Éducation Nationale et sectorisation

* Galeric
Anonyme
Envoyé le 12/09/2006 à 12:17

La sectorisation mise en place en 1963 revient sur le devant de la scène à l\'occasion des débats sur les différents projets des candidats à l\'élection présidentielle.

Comme vous avez pu le constater, la sectorisation fait couler beaucoup d\'encre et même parler notre Premier ministre qui lance une grande consultation sur le thème, relayée par le ministère de l\'Education.

Le ministère de l\'Education me consulte sur ce sujet, et me demande de bien vouloir lui envoyer mes propositions pour le 20 septembre : pour répondre à l\'enjeu de la mixité sociale, la sectorisation est elle la réponse adaptée ? Si oui pourquoi ? Si non, quelles sont les autres solutions ?

J\'ai déjà ma réponse prête mais je me suis dit que les Mémocliqueurs avaient peut être aussi un avis.

Un petit rappel de la situation actuelle d\'aprés le ministère : www.education.gouv.fr/cid73/qu-est-ce-que-la-sectorisation.html

Un peu de documentation (sources PEEP Parents d\'Élèves de l\'Enseignement Public)
www.evilshare.com/9cb7508a-9396-1029-b50c-00a0c993e9d6

Bien sur il existe d\'autres références que vous pourrez trouver sur le net en recherchant sectorisation scolaire.

La question du ministère porte sur l\'enjeu de mixité sociale, mais dés que l\'on aborde la question de la sectorisation trés vite on touche du doigt bien d\'autres problèmes de fond qui sont au coeur de ce qu\'est, et va devenir l\'École. Il sera donc normal que vous débouchiez sur ce à quoi sert la sectorisation, ce qu\'elle cache ou ce qu\'elle essaie de résoudre.

La parole est à vous.....





Cissou_ Cissou_
8 589 contributions
Membre depuis le 15/01/2005
Envoyé le 12/09/2006 à 12:48


Bon ben Galeric, ton second lien ne fonctionne pas... [:)(]
J\'aurai bien aimé lire la doc de la PEEP histoire de savoir ce qu\'ils en disent.
La sectorisation ici à Perpignan nous y avons déjà droit. Ça me faisait peur, en l\'occurrence parce que Philippe est rentré en sixième cette année et que d\'après notre adresse il dépend d\'un collège ZEP. Ce collège a fait la une du quotidien l\'Indépendant un peu avant la rentrée, car il a été relevé 147 agressions au cours de l\'année dernière... J\'avais envisagé une demande de dérogation pour un village voisin où vit le papa, puis je me suis ravisée pour raisons personnelles...
Finalement la rentrée s\'est bien passée et pour le moment RAS... pourvu que ça dure !
Si la sectorisation n\'avait pas existée, le collège d\'où dépend Philippe serait à 50% vide je pense.
En tout cas, finalement ne pas avoir le choix n\'est pas plus mal, mais en a t-on tiré des résultats positifs ?
monarde monarde
5 324 contributions
Membre depuis le 28/06/2005
Envoyé le 12/09/2006 à 13:00


le 2ème lien, ne fonctionne pas, enfin pas chez moi !

mais pour le reste,
nous: regroupement scolaire pour maternelles et primaires
pas vraiment de problè mes
à part les parents qui inscrivent leurs enfants et qui finalement sans prévenir, les mettent ailleurs à la rentrée
raison d\'ordre professionnel, horaire , nourrice etc)
donc impossible de prévoir l\'ouverture d\'une nouvelle classe
pour cause ded statistiques imbéciles

pour le collège, pas de problème, mise à part le fait qu\'il est situé à 24 kms et que certains élèves sont dans le bus de ramassage trop longtemps
il en existe un à 8 kms, mais ainsi en a-t-il été décidé!!!
nous devions en avoir un neuf, très proche, le collège de secteur était d\'accord pour désengorger un peu, au niveau ramassage, grosse amélioration, donc confort pour les enfants
mais........conflits de copinage politique, élection en jeu, donc opératon annulée malgré de nombreuses pétitions,
la politique a ses raisons que la raison ignore!!!!!
donc, 24 kms matin et soir !!

pour le Lycée, pas de problème, 24 kms également mais pas au même endroit que le collège.
bon d\'accord, 99,8 % des élèves de fréquentent pas le lycée de secteur et demande une dérogation pour reims éloigné de 20 kms !
raisons : bus de ramassage pour Reims et pas pour le lycée sectorial!!!!!! parents travaillant tous sur reims etc......
et ça dure depuis des années!!!

alors, ce que je disais sur un autre topic, même si ces collèges ne sont pas \"rentables\" financièrement, ils seront rentables au niveau de la qualité d\'enseignement que les élèves recevront et rentables, au niveau du confort de ces élèves
moins de temps dans les cars, donc moins de problèmes de discipline pendant les tranports
moins d\'élèves dans les collèges, donc moins de problèmes de drogues, de rackets etc....
meilleure qualité en ce qui concerne les rapports enfants, profs, parents

mais, nul doute que les responsables trouveront des idées qui viendront encore compliquer la situation, je leur fais entièrement confiance, au vu des dernieres pontes dans différentes secteurs économiques et autres

l\'enseignement devrait être une priorité absolue mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué n\'est-ce-pas

là aussi, une mise à plat s\'impose !! comme partout d\'ailleurs,
et 2007 va changer les choses ? [:(]




* grolou
Anonyme
Envoyé le 12/09/2006 à 13:01

en a t-on tiré des résultats positifs

oui, la fuite vers les établissements privés ou pour ceux qui peuvent se débrouiller l\'inscription dans un autre établissement grâce à une adresse de complaisance. Sans parler des secteurs découpés sur mesure pour plaire à un élu local. Exemple pas loin de chez moi avec un élu socialiste chef d\'établissement et président de la commisssion scolaire, enseignement et compagnie au conseil général qui a fait découper son secteur pour acceuillir uniquement des enfants venant des quartiers pavillonnaires en laissant les blocs d\'immeubles sociaux à l\'autre collège de sa commune.


* Tiss
Anonyme
Envoyé le 12/09/2006 à 14:25

Le ministère de l\'Education me consulte sur ce sujet, et me demande de bien vouloir lui envoyer mes propositions pour le 20 septembre

[:D] [:D]

Vous voulez parler de la carte scolaire peut-être ? si oui c\'est un vaste sujet, très intéressant... dont -il ne faut pas attendre de solutions qui fassent plaisir. Dans ma région les dérogations se paient. A quel prix ??? seuls les concernés le savent. Les mairies acceptent selon leurs propres critères très variables, les enfants des villes ou villages environnant toujours donc sous conditions. Exemple, la directrice de l\'école maternelle de mon village s\'est battue contre le maire pour que ses deux enfants puissent être inscrits dans son école, bien que dans son village à la directrice, il y a une très bonne école maternelle.

C\'était plus pratique pour elle. En tant que mère, je crois qu\'il n\'y a pas de discussion possible, si on veut faciliter la vie de famille des personnes, on accepte sans conditions. mais...

La condition connue de nous c\'est qu\'elle payait plein pot les voyages scolaires, tels que les séjours ski/neige et autre, la commune payant la moitié du séjour de chacun des enfants habitant le village.

En tant que directrice de l\'école concernée, le maire n\'aurait pas dû céder. On l\'a peut-être forcé... car les enfants de la directrice étaient les petits rois dans l\'école maternelle, puis dans l\'école primaire qui y est collée. Il y a des passe-droit que l\'on doit éviter absolument, forcément. pour le bien de tout le monde, et dans ce cas sa maison étant à 5mn à pied d\'enfant de l\'école de son propre village.

Si j\'étais nantie, j\'aurais aussi cherché le moyen de ne pas mettre mes enfants dans n\'importe quelle école... publique. Mais chez nous les écoles ne sont pas encore des écoles dortoirs; même le second cycle. le problème ne s\'est donc pas posé. mais o combien je comprends ceux qui le font et à n\'importe prix. L\'école devient une poubelle, les profs ne peuvent plus faire cours normalement, ils en prennent plein la tête de la part de toutes les parties concernées, les enfants ne sont plus en sécurité, ils peuvent devenir des voyous juste à cause de l\'école. C\'est très embêtant toussa.


* Tiss
Anonyme
Envoyé le 12/09/2006 à 14:46

Bien sûr je soutiens Ségolène Royal qui est pour redéfinir la carte scolaire. Souhaitons qu\'elle ne change pas d\'avis, même si son \"compagnon\" tente de la casser. [:D]

* Galeric
Anonyme
Envoyé le 12/09/2006 à 15:33

Pour ce qui est du lien, je viens de tester, il fonctionne et il y eu 3 dossiers téléchargés. Peut être qu\'Evil Share fait des siennes de temps à autre.

Pour ce qui est de la sectorisation, par rapport à la réglementation existante c\'est une hypocrisie.
Tous ceux qui savent la contournent sans dérogation.
Si vous n\'êtes pas enseignants il est inutile de demander une dérogation, en général elles sont maintenant refusées, sauf aux enseignants qui souhaitent soit avoir leur enfants dans leur établissement, ou alors le contraire.
Pour échapper à la sectorisation il suffit de déclarer une fausse adresse de domicile, en s\'entendant avec une personne du bon secteur qui fera suivre le courrier de l\'établissement scolaire. Dans certains quartiers il peut y avoir jusqu\'à 50 résidents pour un seul appartement ou pavillon. Personne ne vérifie rien, plus exactement personne ne veut vérifier. Plus la situation des ménages est aisée et plus il y a recours à cette technique. Ajouter à cela ce qui est justement décrit par Grolou.

Cela dit est-ce le vrai problème ?

Tous les élèves réussiraient ils mieux s\'ils pouvaient aller dans l\'établissement de leur choix, ou le choix de leur famille ?

Y a-t-il des établissements poubelles ?

Y a-t-il des enseignants qui ne font pas leur boulot ?

Y a-t-il des parents démissionnaires ?

Toutes les réponses sont possibles en fonction du vécu et des connaissances de chacun, mais il me semble que ce ne sont pas là les bonnes questions, ormis la première.

Tout d\'accord, que signifie réussir ? Il y a presque autant de réponses que d\'individus.
La réussite est-ce polytechnique ou l\'ENA ou est-ce être plombier-chauffagiste (accessoirement polonais). Ne faudrait -il pas plutot faire sauter le moule de la norme qui est à la recherche de l\'être parfait, dont le seul objectif est le travail de l\'esprit et seulement cela.
SAVOIR et SAVOIR ETRE sont liés à chacun d\'entre nous, et qu\'est-il le plus important ? Certains vous diront la richesse, d\'autres ajouteront la richesse intérieure. Certains parleront de pouvoir et d\'autres de liberté. Mais est-ce le rôle de l\'école de livrer cela à tous clé en main ?

Ensuite, c\'est certain il existe des établissements poubelles, mais je ne connais pas d\'élève qui soit entré dans un tel établissement avec un projet qui n\'en soit sorti sans réaliser ce projet.

Pour les enseignants comme partout il y a ceux qui sont là en sachant pourquoi, et d\'autres en touristes égarés, mais encore une fois je n\'en connais aucun qui ait décrété de se consacrer à faire échouer tous ses élèves.

Des parents démissionnaires certainement, bien que je préfère parler de parents démissionnés. L\'Instruction Nationale, lorsqu\'elle est devenue l\'Éducation Nationale leur a fait perdre beaucoup de repères. Une sorte de message est passé qui fait que les parents livrent leur enfant à l\'école à 2h00 à deux ans, pour venir le rechercher à 18h00 à 18 ans.

Nous en revenons au point de départ, où y a-t-il un problème ?

Probablement dans le fait que personne ne parle de la même chose, une histoire de dialogues de sourds.
Au lieu de parler de sujets aussi polèmiques que la sectorisation qui avec ou sans ne résoudra rien, ne faut-il pas parler de la mission que l\'état assigne à l\'école, en lui donnant les moyens d\'atteindre l\'objectif, laissant au gens sur le terrain décider de la tactique à adopter. Les profesionnels parlent du M.O.S.T., Mission, Objectif, Stratégie, Tactique, qui lu a l\'envers permet de mettre en place la tactique formant une stratégie qui permet d\'atteindre l\'objectif correspondant à la mission.

Mais nous entrons là dans le vif du sujet, ou tout le monde risque d\'être d\'accord, plus de polémique, ce n\'est pas médiatiquement vendeur, et personne ne pourra en recevoir, seul, les honneurs, dont il vaut mieux lancer le débat sur l\'histoire du serpent de mer que personne n\'a vu ni ne verra jamais mais qui occupe l\'esprit de tous en amusant la galerie, sauf si une majorité un beau jour se levait pour exiger que les vrais problèmes soient abordés......C\'est ma façon à moi de réver...

* Galeric
Anonyme
Envoyé le 12/09/2006 à 15:50

J\'aurais aussi pu parler de la mixité sociale, ou de l\'hétérogénéité d\'une classe. C\'est simple la mixité profite aux plus faibles sans pénaliser les meilleurs élèves. C\'est le constat partout où les études ont été menées, donc le débat reste encore une fois au point de départ, faut-il que les plus favorisés aident ceux qui le sont moins ? Ségolène en supprimant la sectorisation a choisi sa réponse. Si j\'avais du la conseiller il eut été préférable pour elle de parler d\'un accroissement des controles, afin que personne n\'y échappe, et pour rester logique jusqu\'au bout il faudra aussi nationaliser toutes les propriétés privées et affecter a chacun un logement de manière aléatoire. Mais je ne suis pas son conseiller, et la logique ce n\'est pas quelque chose qui la branche......

* Galeric
Anonyme
Envoyé le 12/09/2006 à 16:22 Modifié par Modifié par Galeric le 12/09/2

pour élargir votre reflexion, a la une du monde aujourd\'hui :
www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-812133@51-804050,0.html

Ou encore un blog d\'enseignant :
education3.canalblog.com/




* Galeric
Anonyme
Envoyé le 12/09/2006 à 17:39

extrait du blog cité ci-dessus :

Le vrai problème, soigneusement dissimulé, n’est pas celui de la discrimination sociale par la carte scolaire, c’est l’obligation d’accepter les pédagogies décidées selon le seul bon vouloir des enseignants. Si dans un même secteur des parents pouvaient choisir entre un établissement aux pédagogies traditionnelles et un établissement aux pédagogies modernes, il est certain que les choix ne s’effectueraient plus sur des critères sociaux, prétexte mis en avant par les défenseurs de la carte scolaire.

Tant que les parents sont exclus de l’élaboration des stratégies éducatives des établissements de leurs quartiers[1] (ce qui sera un jour une vraie révolution culturelle), tant qu’ils sont soumis à laisser leurs enfants à partir de 5 ans dans une institution hors du contrôle des citoyens, on ne peut pas continuer, dans une société démocratique, à les obliger à subir les choix d’enseignants (ou d’un ministre) dont chacun sait qu’ils ne dépendent que d’appréciations individuelles (puisqu’elles peuvent toutes être contestées) et qu’ils auront des conséquences sur le développement cognitif, psychologique et citoyen de l’enfant.



Cissou_ Cissou_
8 589 contributions
Membre depuis le 15/01/2005
Envoyé le 12/09/2006 à 18:30


De toute manière, j\'ai pu constater ceci dans le collège de mon fils :
ok pour la sectorisation qui est appliquée, mais les enfants sont catégorifiés par niveau scolaire donc, dans des classes bien différentes. Par exemple Philippe avec 17 de moyenne s\'est vu proposé une 6ème CHAC (aménagement de 3 h de plus par semaine en cinéma et audiovisuel) qu\'il a accepté d\'ailleurs... Au même niveau il existe une 6ème bilangue, les 3 h de plus sont consacrées à de l\'allemand en plus de l\'anglais. Ces deux classes sont définies comme, et je cite, pôles d\'excellence... Après il y a les autres... classés de la sixième A1 jusqu\'à la sixième C ou D...
Tant mieux si Philippe est dans une bonne classe, mais la mixité des classes sociales ne s\'applique que dans la cours du collège...
J\'imagine qu\'il en va de même pour les autres collèges non ?
* Galeric
Anonyme
Envoyé le 12/09/2006 à 18:55

J\'imagine qu\'il en va de même pour les autres collèges non ?

Grosso-modo, oui, pour sortir de l\'ordinaire il faut une telle conjonction d\'éléments favorables que cela est toujours trés rare et trés limité dans le temps. Parmi les éléments favorables, il faut un vrai chef d\'établissement, une équipe d\'enseignants motivée, pas de luttes entre différents syndicats professionnels, des fédérations de Parents fortes, présentes, et qui travaillent de concert avec tous les autres membres de l\'équipe pédagogique, un CIO digne de ce nom, une hierarchie départementale et régionale qui ne viennent pas bloquer toutes les innitiatives, une bonne étoile, accessoirement des élèves et quelques autres petites choses encore qui font prendre la mayonnaise.
Qu\'un seul grain de sable arrive par hasard dans tous ces rouages (une réforme venue de Paris par ex), et c\'est toujours des années de travail qui tombent à l\'eau.

Le seul espoir pour que les choses aillent mieux c\'est que les parents se mobilisent dans leurs associations représentatives, l\'école leur appartient, elle n\'est pas aux enseignants qui sont à leur service, ce sera alors une vraie révolution. L\'école passera plus de temps à s\'occuper des élèves plutot que d\'elle même.

Cissou_ Cissou_
8 589 contributions
Membre depuis le 15/01/2005
Envoyé le 12/09/2006 à 20:12


Un ami, parent d\'élève de 4ème et inscrit depuis quelques années sur une liste représentative des parents d\'élèves me taraude pour que je m\'y inscrive. J\'ai déjà fait parti d\'une liste indépendante pour le primaire mais j\'ai été trop écoeurée par tout ce que j\'ai entendu lors des conseils de classes... avec parmi les présents des représentants de la mairie de Perpignan... [°)] Des promesses, des concessions faites par l\'école et absolument rien en retour... [:(]
J\'ai un peu peur pour le collège, d\'autant que cette liste n\'est pas indépendante et je ne suis pas pour l\'adhésion à proprement parler de cette association... [8D] Je ne sais pas quoi faire...
* grolou
Anonyme
Envoyé le 12/09/2006 à 23:57 Modifié par Modifié par grolou le 13/09/20

les enfants sont catégorifiés par niveau scolaire

mais la mixité des classes sociales ne s\'applique que dans la cours du collège

Ce qui veut dire clairement qu\'il n\'y aurait de bons élèves que dans les milieux aisés??? Il y a,dans les millieux défavorisés, des enfants doués pour les études et qui réussissent , et on trouve aussi des cas de cancres absolus dans les milieux aisés. Enfin, c\'est ce que j\'avais cru remarquer.

laisser leurs enfants à partir de 5 ans dans une institution hors du contrôle des citoyens


Les enseignants ne sont pas des citoyens (?)

l\'école leur appartient, elle n\'est pas aux enseignants qui sont à leur service

l\'école n\'appartient surtout pas aux enseignants, surtout pas. Ce n\'est que leur lieu de travail où ils viennent essayer, contre vents et marées, d\'apporter des connaissances aux élèves. Il seraient même payés pour ce faire dit-on.
Ah oui, l\'école au service des parents, comme l\'hôpital, mais sont-ce les patients qui gèrent l\'hôpital? En passant je pensais jusqu\'ici bien naïvement que l\'école était au service des élèves.
Etonnant cette façon d\'opposer les parents à l\'institution enseignante et aux enseignants; comme s\'il s\'agissait d\'un duel entre les deux. Je pensais, bien naïvement encore, que parents et enseignants unissaient leurs efforts pour le bien des enfants, sans défiance, et que leur relation reposait sur la confiance. Je dois me tromper, de toute évidence.




PAZTO245 PAZTO245
9 910 contributions
Membre depuis le 22/06/2004
Envoyé le 13/09/2006 à 01:38


Le lien s\'ouvre bien.
Finalement celà concerne 15 % des familles, qui demandent une dérogation.
Cette seule question de la sectorisation semble récurente à l\'approche des élections.
On ne dit pas assez qu\'elle n\'est pas la seule, et que notamment, dans ces établissements poubelles
sont envoyés de préférences des jeunots frais émoulus de leur iufm, où l\'on ne leur a jamais trop parlé
de ces disparités. Il faut bien que les enseignants fassent leurs preuves, mais pourquoi dans des
condtions si déplorables qu\'ils ne pensent qu\'à demander leur mutation...Dans ces conditions, une sectorisation des élèves pourrait aussi s\'accompagner d\'une sectorisation des enseignants.
Le parallèle avec l\'hopital est frappant. De jeunes internes frais émoulus aux urgences, il en faut bien sûr,
mais c\'est pourtant là cependant qu\'il faudrait des professionnels chevronés.
Beethoven était sourd, ça dépasse l' entendement.
Cissou_ Cissou_
8 589 contributions
Membre depuis le 15/01/2005
Envoyé le 13/09/2006 à 07:07


mais la mixité des classes sociales ne s\'applique que dans la cours du collège
Ce qui veut dire clairement qu\'il n\'y aurait de bons élèves que dans les milieux aisés?

En effet je me suis mal exprimée, Phil est bon élève, et nous ne sommes pas aisés loin de là... [8(]
Ce que je voulais dire, c\'est qu\'ils en mettent plein la vue avec leur sectorisation, mais qu\'aux seins des établissements ils font ce qu\'ils veulent.
* grolou
Anonyme
Envoyé le 13/09/2006 à 08:47

je me suis mal exprimée

je m'en doutais fortement mais mon esprit taquin me pousse à mettre en valeur ce que le Canard Enchaîné appelle les "apparentements terribles".

mais c'est pourtant là cependant qu'il faudrait des professionnels chevronés

oui, mais comme chacun a commencé sa carrière, sauf s'il a été pistonné, par une période dans des établissements qu'il n'a pas choisis, loin de chez lui, et où personne d'autre ne voulait aller, les enseignants qui ont blanchi sous le harnais aspirent à se rapprocher de chez eux et à des conditions de travail supportables. Peut-on leur en vouloir? Il existe aussi, dans toute académie et dans la plupart des zones géographiques des établissements difficiles et des enseignants expérimentés qui choisissent d'y enseigner.

leur iufm, où l'on ne leur a jamais trop parlé de ces disparités

Les IUFM, noble institution, sont une vaste fumisterie où oeuvrent des gens qui ne savent plus bien souvent ce qu'est un élève, ou qui le savent si bien qu'ils ont fuit leurs classes en courant pour venir enseigner aux adultes futurs profs.

L'école passera plus de temps à s'occuper des élèves plutot que d'elle même

oui, les enseignants ne s'occupent pas des élèves, lesquels sont, c'est notoire, livrés à eux-même pendant que les enseignants sont réfugiés autour de la machine à café à se regarder le nombril, que certaines et certains ont fort bien fait, au lieu de faire cours. Vivement que l'ordre soit rétablit dans cette pétaudière.

* Galeric
Anonyme
Envoyé le 13/09/2006 à 10:59

L\'école passera plus de temps à s\'occuper des élèves plutot que d\'elle même
oui, les enseignants ne s\'occupent pas des élèves

Je parle de l\'école et tu réponds enseignants. j\'essaie de bien faire la part des choses, et tu dois savoir aussi bien que moi que ce n\'est pas simple. Je me refuse à croire que tu n\'avais pas fais le distingo.
L\'école crève de ce genre de réaction, dés que quelqu\'un touche à l\'école, les enseignants qui pensent en être propriétaires montent au crénau aussitot en noyant le poisson. Parfois il m\'arrive même de les comprendre, ils croient tellement à ce qu\'ils font, mais à force de vivre en vase clos, il ne supportent aucune intervention exterieure, et les réactions épidermiques suivent aussitot. Et pendant ce temps là.....

Afin de comparer ce qui est comparable, pour ce qui est de l\'hopital, il y a sa tête un conseil d\'administration, dont le président est trés souvent complétement étranger à la médecine, donc pourquoi pas la même chose à l\'école.
Je sais, c\'est ton esprit taquin qui t\'as fait sortir ton char Leclerc face à moi sur cette place de Pékin [;)]

* Galeric
Anonyme
Envoyé le 13/09/2006 à 11:16

d\'autant que cette liste n\'est pas indépendante et je ne suis pas pour l\'adhésion à proprement parler de cette association.

S\'il s\'agit de la FCPE, créee à l\'origine par le SNI, le moins que l\'on puisse dire c\'est que loin d\'être indépendante, elle dépend maintenant entièrement de la MAE et de ce que les innitiés appellent la nébuleuse laïque.
Cela dit localement s\'il n\'y a pas d\'autre fédération présente, il se peux que tu tombes sur une équipe qui ne suivra pas systèmatiquement les consignes parisiennes. Pour connaitre leur niveau de dépendance il suffit de regarder s\'ils défilent systématiquement aux coté des enseignants à chaque mouvement de grève. Dans bien des cas ils n\'ont pas le choix, sinon on leurs coupe les vivres.
De toutes façons cela coute peu d\'essayer, et tu seras étonnée par la qualité de dialogue que cela te donnera avec tout les responsables de l\'établissement.
Si tu préfère la PEEP, et qu\'elle n\'est pas présente dans ton établissement tu peux contacter son président départemental ou l\'union locale de perpignan par exemple :
UNION LOCALE PEEP PERPIGNAN
5 résidence Dauder de Selva
66000
Tél : 04 68 34 28 85
Fax : 04 68 34 21 09

Cissou_ Cissou_
8 589 contributions
Membre depuis le 15/01/2005
Envoyé le 13/09/2006 à 12:20


Ben justement la seule et unique liste présente dans l\'établissement est la PEEP. De toute façon je me suis inscrite sur la liste, pour pouvoir justement instaurer le dialogue avec les enseignants et les responsables de l\'établissement. J\'avais juste un peu peur que ce genre de liste soit un peu trop \"engagé\" politiquement à mon goût... Je verrai bien. De toute manière je peux parfaitement m\'en tenir à tout ce qui concerne le collège.
Merci pour les renseignements !
* Tiss
Anonyme
Envoyé le 13/09/2006 à 12:57

Pour en revenir à la carte scolaire.

Politiquement Sarko et Ségo ont apparemment et campagne oblige des projets là-dessus. On verra bien quels sont les \"aménagements\" qu\'ils comptent y apporter. A mon avis moins yaura d\'aménagements et mieux ce sera.

En tant que parents délèves (plus qu\'un qui ne soit pas encore étudiant) je pense que c\'est une liberté que de choisir l\'établissement dans lequel mes élèves d\'enfants pourront suivre leurs études, et en tout cas jusqu\'au bac. Entre temps ils ont choisi un bac et comme tout parent on a discuté de ces choix. A partir du choix de l\'orientation, le choix de l\'établissement devient limité. ça gène qui en réalité de changer la donne (ou la carte) maintenant ? on a instauré cette carte scolaire quand la configuration des problèmes n\'étaient pas la même ! il n\'y avait pas de problème d\'ailleurs. Ah si ? bon en tant cas il y aura toujours un parent pour enlever son mome d\'un collège pour le mettre dans un autre et...... la place vacante sera aussitot prise par un autre......

qu\'est-ce qui vous gêne dans ce schéma ? fo arrêter les gens de marquer vous même vos différences. La liberté n\'a pas de prix. Choisir pour son enfant ce n\'est pas choisir pour celui des autres !



PAZTO245 PAZTO245
9 910 contributions
Membre depuis le 22/06/2004
Envoyé le 13/09/2006 à 13:01


S\'il s\'agit de la FCPE, créee à l\'origine par le SNI, le moins que l\'on puisse dire c\'est que loin d\'être indépendante


Peut-on dire qu\'un syndicat est indépendant ?
Beethoven était sourd, ça dépasse l' entendement.
Cissou_ Cissou_
8 589 contributions
Membre depuis le 15/01/2005
Envoyé le 13/09/2006 à 13:05


C\'est pour cela qu\'au primaire nous avions créé notre propre liste indépendante... mais au collège il n\'y a pas assez de parents.
* Galeric
Anonyme
Envoyé le 13/09/2006 à 15:05

J\'avais juste un peu peur que ce genre de liste soit un peu trop \"engagé\" politiquement à mon goût

Pour ce qui est de la PEEP, le problème vient du fait que la FCPE revendique son penchant à gauche, donc s\'il y a deux fédérations et que l\'une d\'entre elle est à gauche, pour la presse l\'autre doit obligatoirement être de droite.
Il y a quelques années, cela avait posé un problème au Figaro lorsque Christian Janet avait été élu président de la PEEP. Il revendiquait des préférences personnelles pour la gauche et la journaliste du Figaro a enquété quelques jours pour savoir comment la gauche avait pu prendre la PEEP en otage.
Toujours concernant la PEEP, ses engagements au service des familles dans l\'interet de l\'enfant sont sans ambiguité. C\'est loin d\'être le cas de la FCPE qui est surtout connue pour être toujours aux cotés des enseignants pour défendre leurs intérets propres. Sans compter que le résultat des élections au moins dans le primaire est complétement faussé par la déclaration de listes FCPE par les directeurs d\'école alors que les instances FCPE elles mêmes ne savaient même pas qu\'ils avaient autant de candidats. Cela est du au fait que certains touchent des ristournes s\'ils réussissent à faire vendre des assurances aux parents, beaucoup d\'écoles sont dans l\'irrégularité compléte en proposant ces assurances aux familles alors que de par la loi seules les Fédérations de Parents peuvent le faire. Ce système complétement illégal fonctionne depuis des années à la connaissance de tous, mais les tribunaux administratifs ont d\'autres chats à fouetter. Bel exemple de civisme de la part des vierges qui passent leur temps enveloppées dans leur costume de pureté. Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais.


* grolou
Anonyme
Envoyé le 13/09/2006 à 16:11

'hopital, il y a sa tête un conseil d'administration, dont le président est trés souvent complétement étranger à la médecine, donc pourquoi pas la même chose à l'école

et un directeur qui gère et applique les décisions du CA. Il en est de même dans les collèges et lycées, et si les membres de ce conseil d'administration font correctement leur travail (les parents y sont représentés de même que les élèves entre autres) c'est le CA qui décide des points importants, en particulier le budget et son affectation. Certains CA ne font pas leur boulot et ne sont que des marionnettes manipulées par le chef d'établissement qui leur fait gober ce qu'il veut; mais d'autres ( le chef d'établissement est honnête ou mauvais manipulateur, ou les membres du CA éveillés et actifs) exercent réellement leur pouvoir de décision et de choix.
La FCPE excusez moi, je ne peux me retenir de rire. C'est ( je parle de l'institution, pas des cas particuliers de parents qui se dévouent réellement) un syndicat de parents? ou le croupion supplétif d'un parti politique de gauche?


* Galeric
Anonyme
Envoyé le 13/09/2006 à 16:45

ou le croupion supplétif d\'un parti politique de gauche?

2 ème proposition sans AUCUN doute.
Il faudrait juste rajouter un S à Partis de gauche, pour mieux comprendre leurs divisions et combats internes
J\'ai même souvenir que sous Jospin son président était un \"mis à disposition\" du ministère de l\'EN.
Pour ceux qui ne sont pas dans le secret des arcanes des ministères les \"mis à disposition\" sont des fonctionnaires dont on ne sait pas trop quoi faire et que les ministères prétent à droite ou à gauche plutot que de donner des subventions. Tous les syndicats ont ce genre de personnel mis à disposition, pour parler de ce que je connais bien, une association représentative dont j\'étais membre à Paris disposait chaque années de quelques enseignants qui assuraient du travail de secrétariat ou de renseignement téléphonique (base documentaire). De la à en faire le président il y a un pas que la FCPE n\'a pas hésité à franchir en son temps, mais il est vrai qu\'à l\'époque il n\'avaient pas le choix, puisqu\'ils avaient alors du être remis à flot financièrement par une mutuelles (MAE).

et un directeur qui gère et applique les décisions du CA. Il en est de même dans les collèges et lycées

D\'accord avec ton commentaire, c\'est toujours une question de personnes et en fonction de la qualité des membres de la communauté tout est envisageable, du pire au meilleur.
Concernant le point particulier de la présidence du CA, c\'est actuellement le principal ou le proviseur qui assure cette fonction, le directeur pour une école. Juste avant qu\'Allègre ne soit licencié du ministère par le SNES, nous avions obtenu que ces présidences seraient assurées conjointement avec les parents élus. C\'eut été une révolution culturelle (bien que l\'expression est douteuse, mais nous ne sommes pas en chine), et tout est tombé à l\'eau lorsqu\'il a été remplacé par le beau Jack dont la mission a consisté à enterrer tout ce qui avait été fait avant lui. A l\'époque Sarkolène nous avait bien aidé espérant notre soutien pour qu\'elle puisse prendre la place d\'Allègre. C\'était sans compter sur Lionel (expert en crabes) qui voyant leurs querelles a préféré les renvoyer Allègre à ses études et Sarkolène au ministère de la famille où elle a continué à intriguer au propre comme au figuré.


PAZTO245 PAZTO245
9 910 contributions
Membre depuis le 22/06/2004
Envoyé le 13/09/2006 à 18:55


donc s\'il y a deux fédérations et que l\'une d\'entre elle est à gauche, pour la presse l\'autre doit obligatoirement être de droite.


Et c\'est pas le cas ? ? ? ? Le ministre n\'est pas non plus de droite ? ? ? ?
On va finir par nous faire croire que Sargozy est de gauche. ( Ce n\'est pas plus une coquille que la tienne )

au fait que certains touchent des ristournes s\'ils réussissent à faire vendre des assurances aux parents

puisqu\'ils avaient alors du être remis à flot financièrement par une mutuelles (MAE).


C\'est de la vraie indépendance d\'esprit !
Beethoven était sourd, ça dépasse l' entendement.
* Galeric
Anonyme
Envoyé le 13/09/2006 à 19:06

Et c\'est pas le cas ? ? ? ?

Comme tout serait plus simple si le monde n\'était que bipolaire..

Ta remarque est quand même interressante, si quelqu\'un dit qu\'il n\'est pas de droite on a tendance à lui demander mais d\'où alors ?
Si tu dis que tu n\'es pas de gauche, tu es obligatoirement de droite. [:D]

* Tiss
Anonyme
Envoyé le 13/09/2006 à 19:07

Ainsi et je le crois aisément cet appareil politico-financier, lorsque je cotisais à la MAE je faisais fonctionner la FCPE que je peux pas saquer !!! c\'est immonde cette politique qui se mêle de tout ! l\'école publique est laique et surtout il faudrait que tout ce qui tourne autour soit en dehors de la polique !!!! si j\'avais su [:D] mais bon cette année chui plus MAE, heureux concours de circonstances.

Si c\'était marqué en gros et affiché sur les portails des ets le jour de la rentrée MAE = FCPE, juste pour info des pov gens, yaurait plus de MAE.


quant à ton blabla :

Juste avant qu\'Allègre ne soit licencié du ministère par le SNES, nous avions obtenu que ces présidences seraient assurées conjointement avec les parents élus. C\'eut été une révolution culturelle (bien que l\'expression est douteuse, mais nous ne sommes pas en chine), et tout est tombé à l\'eau lorsqu\'il a été remplacé par le beau Jack dont la mission a consisté à enterrer tout ce qui avait été fait avant lui. A l\'époque Sarkolène nous avait bien aidé espérant notre soutien pour qu\'elle puisse prendre la place d\'Allègre. C\'était sans compter sur Lionel (expert en crabes) qui voyant leurs querelles a préféré les renvoyer Allègre à ses études et Sarkolène au ministère de la famille où elle a continué à intriguer au propre comme au figuré

ce n\'est que du blablabla

Sargozy [:D] [:D]

Viva Ségolène de son nom royal qui sonne bien français quand même.





PAZTO245 PAZTO245
9 910 contributions
Membre depuis le 22/06/2004
Envoyé le 13/09/2006 à 19:52


Si tu dis que tu n\'es pas de gauche, tu es obligatoirement de droite.


C\'est plus facile ! Dire qu\'on est de droite c\'est la honte n\'est-ce pas .
Beethoven était sourd, ça dépasse l' entendement.
PAZTO245 PAZTO245
9 910 contributions
Membre depuis le 22/06/2004
Envoyé le 13/09/2006 à 19:55


Dis donc ton analyse de la situation au ministre, on pourra la voir ?
Avec ou sans l\'avis des concernés (mémocliqueurs - parents d\"élèves )
Beethoven était sourd, ça dépasse l' entendement.
* Tiss
Anonyme
Envoyé le 13/09/2006 à 20:26

Dire qu\'on est de droite c\'est la honte n\'est-ce pas .

est-ce une question [:D] ici \"il\" s\'évertue plutot à faire passer les partisans de gauche pour honteux. Du coup quand il m\'insulte à découvert ou pas, il insulte tout le monde en fait. Mais le sait-\'il\'

cet1PEC cet1PEC
2 803 contributions
Membre depuis le 29/03/2002
Envoyé le 14/09/2006 à 13:39


la sectorisation, c\'est pas quand on met ensemble tous les va-niquer-tâââââââ-mèr\'-\'culé d\'t\'âââââââ-rasse ?
ça tombe bien j\'ai horreur des snobs, des bobo, des bourges, des blousons dorés, des NAP ! mauvais esprits ces gens là ! éducation de merde !
Pour emm... les ultra du tout pour moi rien pour les autres... et faire vibrer les neuronnes ! Les "Économistes Atterrés" atterres.org/

Discussion trop ancienne

Cette discussion a été automatiquement fermée car elle n'a plus reçue de nouveau message depuis trop longtemps.

Nous vous suggérons de créer un nouveau message

« Retour sur la liste des messages de ce forum