Alors la... j ai pas compris....

Junino_13 Junino_13
304 contributions
Membre depuis le 03/05/2006
Envoyé le 10/01/2007 à 14:51


Bonjour à tous,

J\'ai une petite question : est-ce que quelqu\'un sait ce que veut dire \"mitto\" et \"mttoner\" ? ? ?




* quick 
Anonyme
Envoyé le 10/01/2007 à 15:01

Salut,

Ce sont des nouveaux mots pour Menteur et mentir
Mito = diminutif de mythomane
Mitonner = comme mythomaner n\'existe pas, les djeun\'s y z\'ont inventé Mitonner [:D]

Junino_13 Junino_13
304 contributions
Membre depuis le 03/05/2006
Envoyé le 10/01/2007 à 15:32


Ok
merci beaucoup

arsenik_tareum arsenik_tareum
919 contributions
Membre depuis le 22/03/2006
Envoyé le 10/01/2007 à 15:52 Modifié par Modifié par arsenik_tareum le


Mitonner = comme mythomaner n\'existe pas, les djeun\'s y z\'ont inventé Mitonner

Hein (?)

A. 1. Qqn1 mitonne qqc.2 (dans qqc.3). Faire cuire longtemps à petit feu (dans) un liquide. Mitonner une soupe. Elle fait sauter d\'un bras plus alerte les pommes de terre (...) à moins qu\'elle ne soit occupée à mitonner un ragoût de sa façon (BOURGET, Monique, 1902, p.23).
2. Qqc.2 mitonne (dans qqc.3); qqc.2 se mitonne. Cuire longtemps à petit feu. Laisser mitonner une soupe. La soupe mitonnait en gémissant, et c\'était une épaisse odeur de poireaux, de carottes et de pommes de terre bouillies qui emplissait la cuisine (GIONO, Regain, 1930, p.222). Une soupe qui se mitonne (ROB.).
P. anal. Être exposé à une très grande chaleur. Synon. cuire. Paris mitonnait; l\'asphalte se boursouflait (ARNOUX, Paris, 1939, p.283). On me fourrait au lit. Suffoqué par la chaleur, mitonnant sous les draps, je confondais mon corps et son malaise (SARTRE, Mots, 1964, p.72).
B. P. ext.
1. Qqn1 mitonne qqc.2 Préparer avec beaucoup de soin un mets. Synon. mijoter. Mitonner des petits plats. Marcel (...) mitonne sa petite cuisine personnelle (H. BAZIN, Mort pt cheval, 1949, p.300).
2. Qqc.2 mitonne; qqc.2 se mitonne. Être préparé avec beaucoup de soin. Il y a à la maison un gros déjeuner qui se mitonne, des vins généreux, et nous avons fait du feu, ma chère, comme des bourgeois (MURGER, Scène vie boh., 1851, p.230).



atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/showp.exe?18;s=2239422240;p=combi.htm
compte désactivé

oui, of course ... mais dans ce cas, il s\'agit bien de mytho ... et de sa suite.
http://maric84.blogspot.com/
* grolou
Anonyme
Envoyé le 10/01/2007 à 16:18 Modifié par Modifié par grolou le 10/01/20

Mais non voyons. Ne les écoute pas Junino, ce sont des mythomanes.
Ma fille vient de passer les fêtes du nouvel an à Mito.
C\'est une ville dans le Kantō www.city.mito.ibaraki.jp/english/index.htm


* quick 
Anonyme
Envoyé le 10/01/2007 à 16:34

C\'est vrai, tout fout l\'camp... bientôt on ne pourra plus se mitonner de bons petits plats sans se faire traiter de menteur [°)]

- Wesh, kestufé ?!
- Je me mitonne un bon petit plat...
- Hein ??!! kestudi ?? Ouaahh, lol, un petit plat ça peut pas mitonner !! lol !!
[:o]

Tout fout l\'camp... [°)]

* fredostar2
Anonyme
Envoyé le 10/01/2007 à 16:42

ca vien de la un marmitton?

* quick 
Anonyme
Envoyé le 10/01/2007 à 16:59

Ouais, de la cuisine...
Il me semble que le marmiton était à l\'origine un jeune apprenti, un aide-cuisinier... en réalité surtout chargé de porter les marmites jusqu\'à la salle [:D]
Aujourd\'hui, on le comprend plutôt dans le sens jeune cuisinier tout court (plus glorieux surtout), mais je peux me tromper...

* quick 
Anonyme
Envoyé le 10/01/2007 à 17:25 Modifié par Modifié par quicksilver le 10/

Ok, j\'ai compris le sens de la réponse d\'Arsenic ! (Un peu long à la détente moi des fois) [:D]

En effet, j\'aurais dû dire \"les djeun\'s y z\'ont [S]ré[/S]inventé Mitonner\"

Discussion trop ancienne

Cette discussion a été automatiquement fermée car elle n'a plus reçue de nouveau message depuis trop longtemps.

Nous vous suggérons de créer un nouveau message

« Retour sur la liste des messages de ce forum