous courant continu», souligne Transgreen. «Les investissements sur les projets d\'énergie solaire dans la zone de l\'Union pour la Méditerranée ne pourront éclore et se développer que s\'ils s\'accompagnent de nouvelles infrastructures de transport et d\'interconnexion reliant les sites de production entre eux et vers l\'Europe», ajoute la société.


A noter que les énergies renouvelables sont encore peu exploitées sur le pourtour méditerranéen (4% du bilan énergétique des pays de la région), malgré des conditions d\'ensoleillement extrêmement favorables et de vastes espaces libres pouvant accueillir des capacités de production d\'électricité de taille importante.
Onze entreprises ont déclaré leur intérêt pour adhérer à Transgreen, dont EDF, RTE, Areva, Nexans, Veolia, Atos Origin, la Caisse des Dépôts…

(27/05/2010)>>


www.batiactu.com/edito/transgreen-un-futur-reseau-de-lignes-electrique-so-26127.php
Guillemette Memo + La Fauvette + Mamietitine

Discussion trop ancienne

Cette discussion a été automatiquement fermée car elle n'a plus reçue de nouveau message depuis trop longtemps.

Nous vous suggérons de créer un nouveau message

« Retour sur la liste des messages de ce forum